Ouvrir le menu principal

La carcinose péritonéale est un cancer de la famille des adénocarcinomes, se définissant par l'envahissement du péritoine par des tumeurs malignes secondaires.

Les cancers donnant le plus fréquemment une carcinose péritonéale sont :

Le pronostic d’une carcinose péritonéale, toutes étiologies confondues, est sombre avec une survie de seulement quelques mois, l'étude randomisée évalue une moyenne de trois à huit mois de survie à partir du pronostique[1]. Ce qui en fait un tableau clinique de pronostique sans espoirs. L'étape suivante est l'occlusion, la maladie est abordée par une prise en charge palliative[2].

La maladie envahie le grand épiploon, puis infiltre la graisse épiploique par de fin treillis avec des tractus hypoéchogènes en échographie et hyperdenses en tomodensitométrie le plus généralement.

TraitementModifier

Bien qu'incurable et à l'évolution très rapide - dans un cadre d'études randomisées - certains patients peuvent être éligibles à la chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale (CHIP, une technique développée initialement comme traitement expérimental de la carcinose péritonéale dans le cadre du pseudomyxome péritonéal) ou par la corticothérapie[3]. De façon exceptionnelle, la chirurgie sera utilisée.

Selon trois études américaines, il semblerait qu'investir 850,000$ dans des traitements permettrait de sextupler l'espérance de vie suite à l'apparition d'une carcinose péritonéale, prolongeant ainsi jusqu'à 24 mois la survie du patient.

Notes et référencesModifier

  1. Dehal JJ Smith GM. Nash Cytoreductive surgery and intraperitoneal chemotherapy : An evidence-based review-past, present and future. J Gastrointest Oncol 2016
  2. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26941992
  3. « Prise en charge de la carcinose péritonéale par chirurgie cytoréductive et chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale », sur Revue Médicale Suisse, (consulté le 20 juin 2018)