Cara Delevingne

mannequin et actrice britannique
Cara Delevingne
Description de cette image, également commentée ci-après
Cara Delevingne, lors du Comic-Con 2016.
Nom de naissance Cara Jocelyn Delevingne
Naissance (28 ans)
Londres, Royaume-Uni
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession Actrice, Mannequin
Films notables La Face Cachée de Margo
Suicide Squad
Valérian et la Cité des mille planètes
Séries notables Carnival Row

Cara Delevingne [ˈkɑːrə ˌdɛləˈviːn][1], née le à Londres, est un mannequin et une actrice britannique.

Elle commence sa carrière dans le mannequinat en 2009. Déjà connue précédemment de par ses origines familiales, c'est une it girl qui sait capitaliser sur sa notoriété initiale pour construire sa carrière. Très active sur les réseaux sociaux, notamment Instagram, elle s'entend à entretenir cette notoriété par ses prises de positions et ses tenues excentriques ainsi que par ses frasques dont se font écho les médias, particulièrement la presse à scandale.

Sa carrière de modèle prend son essor rapidement : égérie publicitaire de Burberry à 19 ans, elle enchaîne ensuite les couvertures des magazines de mode, les défilés et les campagnes publicitaires pour les plus grandes marques, de Chanel à Zara. Dans le cinéma elle a plus de mal s'imposer, ses films ont le don de déplaire à la critique mais deux d'entre eux rencontrent un certain succès public, La Face cachée de Margo (2015) et Her Smell (2019).

BiographieModifier

JeunesseModifier

Cara Delevingne est la fille de Pandora, personal shopper du grand magasin Selfridges et chroniqueuse au British Vogue, et de Charles Delevingne, promoteur immobilier. Elle est la petite-fille de Sir Jocelyn Stevens, ancien chef de l’English Heritage, et ex-directeur général du London Evening Standard et du Daily Express[2], Cara Delevingne grandit dans un milieu privilégié[3],[4]. Elle a deux sœurs aînées, Chloé et Poppy, Cette dernière travaille d'ailleurs épisodiquement[5] dans le monde de la mode comme mannequin[6] et également comme actrice. Elle a également un demi-frère paternel, Alex Jaffe[7]. Son parrain est Nicholas Coleridge (en)[8], président des éditions Condé Nast et sa marraine est l'actrice Joan Collins[9].

Cara Delevingne fréquente la Francis Holland School dans le centre de Londres jusqu'à l'âge de 16 ans[10], ensuite elle intègre un établissement privé, situé dans le Hampshire, la Bedales School, réputé pour son enseignement littéraire et artistique. Elle s'y intéresse au théâtre et à la musique, elle crée un duo musical avec Marika Hackman[11]. Mais elle n'achève pas ses études, elle a des difficultés scolaires, elle est atteinte de dyspraxie[12]. Par ailleurs, en 2015, dans Vogue, elle révèle que vers l’âge de 15 ans elle a commencé à souffrir de dépression : « Tout d'un coup, j'ai été frappé par une vague massive de dépression, d'anxiété et de haine de soi, où les sentiments étaient si douloureux que je me cognais la tête contre un arbre pour essayer de m'assommer. » Elle suit une thérapie médicamenteuse : « Des trucs plus forts que le Prozac »[12].

 
Cara Delevingne en 2013.

Carrière de mannequinModifier

Un an après avoir abandonné ses études elle tente sa chance dans le mannequinat, comme sa sœur Poppy[7]. Elle est repérée par Sarah Doukas, la directrice de l'agence Storm[3], alors mère de sa meilleure amie[13]. En 2009, elle commence sa carrière de mannequin en signant un contrat avec cette même agence, puis avec DNA Model deux ans plus tard.

À l'âge de dix-huit ans, elle devient le visage de Burberry[14],[6] ; marque pour laquelle elle défile pour la première fois[15]. Elle avait travaillé dans l'industrie pendant un an avant de réserver un travail rémunéré et a traversé deux saisons de castings avant d'en arriver pour son premier défilé[pas clair].

Elle pose ensuite pour des magazines de mode tels que V magazine, Jalouse[16] Harper's Bazaar, I-D[16], W[n 1], Love[15],[16], Numéro[n 2], Interview[15] et différentes éditions internationales de Vogue[15],[n 3] dont le récent Miss Vogue[16].

En 2012, elle est élue « mannequin de l'année » par l'organisation britannique chargée de promouvoir la mode, British Fashion Council (en)[8],[17]. Elle fait aussi la une du British Vogue[6] et pose pour Chanel. Cara Delevingne défile pour les marques Dolce & Gabbana, Stella McCartney, Fendi et Donna Karan.

Utilisatrice fréquente des réseaux sociaux[15] Tumblr[18] et Instagram, elle « inonde la toile[8] » d'images d'elle-même[2] comme toute instagirl.

Son physique est décrit comme « nez en trompette, blond enfantin, teint de poupée, […] grands sourcils broussailleux et son regard vert mutin[15] », ce que Karl Lagerfeld résume par « son petit visage, ses sourcils épais, et sa silhouette d'oiseau gracile[15] » ; ce physique et sa personnalité[5] sont loin de faire l'unanimité[3] dans le domaine de la mode parmi les photographes, les rédactrices en chef[8] ou les stylistes[19], mais elle est malgré tout systématiquement comparée par les médias avec Kate Moss[4],[6],[15],[3], idée émanant à l'origine du photographe Mario Testino[2]. Cara Delevingne est également connue pour avoir « hissé le style négligé au rang d'art[20] », apparaissant régulièrement dans les médias mal habillée, pas coiffée ou sans maquillage.

Cara Delevingne se définit elle même comme un « garçon manqué » ; elle est souvent vue après ses défilés et au quotidien portant des baskets, des pantalons larges et des bonnets aux slogans originaux[21],[22]. Elle-même dit « ne pas aimer Cara le mannequin » dans une interview[23] et préfère porter des vêtements décontractés. Contrairement aux autres mannequins, l'instagirl Cara Delevingne se montre sur les réseaux sociaux dans sa vie quotidienne, faisant régulièrement des grimaces sur ses photographies, ce que d'autres mannequins n'osent pas faire pour conserver leur image glamour[24].

Elle défile pour Victoria's Secret en 2012 et 2013.

Par la suite, elle prête son image à la marque Zara pour les collections Automne/Hiver 2012-2013[25] et Printemps/Été 2013. En mars 2013, la jeune britannique devient le visage du parfum Body Tender de la marque Burberry. Elle pose également pour la collection Printemps/Été 2013 de Pepe Jeans[26],[27]. Elle devient ensuite l'image publicitaire de la collection de chaussures en plastique imaginée par Karl Lagerfeld, en collaboration avec la marque Melissa[28]. Toujours en 2013, elle représente le mascara Baby Doll d'Yves Saint Laurent[29] puis apparaît dans la campagne de publicité pour la ligne de prêt-à-porter de la même marque[30].

En 2014, Cara Delevingne apparaît dans la liste des mannequins les mieux payés au monde avec un salaire annuel estimé à 3,5 millions de dollars selon le magazine Forbes.

En 2015, elle pose pour la gamme de chaussures de la marque Topshop sur le site de vente en ligne Zalando[31].

À l'été 2015, elle rompt son contrat avec l'agence Storm et déclare mettre fin à sa carrière dans le mannequinat, pour se consacrer au cinéma[32]. Mais en 2016, elle accepte les avances de la marque Rimmel, elle devient son égérie[33].

Le 5 mars 2019, elle ouvre le défilé du prêt-à-porter automne-hiver 2019/20 de Chanel, ultime collection de Karl Lagerfeld quinze jours après son décès. Lors du final chargé d'émotions, elle « emmène » avec elle l'ensemble des mannequins, pour la première fois sans le créateur.

ActriceModifier

 
L'actrice à l'avant-première australienne du film La Face Cachée de Margo, en juillet 2015.

Si elle tenait déjà un petit rôle en 2012 dans le drame Anna Karénine de Joe Wright et un second rôle dans le thriller britannique L'Affaire Jessica Fuller de Michael Winterbottom, c'est en 2015 que sa carrière d'actrice passe au premier plan.

Tout d'abord, elle partage l'affiche de la comédie romantique indépendante La Face Cachée de Margo avec Nat Wolff. Les critiques sont mitigées[34], mais le film fonctionne commercialement. L'actrice retrouve aussi le réalisateur Joe Wright, qui lui confie un double second rôle dans son premier blockbuster, Pan. Cette fois, c'est le flop[35].

L'année 2016 confirme son attrait pour le cinéma indépendant et commercial. Elle fait partie du casting de la comédie anglaise à petit budget Kids in Love (en), avec Will Poulter. Elle incarne ensuite l'Enchanteresse dans le blockbuster de super-vilains Suicide Squad. Les critiques de ces deux films sont mauvaises[36],[37],[38].

