Capitaine d'état-major

grade militaire

Le capitaine d'état-major (Stabskapitän), également appelé Stabsrittmeister dans la cavalerie, est un grade militaire historique utilisé dans les armées prussienne, russe et suédoise. Il se situe entre le Premierleutnant (plus tard Oberleutnant) et le Hauptmann/Rittmeister. Une autre désignation est Kapitänleutnant (capitaine-lieutenant). Il remplace souvent le capitaine et le commandant de compagnie en son absence.

Cependant, cela peut aussi être permanent, si ce capitaine essentiellement noble, par exemple, n'avait aucun "intérêt" pour le commandement de la compagnie - mais pour des raisons de prestige et de statut, il dépend du rang de "capitaine" et du port de l'uniforme dans le contexte de l'économie de la société.

Dans les armées allemandes du XVIIIe siècle, le colonel et les autres officiers d'état-major d'un régiment sont généralement chacun propriétaire d'une compagnie au sein du régiment et, en plus de leur salaire de service de base, percoivent les revenus importants du poste de propriétaire à l'époque, tandis que ceux les officiers qui dirigent réellement la compagnie portent le titre de capitaine d'état-major et ont un revenu relativement très faible. Les mêmes conditions existent avec l'armée suédoise à la même époque. Les grades sont Stabskapten et Stabsryttmästare[1],[2]

Dans l'armée bavaroise, le capitaine de 2e classe correspond à ce grade[3].

Armée impériale russeModifier

 
Épaulette de capitaine d'état-major du 18e régiment d'infanterie de Vologda de S.A. le roi de Roumanie, de la 5e division d'infanterie de Russie (1904-1917).

Dans l'armée russe, le capitaine d'état-major (russe : штабс-капитан) est un rang entre le capitaine et le lieutenant.Les rangs équivalents sont:

  • Cavalerie - cavalier d'état-major (Stabsrotmistr en russe)
  • Armée cosaque - Unterjesaul / député подъесаул

Protection des frontières maritimes allemandesModifier

Dans la protection des frontières maritimes de la République fédérale d'Allemagne d'alors, qui existe de 1951 à 1956, il y a le grade de «capitaine d'état-major dans le BGS », qui correspond au capitaine de corvette.

BibliographieModifier

  • N. Ogarkow et autres: Sovetskaja wojennaja enziklopedija: "Tashkent" - Jatscheika strelkowaja. Wojenisdat, Moscou 1978, p. 536. (russe)

RéférencesModifier

  1. "Stabs-kapten." Svenska akademiens ordbok. 2018-09-02.
  2. "Stabs-ryttmästare." Svenska akademiens ordbok. 2018-09-02.
  3. Hermann Rumschöttel (de), Karl Bosl (de) (Hrsg.): Das Bayerische Offizierskorps 1866–1914. Beiträge zu einer historischen Strukturanalyse Bayerns im Industriezeitalter. Band 9. Institut für Bayerische Geschichte an der Universität München. Duncker & Humblot. Berlin 1974. (ISBN 3-428-02836-8). S. 15f.