Carl Steffeck

peintre allemand

Carl Constantin Heinrich Steffeck, né le à Berlin et mort le à Königsberg, est un peintre allemand. Il est connu aujourd'hui surtout pour ses chevaux et ses chiens.

Carl Steffeck
Image dans Infobox.
Carl Steffeck
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
KönigsbergVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Carl Constantin Heinrich SteffeckVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
Académie prussienne des Arts (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Médaillon de Carl Steffeck sur sa tombe au cimetière français de Berlin (œuvre de Friedrich Reusch)

BiographieModifier

 
La Reine Louise et ses fils Frédéric-Guillaume et Guillaume

Steffeck fréquente dans sa jeunesse l'académie des arts de Berlin. Il entre en 1837 à l'atelier de Franz Krüger, peintre de chevaux, puis à celui de Carl Joseph Begas. Il voyage en 1839 à Paris, où il étudie pendant deux mois dans l'atelier de Paul Delaroche. Il apprend à connaître l'œuvre d'Horace Vernet. De 1840 à 1842, il fait son Grand Tour d'Italie.

Il se spécialise à son retour dans la peinture animalière, en particulier de chevaux et d'animaux de chasse, mais pas uniquement. Son tableau d'Histoire Albert-Achille au combat avec les Nurembergois, autour d'un étendard de 1848, qui excelle par la maîtrise de la représentation des chevaux, est acquis en 1864 par la Nationalgalerie de Berlin.

Il peint aussi de nombreux petits portraits, quelques grandes peintures d'histoire, nombre d'aquarelles, réalise des gravures et des lithographies, et bien sûr toute sorte de représentations de chevaux. Son élève Max Liebermann relate qu'il avait l'habitude de peindre des petits formats de chevaux ou de cavaliers pour six frédérics d'or, de telle sorte que les acheteurs pouvaient les emporter facilement chez eux.

Steffeck se consacre aussi à l'enseignement à partir des années 1850. Il compte parmi ses élèves Hans von Marées. Il est professeur en 1859 à l'académie de Berlin, et à partir de 1880 il est directeur de l'académie des arts de Königsberg.

Il meurt brusquement d'une attaque cardiaque en 1890. Il est enterré au cimetière français de Berlin. Il est remplacé à l'académie par Max Schmidt.

Quelques œuvresModifier

Peintures d'histoireModifier

 
Le Général Reille transmettant la lettre de Napoléon III au roi Guillaume de Prusse sur le champ de bataille de Sedan

PortraitsModifier

Peinture animalièreModifier

 
Cheval blanc, chien et palefrenier
 
Chiens (1856)
  • Pferdeschwermme
  • Zwei Wachtelhunde um einen Sonnenschirm streitend (1850)
  • Der lauernde Fuchs
  • Arbeitspferde (1860)
  • Halali (1862)
  • Pferdekoppel (1870)
  • Wochenvisite (1872)
  • Wettrennen (1874)
  • Die Stute mit dem toten Füllen
  • Zigeunerknabe durch einen Wald reitend

AutresModifier

L'Ascension du Christ, tableau d'autel de la chapelle protestante de Carlsbad

NotesModifier

  1. Parc de Königsberg, autour du château de Luisenhaus

BibliographieModifier

 
Entrée du grand-maître teutonique à Marienbourg en 1309

SourceModifier

Sur les autres projets Wikimedia :