Ouvrir le menu principal

Canton de Saint-Just-Saint-Rambert

canton français

Canton de Saint-Just-Saint-Rambert
Canton de Saint-Just-Saint-Rambert
Situation du canton de Saint-Just-Saint-Rambert dans le département de Loire.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Loire
Arrondissement(s) Montbrison
Bureau centralisateur Saint-Just-Saint-Rambert
Conseillers
départementaux
Colette Ferrand
Alain Laurendon
2015-2021
Code canton 42 20
Histoire de la division
Création avant 1848
Modification 1 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 43 923 hab. (2016)
Densité 123 hab./km2
Géographie
Superficie 356,94 km2
Subdivisions
Communes 18

Le canton de Saint-Just-Saint-Rambert est un canton français situé dans le département de la Loire et la région Auvergne-Rhône-Alpes.

GéographieModifier

Ce canton est organisé autour de Saint-Just-Saint-Rambert dans l'arrondissement de Montbrison. Son altitude varie de 354 m (Saint-Cyprien (Loire)) à 1 149 m (Estivareilles).

HistoireModifier

Créé au XIXe siècle, le canton de Saint-Just-sur-Loire devient le « canton de Saint-Just-Saint-Rambert » à la suite de la fusion de Saint-Just-sur-Loire et de Saint-Rambert-sur-Loire par arrêté du 19 septembre 1972.

Par décret du 26 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton de Saint-Just-Saint-Rambert est conservé et s'agrandit. Il passe de 12 à 18 communes[1].

ReprésentationModifier

Représentation avant 2015Modifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1834
(démission)
Fleury Robert Conservateur Maire de Saint-Rambert
Député (1831-1834)
Ancien maire de Bonson (1821-1826)
1834 1848 Louis Emmanuel Sigean
(1791-1849)
  Juge de paix à Montbrison
Propriétaire à Sury-le-Comtal
1848 1852 Louis Rony   Avocat à Montbrison
1852 1870 Pierre Alexis Bravard[2]   Président du Tribunal civil de Montbrison
puis Conseiller à la Cour Impériale de Lyon
1870 1877 Emile Crozet-Barban
(1830-1898)
Droite Notaire, maire de Saint-Rambert
1877 1891
(décès)
Jean-Baptiste Chavassieu Républicain Propriétaire agricole
Député (1871-1877)
Sénateur (1879-1888)
Maire de Montbrison, ancien conseiller général du Canton de Montbrison
1891 1895 Emile Crozet-Fourneyron Républicain Ingénieur-mécanicien
Député (1876-1881 et 1885-1889), Sénateur (1897-1906)
1895 1913 Léon Portier Républicain Avocat, maire de Saint-Romain-le-Puy
1913 1940 Pierre Robert Rad. Avocat à Montbrison
Député (1914-1927)
Sénateur (1927-1941)
Sous-secrétaire d'État (1924-1925)
1945 1951 André Bory PCF  
1951 1982 Louis Martin CNI Directeur d'organisation agricole
Sénateur (1959-1983)
1982 2001 Jean Alligier RPR Maire de Saint-Rambert-sur-Loire
2001 2015 Alain Laurendon DVD Vice-président du Conseil général
Maire de Saint-Just-Saint-Rambert (2001-2014)

Représentation à partir de 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Colette Ferrand   DVD Première adjointe au maire d'Estivareilles
2015 en cours Alain Laurendon   LR Maire de Saint-Just-Saint-Rambert (2001-2014)
Président du Conseil départemental (septembre-octobre 2017)[3]
1er Vice-Président du Conseil départemental chargé de la solidarité territoriale

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Colette Ferrand et Alain Laurendon (DVD, 43,55 %) et Véronique Viard et Gérard Vivant (FN, 35,31 %). Le taux de participation est de 49,72 % (15 186 votants sur 30 540 inscrits)[4] contre 48,48 % au niveau départemental[5] et 50,17 % au niveau national[6]. Au second tour, Colette Ferrand et Alain Laurendon (DVD) sont élus avec 62,06 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 50,74 % (8 893 voix pour 15 493 votants et 30 537 inscrits)[7].

CompositionModifier

Avant 2015Modifier

Avant le redécoupage cantonal de 2014, le canton de Saint-Just-Saint-Rambert regroupait douze communes et comptait 38 849 habitants (recensement de 2006 sans doubles comptes).

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Boisset-lès-Montrond 1 006 42210 42020
Bonson 3 710 42160 42022
Chambles 877 42170 42042
Craintilleux 1 082 42210 42075
Périgneux 1 222 42380 42169
Saint-Cyprien 2 375 42160 42211
Saint-Marcellin-en-Forez 4 019 42680 42256
Saint-Just-Saint-Rambert 14 809 42170 42279
Saint-Romain-le-Puy 3 342 42610 42285
Sury-le-Comtal 5 272 42450 42304
Unias 301 42210 42315
Veauchette 834 42340 42324

Depuis 2015Modifier

Le canton de Saint-Just-Saint-Rambert comprend désormais 18 communes[1] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Saint-Just-Saint-Rambert
(bureau centralisateur)
42279 Loire Forez Agglomération 14 448 (2014)
Aboën 42001 Saint-Etienne Métropole 412 (2014)
Apinac 42006 Loire Forez Agglomération 426 (2014)
Bonson 42022 Loire Forez Agglomération 3 769 (2014)
Chambles 42042 Loire Forez Agglomération 976 (2014)
Estivareilles 42091 Loire Forez Agglomération 697 (2014)
Merle-Leignec 42142 Loire Forez Agglomération 316 (2014)
Périgneux 42169 Loire Forez Agglomération 1 448 (2014)
Rozier-Côtes-d'Aurec 42192 Saint-Etienne Métropole 456 (2014)
Saint-Bonnet-le-Château 42204 Loire Forez Agglomération 1 568 (2014)
Saint-Cyprien 42211 Loire Forez Agglomération 2 417 (2014)
Saint-Hilaire-Cusson-la-Valmitte 42235 Loire Forez Agglomération 326 (2014)
Saint-Marcellin-en-Forez 42256 Loire Forez Agglomération 4 587 (2014)
Saint-Maurice-en-Gourgois 42262 Saint-Etienne Métropole 1 770 (2014)
Saint-Nizier-de-Fornas 42266 Saint-Etienne Métropole 669 (2014)
Sury-le-Comtal 42304 Loire Forez Agglomération 6 226 (2014)
La Tourette 42312 Loire Forez Agglomération 562 (2014)
Usson-en-Forez 42318 Loire Forez Agglomération 1 492 (2014)

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
22 89627 48532 43834 66438 84939 85140 603
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[8] puis population municipale à partir de 2006[9])
Histogramme de l'évolution démographique
 

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 42 565 habitants[10].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier