Canton de Riom-ès-Montagnes

canton français

Canton de Riom-ès-Montagnes
Canton de Riom-ès-Montagnes
Situation du canton de Riom-ès-Montagnes dans le département de Cantal.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Cantal
Arrondissement(s) Mauriac (14)
Saint-Flour (9)
Bureau centralisateur Riom-ès-Montagnes
Conseillers
départementaux
Valérie Cabecas Roquier
Charles Rodde
2015-2021
Code canton 15 10
Histoire de la division
Création 1836[1]
Modification 1 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 7 845 hab. (2017)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Superficie 595,21 km2
Subdivisions
Communes 23

Le canton de Riom-ès-Montagnes est une division administrative française située dans le département du Cantal et la région Auvergne-Rhône-Alpes. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 8 à 23.

GéographieModifier

Ce canton est organisé autour de Riom-ès-Montagnes, dans l'arrondissement de Mauriac (14 communes) et dans l'arrondissement de Saint-Flour (9 communes). Son altitude varie de 368 m (Méallet) à 1 780 m (Le Falgoux).

HistoireModifier

Un nouveau découpage territorial du Cantal entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 13 février 2014[2], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[3]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[4]. Dans le Cantal, le nombre de cantons passe ainsi de 27 à 15. Le nombre de communes du canton de Riom-ès-Montagnes passe de 8 à 23.

Canton depuis 2015Modifier

CompositionModifier

Le nouveau canton de Riom-ès-Montagnes comprend vingt-trois communes entières[2] :

Liste des 23 communes du canton de Riom-ès-Montagnes au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Riom-ès-Montagnes
(bureau centralisateur)
15162 CC du Pays Gentiane 46,48 2 513 (2017) 54   
Apchon 15009 CC du Pays Gentiane 12,43 186 (2017) 15   
Auzers 15015 CC du Pays de Mauriac 19,27 166 (2017) 8,6   
Chanterelle 15040 CC du Pays Gentiane 19,72 95 (2017) 4,8   
Collandres 15052 CC du Pays Gentiane 43,32 152 (2017) 3,5   
Condat 15054 CC du Pays Gentiane 40,24 995 (2017) 25   
Le Falgoux 15066 CC du Pays de Salers 30,59 120 (2017) 3,9   
Le Vaulmier 15249 CC du Pays de Salers 17,51 71 (2017) 4,1   
Lugarde 15110 CC du Pays Gentiane 13,43 145 (2017) 11   
Marcenat 15114 Hautes Terres Communauté 51,47 515 (2017) 10   
Marchastel 15116 CC du Pays Gentiane 22,92 154 (2017) 6,7   
Méallet 15123 CC du Pays de Mauriac 21,52 170 (2017) 7,9   
Menet 15124 CC du Pays Gentiane 29,86 555 (2017) 19   
Montboudif 15129 CC du Pays Gentiane 20,42 190 (2017) 9,3   
Montgreleix 15132 CC du Massif du Sancy 17,63 44 (2017) 2,5   
Moussages 15137 CC du Pays de Mauriac 19,03 273 (2017) 14   
Saint-Amandin 15170 CC du Pays Gentiane 31,89 231 (2017) 7,2   
Saint-Bonnet-de-Condat 15173 CC du Pays Gentiane 17,32 116 (2017) 6,7   
Saint-Étienne-de-Chomeil 15185 CC du Pays Gentiane 27,57 230 (2017) 8,3   
Saint-Hippolyte 15190 CC du Pays Gentiane 13,92 117 (2017) 8,4   
Saint-Vincent-de-Salers 15218 CC du Pays de Salers 18,87 66 (2017) 3,5   
Trizac 15243 CC du Pays Gentiane 44,90 513 (2017) 11   
Valette 15246 CC du Pays Gentiane 14,90 228 (2017) 15   
Canton de Riom-ès-Montagnes 1510 595,21 7 845 (2017) 13  

ReprésentationModifier

Liste des conseillers départementauxModifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Valérie Cabecas Roquier   DVD Fonctionnaire
Maire de Valette
2015 en cours Charles Rodde   DVD Retraité de l'enseignement
Maire de Collandres

Résultats détaillésModifier

À l'issue du premier tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Jean Mage et Claudine Robert (DVD, 44,17 %) et Valérie Cabecas Roquier et Charles Rodde (DVD, 43,46 %). Le taux de participation est de 55,17 % (4 100 votants sur 7 432 inscrits)[5] contre 55,81 % au niveau départemental[6]et 50,17 % au niveau national[7].

Au second tour, Valérie Cabecas Roquier et Charles Rodde (DVD) sont élus avec 51,6 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 57,99 % (2 101 voix pour 4 309 votants et 7 431 inscrits)[8].

DémographieModifier

En 2017, le canton comptait 7 845 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2015 2016 2017
7 9287 8597 845
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2014[9].)

