Ouvrir le menu principal

Carbone Savoie
Création 31 décembre 1957
Siège social La Léchère
Direction Depuis juin 2016 : Sebastien Gauthier Conseils
Activité Fabrication d'autres matériels électriques
Effectif 369 en 2017
SIREN 552 035 388

Fonds propres 76 772 500 € (fin 2017)
Chiffre d'affaires 93 351 900 € (en 2017)
Résultat net 2 582 800 € (en 2017)

Carbone Savoie est une société détenue par Alandia Industries. La société est spécialisée dans la fabrication de carbone et de graphite synthétique.

À la fin de 2017, Carbone Savoie employait 350 personnes environ sur les sites de Notre-Dame-de-Briançon (Dépt. Savoie) et de Vénissieux (Rhône). Son département Recherche et Développement compte 25 salariés et ses efforts en innovation représentent 2 % de son chiffre d’affaires annuel.

La société produit environ 30 000 tonnes par an de blocs en carbone et en graphite. En 2017, son chiffre d'affaires net a atteint 100 M$ US, dont 95 % à l'export.

Sa technologie est utilisée notamment dans :

  • la fabrication et la maintenance de cathodes utilisées dans les cuves d’électrolyse de l'aluminium ;
  • la fabrication de blocs de graphite de spécialité ;
  • la production de poudres de graphite synthétique utilisée dans les industries de la carburation et dans les batteries électriques.

HistoireModifier

Initialement connue sous le nom de SERS (Société des Electrodes et Réfractaires de Savoie), filiale de Pechiney en 1971, la société fabriquait des électrodes et des cathodes en carbone à Notre-Dame-de-Briançon. Elle prend le nom de « Carbone Savoie » en 1984. En 1997, la branche graphite d’Union Carbide, UCAR, rachète 70 % des parts de la société à Pechiney.

La société américaine Graftech entreprend en 2006 la restructuration de ses activités, en recentrant sur le site de Notre-Dame-de-Briançon la production de cathodes pour l’industrie de l’aluminium. La production de spécialités graphites pour la métallurgie et la chimie, et la production de « nipples » (raccords d’électrodes pour la sidérurgie) sont supprimés.

En 2004, Alcan rachète Pechiney, et en 2006, rachète à Graftech la totalité des parts de Carbone Savoie. Alcan réalise en 2007 un important investissement de 17 M $US afin de moderniser les usines de production. À la suite du rachat d'Alcan par Rio Tinto en octobre 2007, Carbone Savoie devient filiale de Rio Tinto Alcan. 2007[1],[2]. En janvier 2014, la société Carbone Savoie a annoncé l'arrêt de ses activités sur le site de Lannemezan, entraînant la perte de 60 emplois. En mars 2016, Rio Tinto Alcan cède Carbone Savoie à Alandia[3] industries, un fonds de retournement français[4].

Ce fonds a été rebaptisé Baltic Participations le 16 septembre 2019[5]. Baltic Participations est une fonds de retournement qui détient : Lansay, Continentale Nutrition, Citi, SES et AG2L.

Projet industrielModifier

 
Au premier plan l'usine Carbone Savoie et au second-plan, à gauche, Petit-Cœur. Sur la gauche le viaduc du Champ-du-Comte. Vue depuis le château de Briançon (été 2018).
 
Au premier plan l'usine Carbone Savoie et au second-plan, à gauche, Petit-Cœur. Vue depuis le château de Briançon (été 2018).

Sous l’impulsion d’Alandia Industries, Carbone Savoie se lance dans un plan de redressement industriel basé sur :

  • La recherche continue de compétitivité et de productivité. L’entreprise met en œuvre un plan de réduction de coût de 8m€ en base annuelle pour réduire ses prix de revient et redevenir compétitif[6];
  • Le remplissage des capacités de production et la réouverture d’ateliers de production. Le chiffre d’affaires augmente de +30 % entre avril 2016 et février 2017;
  • Un plan d’investissement et de modernisation des installations de 30m€ sur 4 ans (2016-2019)[7];
  • La diversification de l’activité, notamment vers les graphite de spécialité et les poudres en graphites.

En mai 2017, Carbone Savoie lance l’école de formation Carbone Savoie sur son site de Notre-Dame-de-Briançon. Pour sa 1ère promotion, l’école de formation accueille 7 jeunes opérateurs en contrats de professionnalisation avec l’objectif de les embaucher en CDI à l’issue de leur formation de 1 an. Une 2ème promotion sera lancée en mai 2018[8].

Le , Carbone Savoie fête ses 120 ans[9] en présence notamment du Président du département de Savoie, Monsieur Hervé Gaymard, et du député de la circonscription, Monsieur Vincent Rolland.

Au dernier trimestre 2017, Alandia Industries propose au salarié de devenir actionnaire de l’entreprise dans le cadre d’un FCPER (fonds commun de placement de reprise). 88 % des salariés se portent acquéreur d’actions de l’entreprise et font l’acquisition de 5 % du capital de l’entreprise.

Le , Carbone Savoie déploie un nouvel ERP sur les fonctions vente, achat, production, comptabilité, logistique et expédition.

En 2019, les perspectives portent à l'optimisme. On s'attend à un chiffre d'affaires de 138 millions d'euros. Les salariés profitent d'un intéressement de 6 000 € comme en 2018.

Depuis avril 2016, la société est dirigée par Sébastien Gauthier[10].

Le procédé de fabrication d'un bloc de carbone ou de graphite comporte les principales étapes suivantes :

  • la préparation des matières premières : les matières premières, composées principalement de coke de pétrole ou d’anthracite, sont mélangées à un liant, le brai, et ensuite filées dans une presse pour former un bloc cru.
  • la cuisson, dans un four chauffé au gaz ou au fioul ;
  • éventuellement, si le bloc a vocation à devenir du graphite, la graphitation : le bloc cuit est placé dans un four, parcourue par un courant électrique, et portée à très haute température : 3 000 C° environ; à cette température, les molécules sont réalignées, et le matériau acquiert les propriétés très spécifiques du graphite.
  • l'usinage de la cathode aux dimensions demandées par le client;
  • et son expédition.

RéférencesModifier

  1. Alcan. Une filiale d'Alcan investira 17 M$ US pour répondre à la demande croissante de produits cathodiques. Communiqué de presse. Le 31 mai 2007.
  2. boursier.com. Alcan : investit 17 M$ à Notre-Dame-de-Briançon et Lannemezan. Le 31 mai 2007.
  3. « Notre expérience en investissement en retournement | Alandia Industries », sur www.alandia.fr (consulté le 9 octobre 2019)
  4. La Rédaction, « Carbone Savoie officiellement cédé à Alandia ce vendredi », Le Dauphiné libéré,‎ (lire en ligne).
  5. « Baltic Participations (Paris, 75116) : siret, TVA, adresse, bilan gratuit... », sur entreprises.lefigaro.fr (consulté le 9 octobre 2019)
  6. Virginie Pascase, « Un an après son rachat, Carbone Savoie se porte mieux », La Savoie,‎ (lire en ligne).
  7. « Une stratégie pour renaitre », sur alandia.fr, (consulté le 17 avril 2018)
  8. « Albertville (Savoie) : 400 postes proposés au salon de la formation en alternance », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 17 avril 2018).
  9. « Carbone Savoie fête ses 120 ans », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 17 avril 2018).
  10. Notice sur alandia.fr.

Voir aussiModifier