Ouvrir le menu principal

Canton du Midi corrézien

canton français

Canton du Midi corrézien
Canton du Midi corrézien
Le canton du Midi corrézien dans le département de la Corrèze en 2016.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Corrèze
Arrondissement(s) Brive-la-Gaillarde (33)
Tulle (1)
Bureau centralisateur Beynat
Conseillers
départementaux
Pascal Coste
Ghislaine Dubost
2015-2021
Code canton 19 10
Histoire de la division
Création 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 12 263 hab. (2016)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Superficie 364,35 km2
Subdivisions
Communes 34

Le canton du Midi corrézien est une division administrative française du département de la Corrèze créée par le décret du 24 février 2014 et entrant en vigueur lors des élections départementales de 2015.

HistoireModifier

Un nouveau découpage territorial de la Corrèze entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 24 février 2014[1], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[3]. Dans la Corrèze, le nombre de cantons passe ainsi de 37 à 19. Le nouveau canton du Midi corrézien est formé de communes des anciens cantons Beaulieu-sur-Dordogne, de Beynat, de Meyssac et d'Argentat. Contrairement à l'ancien découpage où chaque canton était inclus à l'intérieur d'un seul arrondissement, le nouveau découpage territorial s'affranchit des limites des arrondissements. C'est le cas pour le canton du Midi corrézien dont trente-trois communes font partie de l'arrondissement de Brive-la-Gaillarde et une de celui de Tulle.

CompositionModifier

Le nouveau canton du Midi corrézien comprend 34 communes entières[1]

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Beynat
(bureau centralisateur)
19023 CC Midi Corrézien 1 272 (2016)
Albignac 19003 CC Midi Corrézien 254 (2016)
Astaillac 19012 CC Midi Corrézien 232 (2016)
Aubazines 19013 CC Midi Corrézien 911 (2016)
Beaulieu-sur-Dordogne 19019 CC Midi Corrézien 1 320 (2016)
Bilhac 19026 CC Midi Corrézien 229 (2016)
Branceilles 19029 CC Midi Corrézien 277 (2016)


La Chapelle-aux-Saints 19044 CC Midi Corrézien 259 (2016)
Chauffour-sur-Vell 19050 CC Midi Corrézien 422 (2016)
Chenailler-Mascheix 19054 CC Midi Corrézien 205 (2016)
Collonges-la-Rouge 19057 CC Midi Corrézien 488 (2016)
Curemonte 19067 CC Midi Corrézien 211 (2016)
Lagleygeolle 19099 CC Midi Corrézien 219 (2016)
Lanteuil 19105 CC Midi Corrézien 522 (2016)
Ligneyrac 19115 CC Midi Corrézien 307 (2016)
Liourdres 19116 CC Midi Corrézien 250 (2016)
Lostanges 19119 CC Midi Corrézien 134 (2016)
Marcillac-la-Croze 19126 CC Midi Corrézien 179 (2016)
Ménoire 19132 CC Midi Corrézien 112 (2016)
Meyssac 19138 CC Midi Corrézien 1 283 (2016)
Noailhac 19150 CC Midi Corrézien 379 (2016)
Nonards 19152 CC Midi Corrézien 454 (2016)
Palazinges 19156 CC Midi Corrézien 148 (2016)
Le Pescher 19163 CC Midi Corrézien 285 (2016)
Puy-d'Arnac 19169 CC Midi Corrézien 289 (2016)
Queyssac-les-Vignes 19170 CC Midi Corrézien 198 (2016)
Saillac 19179 CC Midi Corrézien 208 (2016)
Saint-Bazile-de-Meyssac 19184 CC Midi Corrézien 132 (2016)
Saint-Julien-Maumont 19217 CC Midi Corrézien 166 (2016)
Sérilhac 19257 CC Midi Corrézien 268 (2016)
Sioniac 19260 CC Midi Corrézien 229 (2016)
Tudeils 19271 CC Midi Corrézien 245 (2016)
Végennes 19280 CC Midi Corrézien 176 (2016)

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 12 338 habitants[4].


ReprésentationModifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Pascal Coste   LR Président du conseil départemental
Agriculteur-éleveur, ancien maire de Beynat
2015 en cours Ghislaine Dubost   DVD Adjointe au maire de Beaulieu-sur-Dordogne

À l'issue du premier tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Pascal Coste et Ghislaine Dubost (UMP) avec 48,04 %, ainsi que Sylvie Jayle et Bertrand Rivière (PS) en deuxième position avec 25,94 %. Le taux de participation est de 67,95 % (6 953 votants sur 10 233 inscrits)[5] contre 59,60 % au niveau départemental[6] et 50,17 % au niveau national[7]. Au second tour, Pascal Coste et Ghislaine Dubost sont élus avec 61,48 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 67,02 % (3 818 voix pour 6 857 votants et 10 232 inscrits)[8].

DémographieModifier

En 2016, le canton comptait 12 263 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2015 2016
12 32912 263
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2015[9].)

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier