Ouvrir le menu principal

Canton de Montreuil-Bellay

canton français

Canton de Montreuil-Bellay
Canton de Montreuil-Bellay
Situation du canton de Montreuil-Bellay dans le département de Maine-et-Loire.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement(s) Saumur
Chef-lieu Montreuil-Bellay
Conseiller général Dominique Monnier
2008-2015
Code canton 49 20
Disparition 22 mars 2015
Démographie
Population 13 032 hab. (2012)
Densité 57 hab./km2
Géographie
Superficie 228,79 km2
Subdivisions
Communes 13

Le canton de Montreuil-Bellay est une ancienne division administrative française située dans le département de Maine-et-Loire et la région Pays de la Loire.

Il disparait aux élections cantonales de mars 2015, réorganisées par le redécoupage cantonal de 2014[1].

CompositionModifier

GéographieModifier

Situé dans le Saumurois, ce canton est organisé autour de Montreuil-Bellay dans l'arrondissement de Saumur. Sa superficie est de plus de 228 km2 (22 879 hectares[3]), et son altitude varie de 26 mètres (Brézé[3]) à 111 mètres (Épieds[3]), pour une altitude moyenne de 57 mètres.

Surfaces et altitudes des communes du canton[3]
Nom de la commune Surface (ha) Alt. mini (m) Alt. maxi (m)
Antoigné 1 787 36 74
Brézé 2 005 26 104
Brossay 479 55 94
Cizay-la-Madeleine 1 929 39 109
Le Coudray-Macouard 1 340 27 67
Courchamps 699 34 80
Épieds 2 699 29 111
Montreuil-Bellay 4 896 29 73
Le Puy-Notre-Dame 1 604 32 106
Saint-Cyr-en-Bourg 863 30 104
Saint-Just-sur-Dive 724 26 39
Saint-Macaire-du-Bois 1 306 43 86
Vaudelnay 2 548 31 104

HistoireModifier

Le canton de Montreuil-Bellay (chef-lieu) est créé en 1790. Il est rattaché au district de Saumur puis en 1800 à l'arrondissement de Saumur[4].

Dans le cadre de la réforme territoriale, un nouveau découpage territorial pour le département de Maine-et-Loire est défini par le décret du 26 février 2014. Le canton de Montreuil-Bellay disparait aux élections cantonales de mars 2015[1].

AdministrationModifier

Le canton de Montreuil-Bellay est la circonscription électorale servant à l'élection des conseillers généraux, membres du conseil général de Maine-et-Loire.

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1838
(décès)
Louis-Jean Foucher   Avocat puis magistrat
Maire du Coudray-Macouard
1838 1848 Charles Louvet Majorité
dynastique
Avocat et banquier à Saumur, Président du Conseil Général (1838-1848)
1848 1852 René-Alcide Aubelle Républicain Notaire, maire de Montreuil-Bellay
1852 1871 Charles Louvet Majorité
dynastique
Banquier, Président du Conseil Général (1838-1848 et 1852-1871)
Député (1848-1871), maire de Saumur
Ministre (1870)
1871 1898
(décès)[5]
Prosper Gigot Droite Maire de Saint-Cyr-en-Bourg
avril
1898
juillet
1898
Eugène Perrault Républicain Exploitant agricole et propriétaire du château de Meigné à Brézé
1898 1922 Baron Georges
Millin de Grandmaison
Conservateur Militaire - Maire de Montreuil-Bellay
Député (1893-1933) - Sénateur (1933-1941)
1922 1940 Robert Millin
de Grandmaison
Républicain
Indépendant
Propriétaire à Montreuil-Bellay
Député (1933-1942)
Nommé conseiller départemental en 1943[6]
1945 1951 Joseph Civrais Rad. Maire du Puy-Notre-Dame (1945-1971)
1951 1964 Jacques de Boischevalier DVD Président-directeur général des établissements de Neuville à Saint-Hilaire-Saint-Florent
Maire de Courchamps (1942-1971)
1964 1973 Edgard Pisani UDR puis SE Député (1967-1968)
Ministre de l'Agriculture (1961-1966)
Maire de Montreuil-Bellay (1965-1975)
1973 1994 Georges Millin
de Grandmaison
DVD puis UDF Avocat, conseiller municipal de Montreuil-Bellay
1994 2001 Claude Beaumont UDF Ingénieur, ancien pilote
Maire de Vaudelnay
2001 2008 Dominique Monnier DVD Notaire
Maire du Puy-Notre-Dame (1989-2008)
2008 2015 Dominique Monnier UMP Vice-président du conseil général

Résultats électoraux détaillésModifier

  • Élections cantonales de 2001 : Dominique Monnier (Divers droite) est élu au 2e tour avec 54,95 % des suffrages exprimés, devant Paul Loupias (Divers gauche) (45,05 %). Le taux de participation est de 56,82 % (5 183 votants sur 9 122 inscrits)[7].
  • Élections cantonales de 2008 : Dominique Monnier (Divers droite) est élu au 1er tour avec 55,56 % des suffrages exprimés, devant Sophie Saramito (PRG) (30,11 %) et Francis Martin (FN) (8,45 %). Le taux de participation est de 68,33 % (6 357 votants sur 9 303 inscrits)[8].

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
10 82810 88311 63612 45812 75612 41912 74613 04213 032
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[9] puis population municipale à partir de 2006[10])
Histogramme de l'évolution démographique
 

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier