Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Carte des principales villes ayant été capitale du Japon.

Tokyo est l'actuelle capitale du Japon. Cependant, cela n'a pas toujours été le cas et plusieurs villes ont par le passé occupé cette place.

Le Japon féodalModifier

Asuka-kyō (飛鳥?) est une des capitales du Japon au cours de la période Asuka entre 592 et 640. Elle est située dans l'actuel village d' Asuka, préfecture de Nara. Quand elle était une capitale impériale, différents palais sont construits pour chaque monarque. Dès qu'un empereur meurt, toute la cour se déplace vers un palais nouvellement construit, car il est considéré comme dangereux de rester dans un endroit où l'esprit d'un monarque défunt peut résider.

Kōryō (広陵町, Kōryō-chō?), actuellement bourg du district de Kitakatsuragi, dans la préfecture de Nara, fut capitale temporaire du Japon de 640 à 642, au palais de Kudara. Kudara est une référence au royaume de Baekje en Corée.

De 694 à 710, la capitale est Fujiwara-kyō.

Heijō-kyō (平城京, heijōkyō?), également appelée Heizei-kyō et parfois Nara no miyako, fut la capitale impériale du Japon entre 710 et 740, puis entre 745 et 784 ; c'est-à-dire durant la plus grande partie de la période Nara. Après le départ de l'empereur pour Nagaoka-kyō, elle perdit le nom de Heijō-kyō, et devint l'actuelle ville de Nara. Le Palais Impérial est inscrit au patrimoine mondial de l'humanité, avec d'autres sites de l'ancienne cité.

Kuni-kyō (恭仁京?), ou Kuni no miyako, est la ville capitale du Japon entre 740 et 744, avec le palais (恭仁宮 Kuni-kyū ou Kuni no miya) construit dans l'actuelle ville de Kizugawa sur ordre de l'empereur Shōmu. La ville de Kuni-kyō n'a pas été achevée, comme la capitale a de nouveau été déménagée vers Naniwa-kyō (Osaka), seulement quatre ans plus tard.

Le palais de Shigaraki (紫香楽宮, Shigaraki-no-miya?, également écrit 信楽宮) est un palais construit par l'empereur Shōmu, d'abord comme villa, plus tard désigné par lui-même capitale en 744. Le palais était situé dans l'actuelle ville de Kōka, préfecture de Shiga au Japon. Le palais-capitale est aussi appelé palais de Kōka (甲賀宮, Kōka-no-miya?) dans le Shoku Nihongi.

Nagaokakyō (長岡京?) fut la capitale du Japon de 784 à 794. Le site de la cité se divise entre les villes actuelles de Nagaokakyō, Mukō, ainsi que l'arrondissement de Nishikyō-ku à Kyōto.

Heian-kyō (平安京, heiankyō?, lit. « capitale tranquille et paisible ») fut la capitale impériale du Japon entre 794 et 1868 (sauf une courte période en 1180), abritant le Kyōto-gosho (palais impérial). Elle représente aujourd'hui le centre de la ville de Kyōto.

Fukuhara-kyō (福原京, Fukuhara-kyō?, capitale de Fukuhara) est le siège de la cour impériale du Japon, et donc la capitale du pays, pendant environ six mois en 1180. C'est aussi le centre de pouvoir de Taira no Kiyomori et l'emplacement de son palais de retraite.

Depuis 1868 : TokyoModifier

En juillet 1868, à la suite de la « révolution Meiji », l'empereur Mutsuhito choisit Edo comme nouveau lieu de résidence et la ville est renommée Tokyo (東京, Tōkyō?, « la capitale de l’est »). En 1868, le gouvernement spécial de Tokyo (東京府?, Tōkyō-fu) est fondé en regroupant la zone urbaine (divisée en 15 arrondissements en 1877) et les environs (6 districts), et en 1889 les 15 arrondissements forment la « Ville de Tokyo » (東京市?, Tōkyō-shi). En 1932, 5 des 6 districts sont réunis à la commune de Tokyo qui compte désormais 35 arrondissements.

En 1947, la préfecture et la Ville de Tokyo ont fusionné (en absorbant également des districts à l’Ouest) et la « préfecture métropolitaine de Tokyo » (Tōkyō-to) a été créée. La commune de Tokyo n'existe donc plus, ses arrondissements, réorganisés pour former les actuels 23 arrondissements spéciaux, devenant des municipalités distinctes, mais elle constitue donc une préfecture au statut particulier étant donné sa fonction de capitale.