Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Canton de Saint-Galmier

canton français

Canton de Saint-Galmier
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Loire
Arrondissement(s) Montbrison
Chef-lieu Saint-Galmier
Conseiller général Michèle Maras
2013-2015
Code canton 42 23
Démographie
Population 39 285 hab. (2012)
Densité 296 hab./km2
Géographie
Superficie 132,50 km2
Subdivisions
Communes 11

Le canton de Saint-Galmier est une ancienne division administrative française située dans le département de la Loire et la région Rhône-Alpes. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, le canton est renommé en canton d'Andrézieux-Bouthéon et les limites territoriales sont remaniées par l'ajout de 4 communes du canton de Saint-Just-Saint-Rambert.

Sommaire

HistoireModifier

Jusqu'à une date non connue, après 1882, le canton de Saint-Galmier groupait 21 communes. Il a été divisé en deux cantons : le canton de Saint-Galmier, et le canton de Chazelles-sur-Lyon, qui groupe 10 communes (Châtelus, Chazelles-sur-Lyon, Chevrières, La Gimond, Grammond, Maringes, Saint-Denis-sur-Coise, Saint-Médard-en-Forez, Viricelles et Virigneux).

Par décret du 26 février 2014, le nombre de cantons du département de la Loire est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton de Saint-Galmier est renommé et s'agrandit. Il passe de 11 à 15 communes[1] et devient le canton d'Andrézieux-Bouthéon, la ville de Saint-Galmier n'étant pas la ville la plus peuplée de ce territoire.

GéographieModifier

Ce canton était organisé autour de Saint-Galmier dans l'arrondissement de Montbrison. Son altitude variait de 333 m (Montrond-les-Bains) à 696 m (Aveizieux) pour une altitude moyenne de 418 m.

AdministrationModifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1839 Adrien Dulac   Notaire, maire de Saint-Galmier
1839 1852 Jacques Octave Vincent
de Saint-Bonnet[2]
  Avocat à la Cour, Lyon
1852 1871 Jean-Pierre Antoine Forissier
(1807-1891)
  Propriétaire du château de la Forêt, maire de Saint-Galmier
1871 1901 Francisque Reymond Républicain
Centre gauche
Ingénieur civil à Montbrison - Député (1873-1888)
Sénateur (1888-1905)
1901 1919 Joseph Desjoyaux Libéral Agriculteur - Maire de Saint-Galmier
1919 1925 Jean Odin URD Docteur en médecine
1925 1931 Joannès Vaganay PRS  
1931 1937 Antoine Ravel Rad. Distillateur
Conseiller municipal de Saint-Galmier
Député (1932-1936)
1937 1940 Gabriel Cousin URD Maire de Saint-Galmier
1945 1951 Antoine Ravel Rad. Ancien député
1951 1972
(décès)
Émile Pelletier DVD Chocolatier
Maire de Veauche
1972 1994 Henri Bayard RI puis UDF Cadre - Député (1976-1993)
Maire de Veauche (1972-1995)
1994 1995
(décès)
François Mazoyer DVD Maire d'Andrézieux-Bouthéon (1983-1995)
1995 2013
(démission)
Paul Salen DVD puis UMP Retraité
Premier vice-président du Conseil général
Ancien premier adjoint au maire de Montrond-les-Bains
Député (2011-2017)
2013 2015 Michèle Maras[3] UMP Première adjointe au Maire d'Andrézieux-Bouthéon (1998-2008)

CompositionModifier

Le canton de Saint-Galmier groupait 11 communes et comptait 37 341 habitants (recensement de 1999 sans doubles comptes).

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Andrézieux-Bouthéon 9 508 42160 42005
Aveizieux 1 371 42330 42010
Bellegarde-en-Forez 1 775 42210 42013
Chambœuf 1 516 42330 42043
Cuzieu 1 478 42330 42081
Montrond-les-Bains 4 608 42210 42149
Rivas 490 42340 42185
Saint-André-le-Puy 1 189 42210 42200
Saint-Bonnet-les-Oules 1 425 42330 42206
Saint-Galmier 5 705 42330 42222
Veauche 8 276 42340 42323

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
14 87316 46222 13527 38431 83134 86537 34138 51039 285
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[4] puis population municipale à partir de 2006[5])
Histogramme de l'évolution démographique
 

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier