Ouvrir le menu principal

Canton de Viry-Châtillon

canton français

Canton de Viry-Châtillon
Canton de Viry-Châtillon
Situation du canton de Viry-Châtillon dans le département de Essonne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Essonne
Arrondissement(s) Évry
Bureau centralisateur Viry-Châtillon
Conseillers
départementaux
Jérôme Bérenger
Sylvie Gibert
2015-2021
Code canton 91 20
Histoire de la division
Création 1967
Modification(s) 25 novembre 1975[1], 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 59 533 hab. (2016)
Densité 5 442 hab./km2
Géographie
Superficie 10,94 km2
Subdivisions
Communes 2

Le canton de Viry-Châtillon est une division administrative et une circonscription électorale française située dans le département de l’Essonne et la région Île-de-France.

À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 1 à 2.

GéographieModifier

SituationModifier

Occupation des sols.
Type d’occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Espace urbain construit 77,1 % 474,49
Espace urbain non construit 12,6 % 77,32
Espace rural 10,4 % 63,91
Source : Iaurif[3]

Le canton de Viry-Châtillon est organisé autour de la commune de Viry-Châtillon dans l’arrondissement d'Évry. Son altitude varie entre trente-deux mètres et quatre-vingt-quatre mètres à Viry-Châtillon, avec une altitude moyenne de trente mètres.

CompositionModifier

Composition avant 2015Modifier

 
Situation du canton dans le département de l'Essonne avant 2015

Le canton de Viry-Châtillon comptait une commune :

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Viry-Châtillon 32 045 hab. 91170 91 2 27 687

Composition depuis 2015Modifier

Le canton comprend les deux communes suivantes[2] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Viry-Châtillon
(chef-lieu)
91687 Métropole du Grand Paris 6,07 31 350 (2014) 5 165


Grigny 91286 CA Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart 4,87 28 295 (2014) 5 810

DémographieModifier

Évolution démographique du canton de Viry-Châtillon.
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2010
27 04532 41130 22430 58030 25731 25232 045
En 1975, le canton perdit les communes de Fleury-Mérogis, Grigny et Morsang-sur-Orge.
(Sources : base Insee à partir de 1968 (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[4],[5],[6].)
Histogramme de l’évolution démographique.
 

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 59 645 habitants[7].

Pyramide des âgesModifier

Pyramide des âges du canton de Viry-Châtillon en 2009 en pourcentages[8].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
8,0 
11,2 
60 à 74 ans
11,9 
18,6 
45 à 59 ans
18,4 
23,6 
30 à 44 ans
21,4 
19,8 
15 à 29 ans
20,3 
21,5 
0 à 14 ans
19,1 
Pyramide des âges en Essonne en 2009 en pourcentages[9].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90 ans ou +
0,8 
4,4 
75 à 89 ans
6,7 
11,3 
60 à 74 ans
11,9 
19,9 
45 à 59 ans
20,0 
21,9 
30 à 44 ans
21,4 
20,6 
15 à 29 ans
19,2 
21,7 
0 à 14 ans
20,0 

HistoireModifier

Le canton de Viry-Châtillon a été créé par le décret ministériel no 67-589 du , il regroupait à l’époque les communes de Viry-Châtillon, Grigny, Fleury-Mérogis et Morsang-sur-Orge[10]. Un nouveau décret du lui enleva les communes de Fleury-Mérogis, Grigny et Morsang-sur-Orge pour former le nouveau canton de Morsang-sur-Orge, ne laissant que Viry-Châtillon comme ville-canton[11].

Par décret du 24 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton de Viry-Châtillon est conservé et s'agrandit. Il passe de 1 à 2 communes[2].

ReprésentationModifier

Conseillers généraux du canton de Viry-Châtillon jusque 2015Modifier

Liste des conseillers généraux successifs.
Période Identité Étiquette Qualité
1967 1982 Henri Longuet CD puis DVD Chef d'entreprise
Député (1958-1962)
maire de Viry-Châtillon (1953-1989)
1982 2001 Jacques Chastel UDF Ingénieur
Maire de Viry-Châtillon (1989-1995)
2001 2008 Gabriel Amard PS Formateur
Président de la communauté d’agglomération Les Lacs de l’Essonne (2004-2014), maire de Viry-Châtillon (1995-2006)
Vice-président du conseil général
2008 2015 Paul Da Silva PS puis DVG Conseiller municipal de Viry-Châtillon
Questeur de l’assemblée départementale

Représentation à partir de 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Jérôme Bérenger   LR Maire-adjoint de Viry-Châtillon
Président délégué chargé de l'éducation et des projets éducatifs auprès du Président du Conseil départemental
2015 en cours Sylvie Gibert   MoDem Cadre
Conseillère municipale de Grigny
Conseillère départementale déléguée à la transition énergétique

Résultats électorauxModifier

Élections cantonales, résultats des deuxièmes tours :

ÉconomieModifier

Emplois, revenus et niveau de vieModifier

Répartition des emplois par catégories socioprofessionnelles en 2006.
  Agriculteurs Artisans, commerçants,
chefs d’entreprise
Cadres et professions
intellectuelles supérieures
Professions
intermédiaires
Employés Ouvriers
Canton de Viry-Châtillon 0,0 % 5,3 % 13,9 % 29,9 % 30,7 % 20,2 %
Département de l’Essonne 0,2 % 4,5 % 22,1 % 27,7 % 27,6 % 17,9 %
Moyenne nationale 2,2 % 6,0 % 15,4 % 24,6 % 28,7 % 23,2 %
Répartition des emplois par secteurs d’activités en 2006.
  Agriculture Industrie Construction Commerce Services aux
entreprises
Services aux
particuliers
Canton de Viry-Châtillon 0,3 % 6,8 % 15,6 % 14,8 % 18,1 % 5,9 %
Département de l’Essonne 0,8 % 11,5 % 6,1 % 15,4 % 18,8 % 6,4 %
Moyenne nationale 3,5 % 15,2 % 6,4 % 13,3 % 13,3 % 7,6 %
Sources : Insee[15],[16],[17]

Pour approfondirModifier

Notes et référencesModifier

  1. Décret no 75-1116 du 25 novembre 1975 portant création de cantons et modification de circonscriptions cantonales dans le département de l'Essonne .
  2. a b et c Décret no 2014-230 du 24 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Essonne.
  3. Fiche multicommunale d’occupation des sols en 2008 sur le site de l’Iaurif. Consulté le 17/11/2010.
  4. Évolution démographique cantonale sur le site de l’Insee. Consulté le 21/05/2009.
  5. Données démographiques cantonales 2006 sur le site de l’Insee. Consulté le 21/05/2009.
  6. Population légale 2010 sur le site de l’Insee. Consulté le 31/12/2012.
  7. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee
  8. Pyramide des âges cantonale 2009 sur le site de l’Insee. Consulté le 08/07/2012.
  9. Pyramide des âges de l’Essonne en 2009 sur le site de l’Insee. Consulté le 07/07/2012.
  10. JO du 22/07/1967 sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 01/01/2009.
  11. Texte du décret du 7 décembre 1975 portant modification des limites cantonales sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 21/05/2009.
  12. Résultats de l’élection cantonale 1994 sur le site du Figaro. Consulté le 21/10/2009.
  13. Résultats de l’élection cantonale 2001 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 21/05/2009.
  14. Résultats de l’élection cantonale 2008 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 21/05/2009.
  15. Rapport statistique cantonal sur le site de l’Insee. Consulté le 28/04/2010.
  16. Rapport statistique départemental sur le site de l’Insee. Consulté le 16/08/2009.
  17. Rapport statistique national sur le site de l’Insee. Consulté le 05/07/2009.