Ouvrir le menu principal

Canton de Montech
Canton de Montech
Situation du canton de Montech dans le département de Tarn-et-Garonne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn-et-Garonne
Arrondissement(s) Castelsarrasin (1)
Montauban (8)
Bureau centralisateur Montech
Conseillers
départementaux
Dominique Sardeing-Rodriguez
Michel Weill
2015-2021
Code canton 82 09
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification(s) 1801[2],[3]

22 mars 2015[4]

Démographie
Population 20 939 hab. (2016)
Densité 138 hab./km2
Géographie
Superficie 151,85 km2
Subdivisions
Communes 9

Le canton de Montech est un canton français du département de Tarn-et-Garonne et de la région Occitanie.

Sommaire

HistoireModifier

Le canton de Montech a été créé en 1801[5].

Un nouveau découpage territorial du département de Tarn-et-Garonne entre en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 27 février 2014[4]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[6]. En Tarn-et-Garonne, le nombre de cantons passe ainsi de 30 à 15. Le nombre de communes du canton de Montech reste inchangé mais sa composition change.

Le nouveau canton de Montech est formé de communes des anciens cantons de Castelsarrasin 2e Canton (1 commune), de Grisolles (2 communes) et de Montech (6 communes). Avec ce redécoupage administratif, le territoire du canton s'affranchit des limites d'arrondissements, avec 1 communes incluses dans l'arrondissement de Castelsarrasin et 8 dans l'arrondissement de Montauban. Le bureau centralisateur est situé à Montech.

ReprésentationModifier

Représentation avant 2015Modifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1842 Bertrand Maison
(1779-1866)
  Notaire et propriétaire à Montech
1842 1848 Gabriel
Domingon de Bronsac[7]
  Propriétaire
Maire d'Escatalens (1840-1846)
1848 1877 Jean Larramet   Médecin, Maire de Montech (1871-1885)
1877 1883 Edmond Dubois Droite Maire de La Ville-Dieu-du-Temple (1872-1888)
1883 1889 M. Saint-Faust Républicain Président du Tribunal de commerce de Montauban
1889 1896
(décès)[8]
Emile Boudou   Maire de Montech (1890-1896)
1896[9] 1908
(décès)[10]
Antoine Fourcade Républicain
puis Rad.
Maire de Montech (1907-1908)
1908[11] 1920
(démission)[12]
Jules Fourcade Rad. Négociant - Maire de Montech (1908-1920)
1920[13] 1925 Pierre Combes RG Maire de Montech (1920-1925)
1925 1931 Jules Fourcade Rad. Négociant - Maire de Montech (1908-1920 et 1925-1928)
1931 1940 Marcelin Lespinasse Rad. Maire de Lacourt-Saint-Pierre (1903-1943)
1945 1951 Arnaud Seignouret SFIO Maire de Montech (1935-1941, 1944 et 1945-1953)
1951 1964 Justin Lacaze Rad. Maire de Montech (1953-1965)
1964 1976 Jean Gondalma Rad. puis RI Maire de La Ville-Dieu-du-Temple (1959-1978)
1976 1982 Jean Augé DVG Maire de Montech (1977-1979)
1982 2012
(démission)
Jacques Moignard PS Retraité de l'éducation spécialisée
Maire de Montech depuis 2011
Député (2012-2016)
2012 2015 Dominique Sardeing-Rodriguez PS Rédactrice territoriale, Montbartier

Représentation après 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Dominique Sardeing-Rodriguez   PS Attachée territoriale, Montbartier
2015 en cours Michel Weill   PRG Chef d'entreprise retraité
Maire de Montbeton

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Laurence Affolter et Philippe Digne (FN, 35,18 %) et Dominique Sardeing-Rodriguez et Michel Weill (Union de la Gauche, 34,55 %). Le taux de participation est de 56,57 % (7 977 votants sur 14 102 inscrits)[14] contre 58,89 % au niveau départemental[15] et 50,17 % au niveau national[16]. Au second tour, Dominique Sardeing-Rodriguez et Michel Weill (Union de la Gauche) sont élus avec 58,29 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 59,84 % (4 486 voix pour 8 438 votants et 14 101 inscrits)[17].

CompositionModifier

Composition avant 2015Modifier

 
Situation du canton de Montech dans l'arrondissement de Montauban avant 2015.

Le canton de Montech comprenait les 9 communes suivantes:

Composition à partir de 2015Modifier

Le canton de Montech comprend désormais les neuf communes suivantes[4] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Montech
(bureau centralisateur)
82125 CC Grand Sud Tarn et Garonne 6 158 (2014)
Albefeuille-Lagarde 82001 Grand Montauban 617 (2014)
Bessens 82017 CC Grand Sud Tarn et Garonne 1 466 (2014)
Bressols 82025 Grand Montauban 3 645 (2014)
Finhan 82062 CC Grand Sud Tarn et Garonne 1 505 (2014)
Lacourt-Saint-Pierre 82085 Grand Montauban 1 147 (2014)
Monbéqui 82114 CC Grand Sud Tarn et Garonne 617 (2014)
Montbartier 82123 CC Grand Sud Tarn et Garonne 1 222 (2014)
Montbeton 82124 Grand Montauban 3 918 (2014)

Démographie avant 2015Modifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
9 5079 7759 97210 90112 83714 33619 17322 16022 526
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[18] puis population municipale à partir de 2006[19])
Histogramme de l'évolution démographique
 

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 20 295 habitants[20].

Démographie découpage 2015Modifier

Évolution démographique
2013 2014 2015 - -
--20 665--
(Source : Insee[21])

Notes et référencesModifier

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 0
  2. Notice communale de Montech sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 819.
  4. a b et c Décret no 2014-273 du 27 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de Tarn-et-Garonne.
  5. Notice communale de Montech sur le site de l'EHESS].
  6. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  7. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH052/PG/FRDAFAN83_OL0787019v001.htm
  8. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6233898x/f36.item.r=canton.zoom
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6233924z/f7.item.r=canton.zoom
  10. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64481070/f8.item.r=canton.zoom
  11. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62532080/f22.item.r=canton.zoom
  12. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6367808t/f16.item.r=canton.zoom
  13. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6367835q/f55.item.zoom
  14. « Résultats du premier tour pour le canton de Montech », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  15. « Résultats du premier tour pour le département de Tarn-et-Garonne », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  16. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  17. « Résultats du second tour pour le canton de Montech », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)
  18. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  19. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  20. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee
  21. http://www.insee.fr/fr/ppp/bases-de-donnees/recensement/populations-legales/departement.asp?dep=82&annee=2013#pop_can

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).