Ouvrir le menu principal

Canton de Saint-Amand-Montrond

canton français

Canton de Saint-Amand-Montrond
Canton de Saint-Amand-Montrond
Situation du canton de Saint-Amand-Montrond dans le département de Cher.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Cher
Arrondissement(s) Saint-Amand-Montrond
Bureau centralisateur Saint-Amand-Montrond
Conseillers
départementaux
Annie Lallier
Emmanuel Riotte
2015-2021
Code canton 18 12
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 1801[2],[3]
Modification 2 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 15 654 hab. (2016)
Densité 86 hab./km2
Géographie
Superficie 182,35 km2
Subdivisions
Communes 13

Le canton de Saint-Amand-Montrond est une division administrative française située dans le département du Cher et la région Centre. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, la composition du canton reste inchangée.

Sommaire

GéographieModifier

Ce canton est organisé autour de Saint-Amand-Montrond dans l'arrondissement de Saint-Amand-Montrond. Son altitude varie de 137 m (Bruère-Allichamps) à 312 m (Saint-Amand-Montrond) pour une altitude moyenne de 177 m.

HistoireModifier

Un nouveau découpage territorial du Cher entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 21 février 2014[4], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[5]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[6].
Dans le Cher, le nombre de cantons passe ainsi de 35 à 19. La composition du nouveau canton de Saint-Amand-Montrond reste inchangée.

ReprésentationModifier

Représentation avant 2015Modifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1848 Comte
Hippolyte François Jaubert
  Propriétaire à Givry, Cours-les-Barres
Député (1831-1844, 1871-1874)
Pair de France
Ministre des Travaux publics
1848 1852 Eugène Rollet Républicain
Socialiste
Propriétaire à Saint-Amand-Montrond
1852 1870 Vicomte Charles
Robin de la Tremblaye de Coulogne[7]
  Propriétaire du château d'Orcenais
Maire de Morlac
Président du Comité catholique de Saint-Amand-Montrond
Attaché au ministère des Affaires étrangères
1870 1884
(démission)[8]
Jean Girault Républicain Meunier, maire d'Allichamps
Député (1869-1870, 1876-1885)
Sénateur (1885-1909)
1884[9] 1929
(décès)
Christophe Pajot Rad. Vétérinaire à Saint-Amand-Montrond
Député (1885-1910)
Sénateur (1921-1929)
Conseiller municipal de Saint-Amand-Montrond
1929 1937 Fernand Ragotin Rad.ind. Commerçant à Saint-Amand-Montrond
1937 1940 Pierre Jobleau PCF Cheminot puis vigneron
Maire-adjoint de Saint-Amand-Montrond
1943 1945 René Sadrin ? Maire de Saint-Amand-Montrond
Nommé conseiller départemental en 1943[10]
1945 1949 Pierre Jobleau
(1882-1957)
PCF Cheminot puis vigneron
Maire-adjoint de Saint-Amand-Montrond
1949 1961 René Sadrin DVD Maire de Saint-Amand-Montrond
1961 1979 Jean-Marie Duron Centriste
puis DVD
Pharmacien
Maire de Saint-Amand-Montrond
1979 1992 Pierre Gourier[11] DVD Pharmacien
Adjoint au maire de Saint-Amand-Montrond
1992 2007
(décès)
Serge Vinçon RPR Professeur de collège
Sénateur (1989-2007)
Maire de Saint-Amand-Montrond de 1983 à 2007
Président du conseil général de 1998 à 2001
2007 2013
(décès)[12]
Patrick Trompeau DVD Chef cuisinier
Maire d'Orval (2001-2013)
2013 2015 Annie Lallier LR Conseillère municipale de Saint-Amand-Montrond

Représentation après 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Annie Lallier   LR Retraitée
Conseillère municipale de Saint-Amand-Montrond
3ème Vice-Présidente du Conseil départemental
2015 en cours Emmanuel Riotte   UDI Ancien directeur de cabinet de Thierry Vinçon
Conseiller municipal de Saint-Amand-Montrond

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Élodie Baranger et François Pinson (FN, 25,01 %) et Annie Lallier et Emmanuel Riotte (UDI, 22,53 %). Le taux de participation est de 50,47 % (6 274 votants sur 12 431 inscrits)[13] contre 51 % au niveau départemental[14]et 50,17 % au niveau national[15]. Au second tour, Annie Lallier et Emmanuel Riotte (UDI) sont élus avec 61,34 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 51,66 % (3 303 voix pour 6 422 votants et 12 431 inscrits)[16].

