Francis Arinze

cardinal de l'Église catholique romaine
(Redirigé depuis Cardinal Arinze)

Francis Arinze
Image illustrative de l’article Francis Arinze
Biographie
Naissance (88 ans)
à Eziowelle (Nigeria)
Ordination sacerdotale par le
card. Agagianian
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Jean-Paul II
Titre cardinalice
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Charles Heerey
Dernier titre ou fonction Préfet émérite de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements
Préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements
Président du Conseil pontifical pour le dialogue inter-religieux
Archevêque d'Onitsha
Évêque titulaire de Fissiana
Évêque coadjuteur d'Onitsha

Blason
« Regnum Christi Floreat »
(« Que prospère le royaume du Christ »)
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Francis Arinze, né le , est un cardinal nigérian résidant à Rome depuis 1984, préfet émérite de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements depuis 2008.

BiographieModifier

FormationModifier

De religion traditionnelle africaine, il est baptisé dans le catholicisme le jour de ses neuf ans, par le père Cyprien Tansi.

À l'âge de 15 ans, il commence ses études au Nigéria, au séminaire de Nuewi puis à Enugu avant de fréquenter l'Université pontificale urbanienne à Rome.

Par la suite, il complétera sa formation par un diplôme en pédagogie obtenu à Londres.

Il est ordonné prêtre le 23 novembre 1958 pour le diocèse d'Onitsha au Nigéria.

PrêtreModifier

De retour dans son diocèse, il enseigne la liturgie au séminaire d'Enugu avant d'être nommé secrétaire régional de l'éducation catholique pour l'Est du Nigéria.

ÉvêqueModifier

Nommé archevêque coadjuteur d'Onitsha le 6 juillet 1965, il a été consacré le 29 août suivant et est devenu archevêque de ce diocèse le 26 juin 1967.

Il a présidé la Conférence des évêques du Nigéria de 1979 à 1984.

Le 8 avril 1984, il est nommé au sein de la curie romaine comme pro-préfet du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux. Il devient président de ce conseil le 27 mai 1985.

Le , il est nommé préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements par Jean-Paul II. Il a notamment émis l'instruction Redemptionis sacramentum contre les abus liturgiques et est l'auteur d'un petit catéchisme eucharistique.

Il se retire le .

CardinalModifier

Il est créé cardinal par le pape Jean-Paul II lors du consistoire du 25 mai 1985 avec le titre de cardinal-diacre de San Giovanni della Pigna. Il est ensuite élevé au rang de cardinal-prêtre le 29 janvier 1996, puis de cardinal-évêque de Velletri-Segni le 25 avril 2005, titre porté par Joseph Ratzinger avant son élection sur le siège pontifical.

Le nombre de catholiques sur le continent noir augmentant rapidement, plusieurs observateurs ont prononcé son nom comme successeur possible à Jean-Paul II, ce qui aurait fait de lui le premier pape noir et le quatrième pape africain.

Le cardinal allemand Joseph Ratzinger, devenu Benoît XVI, a pour sa part déclaré avant l'élection que celle d'un pape africain serait un signe positif pour toute la chrétienté. Ce ne serait aucunement une première[pas clair] : voir à ce sujet Victor Ier.

Prises de positionModifier

En 2007, le cardinal Arinze s'oppose au projet du motu proprio Summorum Pontificum libéralisant la messe tridentine. Sur l'homosexualité, le cardinal a une position ferme, conforme à celle de l'Église. Lors d’une conférence dans une université catholique américaine (Catholic Georgetown University), il avait ainsi estimé que les homosexuels « singeaient » la famille. Il aurait aussi raconté qu’en croisant des hommes ouvertement gay dans les rues de Rome, il avait envie de leur « laver la tête à l’eau bénite» d'après le site britannique PinkNews[1]

Publication et ouvrageModifier

RéférencesModifier

  1. (en)http://www.pinknews.co.uk/2013/02/11/analysis-a-pro-gay-catholic-church-leader-dont-get-your-popes-up/ "Analysis: A pro-gay Catholic Church leader? Don’t get your Popes up"]

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier