Carline à feuilles d'acanthe

Plante de la famille des Asteraceae

Carlina acanthifolia

La Carline à feuilles d'acanthe (Carlina acanthifolia) est une espèce de plantes à fleurs appartenant au genre Carlina et à la famille des Astéracées ou Composées, comme l'artichaut. Elle fleurit en été et au début de l'automne en montagne, le plus souvent dans les prés secs. Elle est endémique des montagnes européennes.

DénominationsModifier

  • Le nom générique Carlina a été emprunté à l'italien. C'est une probable variante de cardina, dérivé de cardo (= chardon), le mot s'étant croisé avec Carlo (= Charles) sans doute sous l'influence d'une légende voulant qu'un ange ait montré à Charlemagne l'espèce Carlina acaulis en la lui présentant comme un remède contre la peste. Les qualificatifs acanthifolia et cynara évoquent l'un une ressemblance avec les feuilles d'acanthe, l'autre avec celles de l'artichaut.
  • Noms vernaculaires français : Carline à feuilles d'acanthe (et Carline artichaut), Baromètre (ou Chardon baromètre), Cardabelle, Chardousse, Pinchinelle.
  • Allemand : Akanthusblättrige Eberwurz, Dornrose, Sonenrose, Wetterrosen. Anglais : golden thistle. Italien : carlina zolfina.

Sous-espècesModifier

Il existe quatre sous-espèces[1],[2] :

  • Carlina acanthifolia All. subsp. acanthifolia
  • Carlina acanthifolia subsp. cynara (Pourr. ex DC.) Arcang., appelée aussi « Carline artichaut ».
  • Carlina acanthifolia nothosubsp. lecoqii (Arènes) B.Bock
  • Carlina acanthifolia subsp. utzka (Hacq.) Meusel & A.Kástner

DescriptionModifier

Sous-espèce cynaraModifier

 
Vue d'ensemble de la plante.

Plante vivace ou bisannuelle acaule (tige inexistante ou imperceptible). Grandes feuilles en rosette étalée, vertes à l'avers, blanchâtres au revers, pennatifides à lobes épineux. L'involucre possède trois types de bractées :

  • Les extérieures, vertes, sont identiques aux feuilles par leur forme (caractéristique du genre Carlina).
  • Les moyennes, ovales et noirâtres, fibreuses, sont entourées de cils épineux réguliers et non divisés.
  • Les intérieures, rayonnantes autour du capitule, sont jaune pâle doré, légèrement membraneuses, et ont l'aspect de ligules.

Pendant une ou plusieurs années, il y a fabrication de rosettes de feuilles et mises en réserve dans les racines pivotantes.

Les fleurons, tous tubulés, forment au centre du capitule un disque généralement jaune pâle (couleur à peu près identique à celle des bractées intérieures).

Sous-espèce acanthifoliaModifier

Même description, mais espèce monocarpique dont les feuilles sont blanchâtres des deux côtés, et les bractées moyennes sont plus épineuses, à épines irrégulières. Disque souvent rose.

CaractéristiquesModifier

Organes reproducteurs :

Graine :

Habitat et répartition :

  • Habitat type :
    • pelouses basophiles médioeuropéennes occidentales, mésohydriques, mésothermes, pyrénéennes, montagnardes (cynara)
    • pelouses basophiles sub/supra à oroméditerranéennes nevado-illyriennes (acanthifolia)
  • Aire de répartition : orophyte méridional (exemple : Causse du Larzac, Causse de Blandas)

Données d'après : Julve, Ph., 1998 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 23 avril 2004.

PropriétésModifier

Souvent recherché et cueilli pour son aspect très décoratif, ce chardon sert de baromètre : la plante voit son capitule se refermer à l'approche du mauvais temps. Le capitule se conserve séché et est souvent accroché aux portes des maisons de certains villages, en guise de porte-bonheur et de protection.

Autrefois, on mangeait son cœur comestible, ses feuilles épineuses servaient à carder la laine des moutons, sa racine était considérée comme remède contre de nombreux maux et maladies.

Menaces et conservationsModifier

La Carline à feuilles d'acanthe est une espèce protégée en France. La sous-espèce Carlina acanthifolia subsp. cynara est « en danger critique d'extinction » (CR) en Auvergne[3].

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :