Ouvrir le menu principal

Carl Grünberg

philosophe allemand
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grünberg.
Ne doit pas être confondu avec Karl Grünberg.
Carl Grünberg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique
Membre de
Académie des sciences de l'URSS (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Carl Grünberg (né à Focșani (actuelle Roumanie) le - mort à Francfort-sur-le-Main le ) était un professeur austro-allemand d'économie politique, de droit et de sociologie, proche du marxisme et du mouvement ouvrier.

En 1893 il cofonda, avec Ludo Moritz Hartmann (de), la revue d'histoire économique et sociale Zeitschrift für Wirtschafts- und Sozialgeschichte. Plus tard, il fonda et dirigea, de 1911 à 1930, la revue d'histoire du socialisme Archivs für die Geschichte des Sozialismus und der Arbeiterbewegung, qui publie notamment Georg Lukács et Marxisme et philosophie de Karl Korsch.

Grünberg eut parmi ses élèves de nombreux représentants de l'austro-marxisme, dont Hilferding, Otto Bauer et Max Adler. Karl August Wittfogel, l'auteur du Despotisme oriental (1956), ainsi que Henryk Grossmann furent aussi ses étudiants.

En 1923, Felix Weil (en), le mécène qui finança la création de l'Institut de Recherche sociale, prédécesseur de l'École de Francfort, lui demanda d'en devenir le premier directeur, ce qu'il accepta. Il renonça à cette charge en 1929 après une attaque cardiaque, étant alors remplacé par Max Horkheimer.

BibliographieModifier

  • Carl Grünberg, « Einige Beiträge zur Entwicklungsgeschichte des modernen Sozialismus : François Boissel », in Zeitschrift für Staatswissenschaft, 1891, cahier II, pp. 207–258. Traduction française : Émilie Syssau, traductrice diplômée, .
  • Carl Gruenberg, « Quelques contributions à l’histoire du développement du socialisme moderne II François Boissel », in Revue d’économie politique, 5e année, 1891, n° 3, pp. 273–286 ; n° 4, pp. 356–383.
  • Sozialismus, Kommunismus, Anarchismus, Gustav Fischer, Jena, 1897.
  • Die Londoner kommunistische Zeitschrift und andere Urkunden aus den Jahren 1847/1848: mit einer einleitenden Abhandlung über "Die Entstehungsgeschichte des Kommunistischen Manifests" und Anmerkungen, Volumen V Hauptwerke des Sozialismus und der Sozialpolitik. Neue Folge, C. L. Hirschfield, Leipzig, 1921.
  • Anfänge der kritischen Theorie; Festrede gehalten zur Einweihung des Instituts für Sozialforschung an der Universität Frankfurt a.M., 1924

Liens externesModifier