L'année 2017 est marquée par la sortie du blockbuster de science-fiction Valérian et la Cité des mille planètes de Luc Besson, où l'actrice incarne Laureline, face à Dane DeHaan. Les critiques sont très mitigées[39] et le film est considéré comme un échec commercial[40] rendant difficile les projets de suite[41]. Delevingne avait déjà croisé son partenaire Dane DeHaan sur le tournage du mélodrame historique Tulip Fever de Justin Chadwick, avec Alicia Vikander. Mais le long-métrage, tourné en 2014, ne sort que trois ans plus tard, en raison de premières critiques négatives[42]. L'échec commercial[43] confirme le ratage.

Autre film dont la sortie a été retardée, London Fields, avec Amber Heard dans le rôle principal. Le film, tourné en 2015 ne sort qu'en 2018 en raison de poursuites judiciaires intentées par le réalisateur à l'encontre des producteurs. Le film est ignoré par la presse[44] et le public[45]. En 2019, l'actrice donne la réplique à l'acclamée Elisabeth Moss, actrice principale du drame indépendant Her Smell. C'est le premier succès critique pour Cara Delevingne[46].

Autres projetsModifier

En août 2013, Cara Delevingne révèle sur Instagram qu'elle sera DJ pour la station radio Non Stop Pop 100.7 dans le prochain Grand Theft Auto V[47],[48].

Le 14 mars 2017, elle annonce la publication de son premier livre intitulé Mirror, Mirror prévu pour octobre 2017[49]. Ce livre marque ses débuts comme romancière dans la fiction pour jeunes adultes, qui contient un thème LGBT, co-écrit avec l'écrivain britannique Rowan Coleman. Cara Delevingne, déclare : « je souhaite raconter une histoire qui donne au lecteur une image réaliste de la turbulente adolescence en montagnes russes »[50]

Elle cumule les collaborations avec différentes marques comme Topshop ou encore Puma.

Vie personnelleModifier

 
Prenant un selfie avec Kate Moss, en septembre 2014.

Vie privéeModifier

Cara Delevingne est bisexuelle[51],[52].

Elle a été la compagne de l'actrice américaine, Michelle Rodríguez - de 14 ans son aînée, de janvier à juin 2014[53]. Par la suite, elle a été en couple avec la musicienne américaine, St. Vincent - de 10 ans son aînée, de décembre 2014 à septembre 2016[54].

En mai 2017, elle rencontre Paris Jackson, la fille du chanteur américain Michael Jackson, lors de la cérémonie des MTV Movie Awards, mais ce n'est qu'en mars 2018 qu'elles commencent à se fréquenter[55]. Finalement, elles se séparent un mois plus tard, et Paris ira même jusqu'à dire sur les réseaux sociaux qu'il n'y avait rien de sérieux entre elles, et qu'elles sont restées en bons termes.

Elle a, par la suite, partagé la vie de l'actrice américaine Ashley Benson - d'avril 2018 à avril 2020[56],[57].

En juin 2020, l'acteur Johnny Depp accuse son ex-femme Amber Heard d'avoir fait un ménage à trois en 2016 avec Cara et l'entrepreneur sud-africain, Elon Musk[58],[59]. Cependant, Elon Musk dément formellement de telles accusations[60].

Alors qu'on soupçonne Cara d’être en couple avec le mannequin américain, Kaia Gerber, fille de Cindy Crawford, en août 2020[61], la presse dévoile, en septembre 2020, qu'elle serait finalement dans une relation libre avec la chanteuse américaine, Halsey[62],[63],[64].

SantéModifier

Lors du Women in the World d'octobre 2015, Cara Delevingne a rendu public son combat contre la dépression, qui a commencé à 15 ans lorsqu'elle a découvert la toxicomanie de sa mère. L'année suivante, elle a quitté l'école pendant six mois et a accepté de prendre des médicaments, ce qui pourrait lui avoir sauvé la vie. En 2017, elle a révélé qu'elle était également atteinte du TDAH.

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

ClipsModifier

PublicitésModifier

  • 2014 : Clip promotionnel Reincarnation de Karl Lagerfeld pour Chanel
  • 2015 : Apparition dans une publicité de TAGHeuer dans la collection #dontcrackunderpressure
  • 2015 : Apparition dans la pub Zalando xTopShop
  • 2015 : Clip promotionnel pour Mango dans la collection #SOMETHINGINCOMMON
  • 2017 : Clip promotionnel pour Rimmel London édition 2017
  • 2017 : Publicité pour Beatsaudio
  • 2018 : Apparition dans la pub Zalando Puma
  • 2018 : Publicité pour le parfum Her de Burberry
  • 2019 : Publicité pour le rouge à lèvres Dior Addict de Dior
  • 2019 : Publicité pour l'automobile T-Cross de Volkswagen

Jeux vidéoModifier

PublicationsModifier

  • 2017 : Mirror, Mirror

DistinctionsModifier

NominationsModifier

RécompensesModifier

Voix françaisesModifier

et aussi

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Dont le numéro de septembre 2013 de l'édition américaine.
  2. Dont le no 146 de l'édition française, photographiée par Karl Lagerfeld.
  3. À titre d'exemples, on peut citer le British Vogue de mars 2013, photographiée par Mario Testino, le Vogue China de juin 2013 par Patrick Demarchelier, le Vogue Australia d'octobre 2013, ou le Vogue Japan de septembre 2013 encore par le photographe Patrick Demarchelier.