Canton avant 2015Modifier

CompositionModifier

Le canton de Riom-ès-Montagnes regroupait huit communes :

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Apchon 242 15400 15009
Collandres 223 15400 15052
Menet 580 15400 15124
Riom-ès-Montagnes 2698 15400 15162
Saint-Étienne-de-Chomeil 259 15400 15185
Saint-Hippolyte 122 15400 15190
Trizac 657 15400 15243
Valette 261 15400 15246

ReprésentationModifier

Liste des conseillers générauxModifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1835
(démission)
Guillaume
Roquecave d'Haumières de Thurel
(1777-1851)
Gouvernemental
douteux
[10]
Ingénieur en chef du Puy-de-Dôme
Propriétaire à Trizac
1835 1842 Jean Gilbert François
Bancal
  Notaire à Apchon
1842 1856
(décès)[11]
Napoléon de Cassagne
de Beaufort Marquis de Miramon
  Propriétaire, ancien chambellan de Napoléon III
1856 1870 Pierre Louis Joseph
Raymond
Catholique
gouvernemental
Propriétaire et avocat à Menet
1871 1888 Félix de Murat
(1822-1891)
Droite Propriétaire
Maire de Menet (1854-1881)
1889 1901 Georges Eugène Noël
Mary
(1853-1921)
Républicain Médecin, maire de Riom-ès-Montagnes
1901 1919 Fernand Brun[12] Rad. Avocat à la Cour d'appel de Paris
Maire de Riom-ès-Montagnes (1898-1936)
Député (1898-1919 et 1928-1932)
1919 1925 Marc Fonteilles URD Avocat à Mauriac
1925 1931 Fernand Brun Rad. Avocat
Député (1898-1919 et 1928-1932)
1931 1940 Marc Fonteilles Républicain Avocat à Mauriac
Membre de la Commission administrative du Cantal (1941-1942)[13]
Nommé conseiller départemental en 1942[14]
1945 1951 Géraud Jouve SFIO Professeur puis journaliste
Député (1946-1951)
1951 1958 Georges Delteil DVD Maire de Riom-ès-Montagnes (1947-1959)
1958 1964 Pierre Gilbert MRP Maire de Riom-ès-Montagnes (1959-1964)
1964 1970 Jean Tible DVD Maire de Riom-ès-Montagnes (1964-1971)
1970 1988 Georges Godenèche UDR puis RPR
puis DVD
Maire de Riom-ès-Montagnes (1971-1989)
1988 2001 Raymond Cerruti[15] RPR Chef d'entreprise
Maire de Riom-ès-Montagnes (1989-2001)
2001 2008 Pierre Fouillade PS Maire de Valette
2008 2015 Guy Delteil UMP Maire de Riom-ès-Montagnes (2001-2014)

Résultats électoraux détaillésModifier

  • Élections cantonales de 2001 : Pierre Fouillade (PS) est élu au premier tour avec 63,6 % des suffrages exprimés, devant Raymond Cerruti (RPR) (29,07 %) et François Boisset (PCF) (7,33 %). Le taux de participation est de 68,72 % (3 779 votants sur 5 499 inscrits)[16].
  • Élections cantonales de 2008 : Guy Delteil (UMP) est élu au premier tour avec 55,05 % des suffrages exprimés, devant Pierre Fouillade (Divers gauche) (44,95 %). Le taux de participation est de 81,49 % (3 540 votants sur 4 344 inscrits)[17].

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
7 7467 5356 9986 4605 8755 1864 8084 6494 748
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[18] puis population municipale à partir de 2006[19])
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. Notice communale de Riom-ès-Montagnes sur le site de l'EHESS].
  2. a b et c Décret no 2014-149 du 13 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Cantal.
  3. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 27 avril 2014)
  4. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  5. « Résultats du 1er tour pour le canton de Riom-ès-Montagnes », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  6. « Résultats du 1er tour pour le département du Cantal », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  7. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  8. « Résultats du second tour pour le canton de Riom-ès-Montagnes », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 30 mars 2015)
  9. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2015, 2016 et 2017.
  10. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6570319g/f16.image.r=Bancal%20Apchon
  11. Mort noyé dans la Cère (source : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6570319g/f17.image.r=Bancal%20Apchon)
  12. http://www.ville-riom-es-montagnes.fr/le-pays-historique-de-1930-a-1940-_fr.html
  13. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9622030k/f4.image.r=commission%20administrative?rk=236052;4
  14. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 3 décembre 1942, (en ligne).
  15. http://www.cantalpassion.com/litterature/940-cerruti-raymond.html
  16. Résultats de l’élection cantonale 2001 sur le site du ministère de l’Intérieur.. Consulté le 10 mai 2013.
  17. Résultats de l’élection cantonale 2008 sur le site du ministère de l’Intérieur.. Consulté le 10 mai 2013.
  18. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  19. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012