CompositionModifier

Composition avant 2015Modifier

Le canton de Saint-Amand-Montrond regroupait treize communes et comptait 17 517 habitants (recensement de 1999 sans doubles comptes).

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Saint-Amand-Montrond
(chef-lieu)
18197 CC du Cœur de France 10 161 (2014)
Bouzais 18034 CC du Cœur de France 327 (2014)
Bruère-Allichamps 18038 CC du Cœur de France 588 (2014)
La Celle 18042 CC du Cœur de France 344 (2014)
Colombiers 18069 CC du Cœur de France 406 (2014)
Drevant 18086 CC du Cœur de France 565 (2014)
Farges-Allichamps 18091 CC du Cœur de France 237 (2014)
La Groutte 18107 CC du Cœur de France 130 (2014)
Marçais 18136 CC du Cœur de France 300 (2014)
Meillant 18142 CC du Cœur de France 669 (2014)
Nozières 18169 CC du Cœur de France 220 (2014)
Orcenais 18171 CC du Cœur de France 251 (2014)
Orval 18172 CC du Cœur de France 1 860 (2014)

Composition à partir de 2015Modifier

Le nouveau canton de Saint-Amand-Montrond comprend les mêmes treize communes entières. La commune de Saint-Amand-Monrond perd le statut de chef-lieu de canton et devient bureau centralisateur du nouveau canton[4] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Bouzais 18034 CC du Cœur de France 327 (2014)
Bruère-Allichamps 18038 CC du Cœur de France 588 (2014)
La Celle 18042 CC du Cœur de France 344 (2014)
Colombiers 18069 CC du Cœur de France 406 (2014)
Drevant 18086 CC du Cœur de France 565 (2014)
Farges-Allichamps 18091 CC du Cœur de France 237 (2014)
La Groutte 18107 CC du Cœur de France 130 (2014)
Marçais 18136 CC du Cœur de France 300 (2014)
Meillant 18142 CC du Cœur de France 669 (2014)
Nozières 18169 CC du Cœur de France 220 (2014)
Orcenais 18171 CC du Cœur de France 251 (2014)
Orval 18172 CC du Cœur de France 1 860 (2014)
Saint-Amand-Montrond 18197 CC du Cœur de France 10 161 (2014)

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
16 18616 80917 80518 11117 91917 51717 67116 65116 524
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[17] puis population municipale à partir de 2006[18])
Histogramme de l'évolution démographique
 

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 16 058 habitants[19].

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).
Annie Chazelle, Claire Billon, Berry architecture : Saint-Amand-Montrond et son canton, AREP-Centre éditions, coll. « Cahiers du patrimoine n°8 », 1986  (ISBN 2-905813-01-6).

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 236
  2. Notice communale de Saint-Amand-Montrond sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 793.
  4. a b et c Décret no 2014-206 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Cher.
  5. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 29 avril 2014)
  6. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  7. http://gw.geneanet.org/isaesc?lang=fr;pz=isabelle;nz=escalettes;ocz=0;p=charles;n=robin+de+la+tremblaye+de+coulogne
  8. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6225611n/f1.item.r=canton.zoom
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62256300/f5.item.r=canton.zoom
  10. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9614075h/f3.item.r=Seine-et-Marne.zoom
  11. http://www.apei.asso.fr/une-figure-de-lapei-de-saint-amand-montrond-est-decedee/
  12. https://www.leberry.fr/saint-amand-montrond/politique/justice/2013/10/15/patrick-trompeau-maire-dorval-et-conseiller-general-du-canton-s-est-eteint_1729672.html
  13. « Résultats du 1er tour pour le canton de Saint-Amand-Montrond », sur le site du ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  14. « Résultats du 1er tour pour le département du Cher », sur le site du ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  15. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  16. « Résultats du second tour pour le canton de Saint-Amand-Montrond », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 31 mars 2015)
  17. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  18. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  19. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee