Ouvrir le menu principal

Canton de Villiers-sur-Marne

canton français

Canton de Villiers-sur-Marne
Canton de Villiers-sur-Marne
Situation du canton de Villiers-sur-Marne dans le département de Val-de-Marne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Val-de-Marne
Arrondissement(s) Nogent-sur-Marne
Bureau centralisateur Villiers-sur-Marne
Conseillers
départementaux
Emmanuel Gilles de La Londe
Sabine Patoux
2015-2021
Code canton 94 22
Histoire de la division
Création 20 janvier 1976
Modification(s) 22 mars 2015
Démographie
Population 66 222 hab. (2016)
Densité 5 519 hab./km2
Géographie
Superficie 12,00 km2
Subdivisions
Communes 3

Le canton de Villiers-sur-Marne est une division administrative française située dans le département du Val-de-Marne et la région Île-de-France.

À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de deux à trois.

GéographieModifier

HistoireModifier

Le canton de Villiers-sur-Marne, constitué par les communes de Villiers-sur-Marne et du Plessis-Trévise est créé par démembrement du canton de Chennevières-sur-Marne par le décret du 20 janvier 1976[1].

Un nouveau découpage territorial du Val-de-Marne entré en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 17 février 2014[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre, la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[3]. Dans le Val-de-Marne le nombre de cantons passe ainsi de 49 à 25[2].

Dans ce cadre, le canton de Villiers-sur-Marne est conservé et s'agrandit. Il passe de deux communes à trois[2].

ReprésentationModifier

Représentation avant 2015Modifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1976 1982 André Rouy
(1902-1988)
DVG
(apparenté PS)
Représentant de commerce
Maire de Villiers-sur-Marne (1953 → 1977)
Ancien conseiller général du Canton de Chennevières-sur-Marne (1967-1970)
1982 1988 Jean-Jacques Jégou DVD puis UDF-CDS Chef d'entreprise de PME
Maire du Plessis-Trévise (1983 → 2014)
Député du Val-de-Marne (1986 → 2002)
Sénateur du Val-de-Marne (2004 → 2011)
1988[4] 1994 Serge Delaporte PS Maire de Villiers-sur-Marne de 1977 à 1995
1994 2003 Jacques-Alain Bénisti UDF Cadre d'entreprise
Maire de Villiers-sur-Marne depuis 1995
2003 2008 Didier Dousset UDF puis MoDem Collaborateur d'élus
Adjoint au maire de Villiers-sur-Marne puis maire du Plessis-Trévise
2008 2015 Simonne Abraham-Thisse PS Chargée de recherche au CNRS
Conseillère municipale de Villiers-sur-Marne
Chevalier de la Légion d'honneur[5]

Représentation à partir de 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Emmanuel Gilles de la Londe   LR Cadre territorial[6]
Maire-adjoint de Bry-sur-Marne (2008 → )
2015 en cours Sabine Patoux   MoDem Chef d'entreprise
Maire-adjointe du Plessis-Trévise (2008 → )

Les binômes en lice lors des élections départementales de 2015 étaient :

  • Nathalie Lemaire (sans étiquette) et Marc Norguez (PCF) ;
  • Jacques Grenier (EELV) et Josette Sauvage (EELV) ;
  • Emmanuel Gilles de la Londe (UMP) et Sabine Patoux (MoDem) ;
  • France Duchesne (FN) et Jean-Philippe Lévêque (FN) ;
  • Frédéric Massot (PS) et Dominique Testuz (PS)[7].

À l'issue du 1er tour, deux binômes sont en ballottage : Emmanuel Gilles de la Londe et Sabine Patoux (Union de la Droite, 39,78 %) et France Duchesne et Jean-Philippe Lévêque (FN, 22,77 %). Le taux de participation est de 44,4 % (17 475 votants sur 39 359 inscrits)[8] contre 44,44 % au niveau départemental[9] et 50,17 % au niveau national[10].

Au second tour, Emmanuel Gilles de la Londe et Sabine Patoux (Union de la Droite) sont élus avec 74,3 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 42,91 % (11 138 voix pour 16 889 votants et 39 359 inscrits)[11].

CompositionModifier

Période 1976 - 2015Modifier

Le canton était constitué par les deux communes de Le Plessis-Trévise et de Villiers-sur-Marne[1].

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Le Plessis-Trévise 16 656 94 420 94 059
Villiers-sur-Marne 26 632 94 350 94 079

Période 2015 et au-delàModifier

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
Villiers-sur-Marne
(bureau centralisateur)
94079 Métropole du Grand Paris 4,33 29 226 (2016) 6 750
Bry-sur-Marne 94015 Métropole du Grand Paris 3,35 16 717 (2016) 4 990
Le Plessis-Trévise 94059 Métropole du Grand Paris 4,32 20 279 (2016) 4 694

DémographieModifier

Canton dans sa composition de 1976 à 2015
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2009
18 24824 18135 28435 58737 32343 288-
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
Population municipale à partir de 2006
(Sources : INSEE et cassini)
Canton dans sa composition de 2015

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 64 552 habitants[12].

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Décret n°76-77 du 20 janvier 1976 portant modification et création de cantons dans le département du Val-de-Marne », Journal officiel de la République française,‎ , p. 723-724 (lire en ligne [PDF]).
  2. a b et c Décret no 2014-171 du 17 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Val-de-Marne.
  3. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L. 191-1 du code électoral.
  4. « Elections cantonales - Val-de-Marne (24+2) », Le Monde,‎ (lire en ligne) :

    « Le PS ne remporte pas tous les combats qu'il espérait gagner à la veille du premier tour ni même au lendemain; il échoue au deuxième tour à Boissy-Saint-Léger et à Bry-sur-Marne, à cause, notamment, d'un bon report des voix du Front national sur les candidats de droite restés en lice. En revanche, il gagne à Créteil-Nord et surtout à Villers-sur-Marne, en prenant son siège au député CDS et maire de la ville, M. Jean-Jacques Jégou. Le PC aura donc toujours besoin des voix du PS pour avoir la majorité absolue au conseil général »

    .
  5. « Légion d'Honneur », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  6. « Les services techniques », sur http://servicestechniques.mairie-saint-mande.fr (consulté le 12 mai 2015).
  7. Laure Parny, « À Villiers, au Plessis et à Bry, un redécoupage défavorable au PS », Le Parisien, édition du Val-de-Marne,‎ (lire en ligne).
  8. « Résultats du premier tour pour le canton de Villiers-sur-Marne », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  9. « Résultats du premier tour pour le département du Val-de-Marne », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  10. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  11. « Résultats du second tour pour le canton de Villiers-sur-Marne », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)
  12. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee

Voir aussiModifier