RéférencesModifier

  1. Prononciation en anglais britannique retranscrite selon la norme API.
  2. a b et c Marie Desnos, « Cara Delevingne. Génération mannequin », Mode, sur parismatch.com, Hachette Filipacchi Médias, (consulté le 26 octobre 2013)
  3. a b c et d Pauline Delassus, « Cara Delevingne, une fille dans le vent », sur parismatch.com, Hachette Filipacchi Médias, (consulté le 26 octobre 2013)
  4. a et b AFP, « Cara Delevingne, la nouvelle star britannique des podiums », Culture, sur lepoint.fr, Le Point, (consulté le 26 octobre 2013)
  5. a et b Mathilde Laurelli, « Cara Delevingne, mannequin du moment », Styles, sur lexpress.fr, L'Express, (consulté le 26 octobre 2013)
  6. a b c et d LeHuffPost / AFP, « Cara Delevingne, la nouvelle star britannique des podiums » sur Le Huffington Post, 19 février 2013
  7. a et b (en-US) Katy Botnar, « Supermodel, Actress Cara Delevingne’s Family and Partners », sur BHW, (consulté le 18 novembre 2019)
  8. a b c et d Le Nouvel Observateur 2013, p. 88
  9. (en) Karen Kay, « Cara Delevingne: the eyes have it for Britain's newest supermodel », The Observer, (consulté le 11 février 2015)
  10. (en + fr) Abi Smith, Cara Delevingne -The Most Beautiful Girl in the World, The Plaza, 535 King's Rd, Chelsea, London SW10 0SZ, Royaume-Un, John Blake Publishing, (ISBN 978-1-78219-899-4)
  11. (en) « Marika Hackman Biography », AllMusic
  12. a et b (en) Rob Haskell, « Cara Delevingne Opens Up About Her Childhood, Love Life, and Why Modeling Just Isn't Enough », sur Vogue USA, (consulté le 30 mai 2020)
  13. « Cara Delevingne », sur tendances-de-mode.com, (consulté le 7 juillet 2013)
  14. « Cara Delevingne la nouvelle star britannique des podiums », sur L'Express.
  15. a b c d e f g et h Le Nouvel Observateur 2013, p. 86
  16. a b c et d Mathilde Laurelli, « Cara Delevingne en couverture du magazine LOVE », Style, sur lexpress.fr, L'Express, (consulté le 26 octobre 2013)
  17. (en) http://www.britishfashionawards.com/content.aspx?CategoryID=903
  18. Le Nouvel Observateur 2013, p. 90
  19. (en) Olivia Bergin, « Marc Jacobs dropped Cara Delevingne from catwalk show after calling her a 'dwarf' », Fashion, sur fashion.telegraph.co.uk, The Daily Telegraph, (consulté le 26 octobre 2013)
  20. Claire Touzard, « Sales et jolies », Grazia, Mondadori, no 210,‎ , p. 99 (ISSN 2104-5542)
  21. « Cara Delevingne : 'Je suis un vrai garçon manqué' - Elle », sur elle.fr, (consulté le 25 juillet 2020).
  22. La Rédaction, « Sexy Match : Cara Delevingne, le garçon manqué », Paris Match,‎ (lire en ligne, consulté le 25 juillet 2020).
  23. « Cara Delevingne : 'I hate Cara the model' », sur Daily Mail (consulté le 25 juillet 2020).
  24. Célia Héron, « «Instagirls» – Instagram, le nouveau tremplin des mannequins », La Tribune de Genève,‎ (lire en ligne, consulté le 25 juillet 2020).
  25. [1], Designscene
  26. Marta Represa, Alice Pfeiffer, « Pepe Jeans fête ses 40 ans », Style, sur lexpress.fr, L'Express, (consulté le 26 octobre 2013)
  27. [2], Public
  28. [3], La Dépêche
  29. « Cara Delevingne poupée mutine pour Yves Saint Laurent », sur L'Express.
  30. Julie Lacourt, « Cara Delevingne égérie Saint Laurent Paris », Styles, sur lexpress.fr, L'Express, (consulté le 26 octobre 2013)
  31. Topshop x Zalando, la pub avec Cara Delevingne - Modenews
  32. « Cara Delevingne arrête le mannequinat », sur aufeminin.com, (consulté le 4 septembre 2015)
  33. Closermag.fr, « Cara Delevingne : nouvelle égérie Rimmel », Closermag.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 29 décembre 2017)
  34. (en) « Paper Towns (2015) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le 25 juillet 2020).
  35. (en) « Pan (2015) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le 25 juillet 2020).
  36. (en) « Kids in Love (2016) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le 25 juillet 2020).
  37. (en) « Suicide Squad (2016) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le 25 juillet 2020).
  38. http://www.comicsblog.fr/34363-La_Suicide_Squad_de_James_Gunn_serait_un_reboot_complet_dapres_le_producteur_de_Shazam
  39. (en) « Valerian and the City of a Thousand Planets (2017) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le 25 juillet 2020).
  40. https://www.boxofficemojo.com/movies/?id=valerian.htm
  41. « Valerian : Luc Besson explique pourquoi le film s'est planté et pourquoi il veut réaliser la suite - Actualité Film », sur EcranLarge.com, (consulté le 25 juillet 2020).
  42. (en) « Tulip Fever (2017) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le 25 juillet 2020).
  43. https://www.boxofficemojo.com/movies/?id=tulipfever.htm
  44. (en) « London Fields (2018) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le 25 juillet 2020).
  45. https://www.boxofficemojo.com/movies/?id=londonfields.htm
  46. (en) « Her Smell (2019) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le 25 juillet 2020).
  47. http://www.boursorama.com/actualites/cara-delevingne-dj-radio-dans-gta-v-e0bc7479e232588f77fb1f2fac3f5924
  48. « Cara Delevingne to DJ in Grand Theft Auto - Telegraph », sur web.archive.org, (consulté le 18 novembre 2019)
  49. « Cara Delevingne surprend avec son premier roman », sur madame.lefigaro.fr, (consulté le 3 juillet 2017)
  50. (en) Page Six Team, « Cara Delevingne’s novel is a coming-of-age tale for teens », sur Page Six, (consulté le 18 novembre 2019)
  51. (en) Cara Delevingne: 'My Sexuality Is Not A Phase. I Am Who I Am.', The Huffington Post, 17 juillet 2015
  52. (en) It’s not “just a phase”: How Cara Delevingne is changing the conversation around bisexuality, Salon, 21 juillet 2015
  53. « Cara Delevingne et Michelle Rodriguez officiellement séparées ? » (consulté le 27 septembre 2016)
  54. « Cara Delevingne de nouveau célibataire ? Les raisons de sa rupture avec St Vincent », (consulté le 27 septembre 2016)
  55. « Cara Delevingne et Paris Jackson officialisent leur couple par un baiser », sur La Parisienne, (consulté le 24 mars 2018)
  56. (en) « Cara Delevingne and Ashley Benson are officially dating and WHAT », (consulté le 19 mai 2019)
  57. (en) Hanna Flanagan, « Cara Delevingne and Ashley Benson Split After Nearly Two Years of Dating », sur people.com, (consulté le 10 septembre 2020).
  58. Betty B., « Amber Heard accusée d'avoir fait un plan à trois avec Cara Delevingne et Elon Musk par Johnny Depp, elle est furieuse », sur melty.fr, (consulté le 10 septembre 2020).
  59. Igor Tony N'Kodia, « Cara Delevingne : Un triangle amoureux avec Amber Heard et Elon Musk ? », sur purepeople.com, (consulté le 10 septembre 2020).
  60. 20 Minutes avec agences, « Elon Musk dément avoir eu un rapport à trois avec Amber Heard et Cara Delevingne », 20 minutes,‎ (lire en ligne, consulté le 10 septembre 2020).
  61. Laurine Poret-Birembaux, « Cara Delevingne et Kaia Gerber en couple ? La Toile s'emballe après un geste qui en dit long », sur melty.fr, (consulté le 10 septembre 2020).
  62. Clémence T., « Cara Delevingne en couple avec une célèbre chanteuse après sa rupture avec Ashley Benson, tous les détails de leur relation dévoilés », sur melty.fr, (consulté le 10 septembre 2020).
  63. Lola Maroni, « Cara Delevingne en couple avec Halsey après sa rupture avec Ashley Benson ? », sur purebreak.com, (consulté le 10 septembre 2020).
  64. (en) Emma Kelly, « Cara Delevingne and Halsey 'hooking up' after exes start dating », Metro,‎ (lire en ligne, consulté le 10 septembre 2020).

SourceModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :