Ouvrir le menu principal

Canton de Saint-Jeoire

canton français

Saint-Jeoire
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement(s) Bonneville
Chef-lieu Saint-Jeoire
Conseiller général Serge Pittet
2003-2015
Histoire de la division
Création 1860
Disparition 2015
Géographie
Superficie 107,84 km2

Le canton de Saint-Jeoire est un ancien canton français, situé dans le département de la Haute-Savoie. Le chef-lieu de canton se trouvait à Saint-Jeoire. Il disparait lors du redécoupage cantonal de 2014 et les communes rejoignent le canton de Bonneville[1].

GéographieModifier

Le territoire de la commune s'organise autour d'un centre constitué par les bourgs de La Tour et de Saint-Jeoire, viennent ensuite à l'est les contreforts du Chablais et à l'ouest le pays de La Sallaz[2].

Histoire administrativeModifier

Lors de l'annexion du duché de Savoie à la France révolutionnaire en 1792, le territoire issu de La Sallaz — ancien mandement de Thiez — est organisé, en 1793, en canton avec Viuz-en-Sallaz comme chef-lieu, au sein du district de Cluses, dans le département du Mont-Blanc[3],[4]. Ce nouveau canton comptait dix communes : Boëge ; Bogève ; Burdignin ; Latour et Onion ; Pellionnex ; Saint-jean-de-Tholomé ; Saint-jeoire ; Villard ; Ville-en-Sallaz et Viuz-en-Sallaz, avec 8 106 habitants[3],[2]. Il s'agit en fait de l'ancien mandement de Viuz créé en 1782[2]. Avec la réforme de 1800, le canton est maintenu avec douze communes, dans le nouveau département du Léman, dans l'arrondissement communal de Bonneville[5].

En 1814, puis 1815, le duché de Savoie retourne dans le giron de la maison de Savoie. Le canton de Viuz disparaît et se transforme en un mandement sarde, soit au sein de la province du Faucigny, avec Saint-Jeoire comme nouveau siège du pouvoir[6]. Il regroupe dix communes : Boège ; Burdignin ; Onion ; La Tour ; Saint-André ; Saint-Jean-de-Tholomé ; Saint-Jeoire ; Le Villard ; Ville-en-Sallaz et Viuz-en-Sallaz[6]. Les réfomres de 1818 et 1837 ne modifient pas l'organisation[6].

Au lendemain de l'Annexion de 1860, le duché de Savoie est réunis à la France et retrouve une organisation cantonale, au sein du nouveau département de la Haute-Savoie (créé par décret impérial le 15 juin 1860)[7]. La commune de Saint-Jeoire-en-Faucigny devient en 1860 Saint-Jeoire et elle devient le chef-lieu d'un canton[8]. Des dix communes du mandement, Boëge, Bogève et Burdignin passent au canton voisin de Boëge, dans l'arrondissement de Thonon[8].

Par décret du 13 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Les communes du canton intègrent le canton de Bonneville[1].

CompositionModifier

Liste des conseillers générauxModifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1861 1867
(décès)
Michel Dufour[9] Libéral Avocat, maire de Bonneville (1860)
1867 1874 Jean-Marie Pacthod[9] Libéral Avocat à Bonneville
1874 1886 Comte
Ange-Alexis de La Fléchère[9]
Droite Ancien représentant de la Savoie
au parlement du royaume de Sardaigne à Turin

Ancien syndic de Saint-Jeoire
Maire de Saint-Jeoire

1886 1894
(démission)[10]
Charles Dupraz[9] Républicain Nommé Sous-Préfet à Sisteron (Basses-Alpes) en 1894
1894[11] 1907
(démission)
Jean-Pierre-Joseph Besson[9] Rad. Médecin, maire de Saint-Jeoire
1908[12] 1919 Constant Rey-Millet[9] Républicain Propriétaire et négociant, maire de La Tour
1919 1934 Zéphyrin Cheneval-Pallud[9] RG Propriétaire, cultivateur et négociant
Maire de Viuz-en-Sallaz (1895-1925)
1934 1940 François Ruin[9] PDP Banquier
1942 1945 Paul Gay   Conseiller municipal de Saint-Jeoire
Nommé conseiller départemental en 1942[13]
1945 1949 Georges Thévenod SFIO Mécanicien - Maire de Saint-Jeoire (1944-1947)
1949 1961 François Levret MRP Agent d'assurances
Maire de Viuz-en-Sallaz (1945-1975)
1961 1967 François Rubin DVD Médecin
Maire de Saint-Jeoire (1947-1967)
1967 1973 François Levret CD Maire de Viuz-en-Sallaz (1945-1975)
1973 1985 Serge Revuz PCF Artisan-maçon - Maire de La Tour
1985 2003
(décès)
Jean-Marc Chavanne RPR>UMP Maire de Saint-Jeoire-en-Faucigny (1980-2003)
Député (1998-2003)
2003 2015 Serge Pittet UMP Maire de Viuz-en-Sallaz depuis 2001

Élections cantonalesModifier

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
5 7806 2216 2526 5508 1549 81411 08911 70911 836
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[14] puis population municipale à partir de 2006[15])
Histogramme de l'évolution démographique
 

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Décret no 2014-153 du 13 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Savoie.
  2. a b et c Le Faucigny, 1980, p. 447.
  3. a et b Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 103-104, « II- Le district de Cluses ».
  4. Notice communale de Saint-Jeoire sur le site de l'EHESS.
  5. Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 109-114.
  6. a b et c Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 117- 147.
  7. Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 147-154.
  8. a et b « Saint-Jeoire », sur le site de mutualisation des Archives départementales de la Savoie et de la Haute-Savoie - sabaudia.org (consulté le 13 avril 2015), Ressources - Les communes.
  9. a b c d e f g et h Danièle Nicoud, sous la direction d'Elisabeht Rabut, directeur des Archives départementales de la Haute-Savoie, « Inventaire des archives de la préfecture relatives aux plébiscites et élections », sur le site des Archives départementales de la Haute-Savoie - archives.cg74.fr, (consulté le 13 avril 2015).
  10. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 22 novembre 1894 (lire en ligne).
  11. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 16 décembre 1894 (lire en ligne).
  12. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 5 mars 1908 (lire en ligne).
  13. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 4 décembre 1942, (https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9771781m/f5.item.r=canton.zoom lire en ligne]).
  14. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  15. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012