Ouvrir le menu principal
Langue roulée.

La capacité de rouler la langue désigne la faculté d'enrouler les côtés de la langue vers le haut pour former un tube. Les muscles intrinsèques permettent à certaines personnes de former des motifs particuliers avec leur langue. Selon une croyance populaire, les variations de cette capacité chez les individus est d'origine héréditaire. Rouler la langue en tube est souvent décrit comme un trait dominant et est communément utilisé en cours d'introduction en biologie[1].

Au laboratoire, il y a peu de preuves confirmant l'hypothèse que la capacité de rouler la langue est héréditaire et dominante. En 1940, Alfred Sturtevant a observé qu'environ 70 % des personnes d'ascendance européenne pouvaient rouler leur langue[2]. Une étude de jumeaux de 1975 a permis de conclure que des jumeaux homozygotes n'avaient pas plus de chances que des jumeaux dizygotes d'avoir tous les deux le même phénotype de la capacité de rouler la langue[3].

Notes et référencesModifier

  1. Mader S. S. (2000): Human biology. McGraw-Hill, New York, (ISBN 0-07-290584-0); (ISBN 0-07-117940-2).
  2. (en) Utah, « Observable Human Characteristics » (consulté le 26 janvier 2015)
  3. Omim - Tongue Curling, Folding, Or Rolling

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :