Ouvrir le menu principal

Canton des Ponts-de-Cé

canton français

Canton des Ponts-de-Cé
Canton des Ponts-de-Cé
Situation du canton des Ponts-de-Cé dans le département de Maine-et-Loire.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement(s) Angers
Bureau centralisateur Les Ponts-de-Cé
Conseillers
départementaux
Brigitte Guglielmi (DVG)
Jean-Paul Pavillon (PS)
2015-2021
Code canton 49 17
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 1801[2],[3]
Modification 2 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 37 022 hab. (2016)
Densité 179 hab./km2
Géographie
Superficie 206,69 km2
Subdivisions
Communes 17

Le canton des Ponts-de-Cé est une division administrative française située dans le département de Maine-et-Loire et la région Pays de la Loire.

Au redécoupage cantonal de 2014, le canton qui comptait seize communes en compte dès lors dix-sept.

CompositionModifier

HistoireModifier

De 1790 à 2014Modifier

 
Carte du canton en 2014.

Le canton des Ponts-de-Cé (chef-lieu) est créé le . Initialement composé des communes d'Érigné, Juigné-sur-Loire, Saint-Aubin et Saint-Maurille des Ponts-de-Cé, il est augmenté en 1795 de Mûrs, uni à Érigné, Sainte-Gemmes-sur-Loire, Saint-Jean-de-la-Croix, Saint-Melaine et Soulaines[5].

En 1801 il est à nouveau augmenté des communes de Blaison, La Bohalle, La Daguenière, Gohier, Mozé, Saint-Jean-des-Mauvrets, Saint-Mathurin, Saint-Rémy-la-Varenne, Saint-Saturnin, Saint-Sulpice. En 1824 s'y rajouta la commune de La Ménitrée, créée le 21 juillet de cette année-là, qui en fut détachée en 1954 (canton de Beaufort-en-Vallée)[5].

Intitulé « Les Ponts de Cé », puis « Pont-de-Cé » et enfin « Les Ponts-de-Cé », il est rattaché au district d'Angers, puis en 1800 à l'arrondissement d'Angers[2].

Avant la réforme territoriale de 2013, le canton compte seize communes que sont Blaison-Gohier, La Bohalle, La Daguenière, Juigné-sur-Loire, Mozé-sur-Louet, Mûrs-Erigné, Les Ponts-de-Cé, Sainte-Gemmes-sur-Loire, Saint-Jean-de-la-Croix, Saint-Jean-des-Mauvrets, Saint-Mathurin-sur-Loire, Saint-Melaine-sur-Aubance, Saint-Rémy-la-Varenne, Saint-Saturnin-sur-Loire, Saint-Sulpice et Soulaines-sur-Aubance.

Situé sur les deux rives de la Loire, ce canton est organisé autour des Ponts-de-Cé dans l'arrondissement d'Angers. Sa superficie est de plus de 215 km2 (21 519 hectares[6]), et son altitude varie de 12 mètres (Mozé-sur-Louet[6]) à 96 mètres (Soulaines-sur-Aubance[6]), pour une altitude moyenne de 33 mètres. Il compte 39 115 habitants en 2009[7].

C'est l'un des quarante-et-un cantons que compte le département ; circonscriptions électorales servant à l'élection des conseillers généraux, membres du conseil général du département.

À partir de 2015Modifier

Le nouveau découpage territorial pour le département de Maine-et-Loire est défini par le décret du 26 février 2014. La composition du canton est alors remodelé, avec une entrée en vigueur au renouvellement des assemblées départementales de mars 2015. Il comprend dès lors les communes suivantes : Les Alleuds, Blaison-Gohier, Brissac-Quincé, Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance, Juigné-sur-Loire, Luigné, Mûrs-Érigné, Les Ponts-de-Cé (bureau centralisateur), Saint-Jean-de-la-Croix, Saint-Jean-des-Mauvrets, Saint-Melaine-sur-Aubance, Saint-Rémy-la-Varenne, Saint-Saturnin-sur-Loire, Saint-Sulpice, Saulgé-l'Hôpital, Soulaines-sur-Aubance, Vauchrétien[8].

AdministrationModifier

De 1790 à 2015Modifier

Le canton des Ponts-de-Cé est la circonscription électorale servant à l'élection des conseillers généraux, membres du conseil général de Maine-et-Loire.

