Ouvrir le menu principal

Canton de Saint-Étienne-5

canton français

Canton de Saint-Étienne-5
Canton de Saint-Étienne-5
Situation du canton de Saint-Étienne-5 dans le département de Loire.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Loire
Arrondissement(s) Saint-Étienne
Bureau centralisateur Saint-Étienne
Conseillers
départementaux
Régis Juanico
Marie-Michelle Vialleton
2015-2021
Code canton 42 18
Histoire de la division
Création 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 35 943 hab. (2016)
Subdivisions
Communes 2 + fraction Saint-Étienne

Le canton de Saint-Étienne-5 est un canton français du département de la Loire.

Sommaire

HistoireModifier

Un nouveau découpage territorial de la Loire entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de 2015. Il est défini par le décret du 26 février 2014[1], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[3]. Dans la Loire, le nombre de cantons passe ainsi de 40 à 21.

Le canton de Saint-Étienne-5 est formé d'une fraction de Saint-Étienne et de deux communes de l'ancien canton de Saint-Étienne-Nord-Est-2. Il est entièrement inclus dans l'arrondissement de Saint-Étienne. Le bureau centralisateur est situé à Saint-Étienne.

CompositionModifier

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Saint-Étienne
(bureau centralisateur)
42218 Saint-Étienne Métropole Fraction : 23 475(2014)
Commune : 170 761 (2014)
Saint-Jean-Bonnefonds 42237 Saint-Étienne Métropole 6 682 (2014)
Saint-Priest-en-Jarez 42275 Saint-Étienne Métropole 6 152 (2014)

Le canton de Saint-Étienne-5 comprend[1] :

  1. deux communes entières,
  2. la partie de la commune de Saint-Étienne située à l'est et au nord d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Priest-en-Jarez, rue des Trois-Glorieuses, rond-point Andreï-Khivilev, rue de la Tour, allée des Frères-Gauthier, rue Claude-Verney-Caron, boulevard Thiers, boulevard Jules-Janin, rue François-Albert, rue des Docteurs-Henri-et-Bernard-Muller, boulevard du 8-Mai-1945, boulevard Fauriat, rue de la Montat, rue Badiou, rue des Alliés, rue Just-Fromage, rue Beaumarchais, rue Ducaruge, chemin vicinal, rue de l'Espérance, rue Gauthier-Dumont, rue du Bois-d'Avaize, ligne droite perpendiculaire à la rue du Bois-d'Avaize passant par l'extrémité de l'impasse des Lilas jusqu'au prolongement de l'allée Sainte-Marguerite, allée Sainte-Marguerite, ligne droite perpendiculaire à la rue de Patroa à l'intersection avec l'impasse de Patroa, rue Jean Parot, rue du docteur Paul-Michelon, chemin de la Cotancière, chemin du Moussin, ligne reliant l'extrémité du chemin de Moussin à la route départementale 36, route départementale 36, route de Salvaris, chemin rural, jusqu'à limite territoriale de la commune de Saint-Chamond.

En 2014, la population municipale du canton était de 36 309 habitants[4].

ReprésentationModifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Régis Juanico   DVG Député (depuis 2007)
2015 en cours Marie-Michelle Vialleton[5]   EELV Employée

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Régis Juanico et Marie-Michelle Vialleton (Union de la Gauche, 31,33 %) et David Chassagneux et Françoise Després (FN, 30,47 %). Le taux de participation est de 41,98 % (8 770 votants sur 20 892 inscrits)[6] contre 48,48 % au niveau départemental[7] et 50,17 % au niveau national[8]. Au second tour, Régis Juanico et Marie-Michelle Vialleton (Union de la Gauche) sont élus avec 59,66 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 44,71 % (5 082 voix pour 9 340 votants et 20 892 inscrits)[9].

Régis Juanico a quitté le PS et a rejoint Génération.s.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier