Capussa est un roi massyle en 206 av. J.-C. Il est le fils d'Oezalcès qui succède à son frère, Gaïa, sur le trône massyle.

Capussa
Biographie
Décès
Père
Fratrie

BiographieModifier

Oezalcès hérite normalement du pouvoir puisqu'il est le prince le plus âgé. Quand il meurt, quelques mois après sa prise du pouvoir, son fils aîné, Capussa, est proclamé roi sans Massinissa, fils de Gaïa, cherchant à faire valoir ses droits car, dans l’ordre de succession, il est juste après son cousin Capussa.

Son règne est de courte durée. Un parti hostile est constitué par Mazétule, un chef numide allié à la famille princière massyle mais n’ayant aucun droit. Mazétule épouse la veuve d’Oezalcès, une carthaginoise, ce qui lui vaut l’appui d’une partie au moins de l’aristocratie punique soucieuse peut-être dès ce moment-là d’écarter Massinissa du pouvoir, bien que celui-ci ait jusqu’alors servi fidèlement les intérêts de Carthage en combattant sous les ordres d'Hasdrubal Barca dans la péninsule Ibérique.

Capussa est défait et tué lors d'un coup d'État par Mazétule. Ce dernier proclame roi, Lacumazès, le plus jeune fils d'Oezalcès, et se fixe ensuite comme son régent[1].

RéférencementModifier

RéférencesModifier

  1. (en) John Donnelly Fage, J. D. Fage, John Desmond Clark et Roland Anthony Oliver, The Cambridge History of Africa, Cambridge University Press, , 886 p. (ISBN 978-0-521-21592-3, lire en ligne), p. 180

BibliographieModifier

  • Gabriel Camps, « Capussa », Encyclopédie berbère, no 12,‎ (lire en ligne, consulté le )