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1845 René-Marie Jacques de Buzelet   Maire de Saint-Rémy-la-Varenne
1845 1852 Camille Henri
Guillier de la Tousche
Droite Docteur en médecine, maire d'Angers (1848)
Représentant du peuple (1848-1851)
1852 1855
(décès)
Jean Martial Bineau[9] Majorité
dynastique
Inspecteur général, Ministre des Finances (1852-1855)
Député (1841-1849), Sénateur (1852-1855)
1855 1867 Jean-Baptiste Bouton-Lévêque   Maire des Ponts-de-Cé
1867 1871 Charles Chauvin   Maire de Mûrs
1871 1883 Raoul Petit, Baron de Blaison,
Vicomte de Chemellier[10]
Droite Propriétaire à Angers, ancien capitaine des mobiles
1883 1889
(décès)[11]
Adolphe Emery Républicain Docteur en médecine à Saint-Mathurin-sur-Loire
1889[12] 1905
(décès)[13]
Jean-Joseph Boutton Républicain
rallié
Maire des Ponts-de-Cé
1905[14] 1913 Comte
Roger de Terves
Conservateur Ancien chef de bataillon
Propriétaire à Angers
1913 1937 Abel Boutin-Desvignes RG Maire des Ponts-de-Cé
1937 1940 Henri Dubois-Féron PSF[15] Propriétaire, conseiller municipal des Ponts-de-Cé
Nommé conseiller départemental en 1943[16]
1945 1961
(décès)
Adolphe Girardeau DVD Banquier, Les Ponts-de-Cé
1961 1965
(démission)
Paul Cherbonneau UNR Exploitant agricole
Maire de Sœurdres (1959-1977)
Député (1963-1967)
1966 1967 Maurice Joubert RI  
1967 1973 Jean Foyer UDR Professeur à la Faculté de droit de Paris
Député (1959-1988)
Maire de Contigné (1959-2001)
Secrétaire d’État puis Ministre (1960-1967 et 1972-1973)
1973 1998 Guy Poirier DVD Médecin
Maire des Ponts-de-Cé
1998 2004 Jean-Claude Boyer PS Conseiller municipal des Ponts-de-Cé
2004 mars 2015 Philippe Bodard PS puis DVG Instituteur puis permanent syndical
Maire de Mûrs-Erigné (1995-2014)

À partir de 2015Modifier

À partir du renouvellement des assemblées départementales de 2015, le canton devient la circonscription électorale servant à l'élection des conseillers départementaux, membres du conseil départemental de Maine-et-Loire[17].

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Brigitte Guglielmi   DVG Paysagiste
Adjointe au maire de Saint-Saturnin-sur-Loire
2015 en cours Jean-Paul Pavillon[18]   PS Professeur des écoles
Adjoint au maire des Ponts-de-Cé

Résultats électoraux détaillésModifier

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
21 31822 97426 43630 94134 09737 17238 57439 11139 314
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[21] puis population municipale à partir de 2006[22])
Histogramme de l'évolution démographique
 

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 36 308 habitants[23].

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 208
  2. a et b EHESS, Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, Notice communale des Ponts-de-Cé, consultée le 23 février 2012
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 805.
  4. Décret no 2014-259 du 26 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de Maine-et-Loire.
  5. a et b Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, 1874-1878, Édition révisée de 1989 par André Sarazin et Pascal Tellier, t. 3, p. 262 et 263
  6. a b c et d IGN, Répertoire Géographique des Communes (RCG 2010), consulté le 2 février 2011
  7. Insee, Populations légales 2009 du canton des Ponts-de-Cé, consulté le 15 janvier 2012 - Le terme de « populations légales » regroupe pour chaque commune sa population municipale, sa population comptée à part et sa population totale, somme des deux précédentes (cf définition). La population totale 2009 du canton était de 40 559.
  8. Légifrance, Décret no 2014-259 du 26 février 2014, portant délimitation des cantons dans le département de Maine-et-Loire.
  9. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH019/PG/FRDAFAN83_OL0242052v001.htm
  10. http://gw.geneanet.org/peter781?lang=fr;pz=peter;nz=bachelier;ocz=0;p=raoul;n=petit+de+chemellier;oc=1

  11. (décès)
  12. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62494355/f3.item.r=canton.zoom
  13. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6479405b/f1.item.r=canton.zoom
  14. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64794253/f11.item.r=canton.zoom
  15. Le Petit Journal, 26 octobre 1937, "Liste officielle des membres du P.S.F. élus aux derniers scrutins", consultable sur Gallica
  16. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k96158886/f3.item.zoom
  17. Légifrance, Loi no 2013-403 du 17 mai 2013, relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral.
  18. Résultats dans le canton des Ponts-de-Cé sur le site du ministère de l'Intérieur.
  19. Résultats de l’élection cantonale 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 12 mai 2013.
  20. Résultats de l’élection cantonale 2011 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 12 mai 2013.
  21. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  22. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  23. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee