Ouvrir le menu principal

Capesterre-de-Marie-Galante

commune française du département d'outre-mer de la Guadeloupe
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Capesterre.
Ne doit pas être confondu avec Capesterre-Belle-Eau.

Capesterre-de-Marie-Galante
Capesterre-de-Marie-Galante
Vue du bourg de Capesterre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Guadeloupe
Département Guadeloupe
Arrondissement Pointe-à-Pitre
Canton Marie-Galante
Intercommunalité Communauté de communes de Marie-Galante
Maire
Mandat
Marlène Miraculeux-Bourgeois
2014-2020
Code postal 97140
Code commune 97108
Démographie
Population
municipale
3 310 hab. (2016 en diminution de 1,25 % par rapport à 2011)
Densité 72 hab./km2
Géographie
Coordonnées 15° 54′ 00″ nord, 61° 13′ 00″ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 204 m
Superficie 46,19 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Guadeloupe

Voir la carte administrative de Guadeloupe
City locator 14.svg
Capesterre-de-Marie-Galante

Géolocalisation sur la carte : Guadeloupe

Voir la carte topographique de Guadeloupe
City locator 14.svg
Capesterre-de-Marie-Galante

Capesterre-de-Marie-Galante ou Capesterre (en créole marie-galantais Kapestè Marigalant) est une commune française, située dans le département de la Guadeloupe sur l’île de Marie-Galante.

GéographieModifier

ToponymieModifier

Le nom de la commune vient de « cabesterre », vocabulaire de marine en usage au XVIIe siècle qui désignait une terre exposée aux vents d'est.

LocalisationModifier

 
En rouge le territoire communal de Capesterre-de-Marie-Galante.

Capesterre est située au sud-est de l'île de Marie-Galante. La majeure partie de la commune est constituée d'un plateau vallonné, où la rivière de Saint-Louis prend sa source, qui bascule sur une plaine littorale avec d'importants dénivelés, les « mornes ». Le point culminant de l'île, le morne Constant (à 204 m) est accessible par le nord de la commune. Le port de Capesterre, et ses longues plages, sont protégés des vagues de l'Atlantique par les cayes, barrières coralliennes.

Le climat y est de type tropical.

Lieux-dits et hameauxModifier

Les principaux lieux-dits de Capesterre-de-Marie-Galante sont : Beauséjour, Bézard, Bontemps-Rameau, Borée, Cadet, Calebassier, Desruisseaux, l'Étang-Noir, Dubois, Gai, Garel, Girard, Grand-Case, le Haut-du-Morne-des-Pères, Héloin, Jacquelot, Nesmond, le Salut, Pavillon, Pichery, Rabrun, Robert, Sainte-Croix, Tacy, Vidon et Vital.

Municipalités limitrophesModifier

  Saint-Louis  
Grand-Bourg N
O    Capesterre-de-Marie-Galante    E
S

HistoireModifier

En septembre 1928, l'ouragan Okeechobee frappa durement le bourg qui dut être reconstruit.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1961, premier recensement postérieur à la départementalisation de 1946. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2].

En 2016, la commune comptait 3 310 habitants[Note 1], en diminution de 1,25 % par rapport à 2011 (Guadeloupe : -2,6 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1961 1967 1974 1982 1990 1999 2006 2011 2016
5 3005 0395 1463 9833 8253 5593 4693 3523 310
De 1961 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Insee de 1968 à 2006[3] puis à partir de 2006[4])
Histogramme de l'évolution démographique
 

Politique et administrationModifier

Rattachements administratifs et électorauxModifier

La commune appartient à l'arrondissement de Pointe-à-Pitre et au canton de Marie-Galante, créé lors du redécoupage cantonal de 2014. Avant cette date, elle était le chef-lieu du canton de Capesterre-de-Marie-Galante.

Pour l'élection des députés, Capesterre-de-Marie-Galante fait partie depuis 1988 de la première circonscription de la Guadeloupe.

IntercommunalitéModifier

Capesterre-de-Marie-Galante fait partie depuis 1994 de la communauté de communes de Marie-Galante avec Saint-Louis et Grand-Bourg.

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1935 1971
(décès)
Ludovic Bade PRRRS puis RPF
puis RS puis UNR
puis UDR
Ancien inspecteur des contributions directes
Conseiller général du canton de Capesterre-de-Marie-Galante (1951 → 1970)
1971 mars 1989 André Pasbeau DVG puis PS Conseiller général du canton de Capesterre-de-Marie-Galante (1970 → 1988)
mars 1989 mars 2001 Benoît Camboulin DVD Instituteur
Conseiller général du canton de Capesterre-de-Marie-Galante (1988 → 2001)
Conseiller régional de la Guadeloupe [Quand ?]
mars 2001 en cours Marlène Miraculeux-Bourgeois GUSR Pharmacienne
Conseillère générale du canton de Capesterre-de-Marie-Galante (2001 → 2015)
Vice-présidente du conseil général de la Guadeloupe (? → 2015)
Président de la CC de Marie-Galante (2014 → 2015)
Suppléante du député Olivier Serva (2017 → )

Politique de développement durableModifier

La commune a engagé une politique de développement durable en lançant une démarche d'Agenda 21 en 2008[5].

ÉconomieModifier

La principale activité économique de la commune est liée à la culture de la canne à sucre pour la production sucrière et la distillation en rhum de Guadeloupe. Sur le territoire de la commune se trouve la distillerie Bellevue.

Un parc éolien est installé sur la commune, au site de morne Constant – lieu de l'île le plus exposé aux vents dominants –, et participe à l'objectif d'indépendance énergétique de l'île (vis-à-vis principalement des matières fossiles) dans le cadre du développement du système électrique de la Guadeloupe. Il est constitué de vingt-trois éoliennes bipales rétractables d'une puissance totale installée de 1 380 kW opérés par la société Quadran[6].

Société et services publicsModifier

EnseignementModifier

La commune accueille sur son territoire le collège Nelson-Mandela.

SantéModifier

SportsModifier

Le stade municipal José-Bade de Capesterre accueille les entraînements et les matchs de deux clubs de football :

  • Amical Club de Marie-Galante
  • Jeunesse-Sportive de Capesterre

Culture locale et patrimoineModifier

 
Le moulin de Bézard.
 
La plage de Feuillère.

Monuments et lieux touristiquesModifier

  • La chapelle Sainte-Anne
  • Le moulin Bézard, construit en 1840 qui permettait de tirer le jus de la canne à sucre, classé aux monuments historique (MH) en 1979[7].
  • La grotte de Morne-Rita, grotte ornée classée MH en 1983[8], ayant abrité des peuplements amérindiens entre 800 et 1500[9].
  • La distillerie Bellevue bâtie sur les ruines d'une ancienne distillerie, actuellement précurseur local en matière d'écologie.
  • Les plages de la commune sont celles de Feuillère à l'entrée du bourg et celle de Petite-Anse.
  • Les Galeries formées par l'océan dans les vastes falaises au nord de la commune.

Personnalités liées à la communeModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier