Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Canton de Giromagny

canton français

Canton de Giromagny
Canton de Giromagny
Situation du canton de Giromagny dans le département de Territoire de Belfort.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Territoire de Belfort
Arrondissement(s) Belfort
Bureau centralisateur Giromagny
Conseillers
départementaux
Guy Miclo
Sylvie Ringenbach
2015-2021
Code canton 90 07
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification(s) 1801[2],[3]

1972
24 décembre 1984
22 mars 2015

Démographie
Population 15 405 hab. (2015)
Densité 88 hab./km2
Géographie
Superficie 175,13 km2
Subdivisions
Communes 22

Le canton de Giromagny est un canton français situé dans le département du Territoire de Belfort et la région Bourgogne-Franche-Comté.

Sommaire

HistoireModifier

Le canton de Giromagny a été créé en 1790 en tant que canton du département du Haut-Rhin. Par décret du 16 septembre 1871, il est établi comme canton du Territoire de Belfort.

À la suite de la création, au , de la nouvelle commune d'Évette-Salbert, qui lui est rattachée, le canton de Giromagny est étendu au territoire de l'ancienne commune de Salbert, auparavant située dans le canton de Valdoie.

Il est modifié par le décret du 24 décembre 1984 créant le canton d'Offemont et modifiant le canton de Rougemont-le-Château[4].

Un nouveau découpage territorial du Territoire de Belfort entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de 2015. Il est défini par le décret du 13 février 2014[5], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[6]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[7]. Dans le Territoire-de-Belfort, le nombre de cantons passe ainsi de 15 à 9.

Maintenu, le canton de Giromagny est élargi de 13 à 22 communes, issues des anciens cantons de Giromagny (11 communes) et de Rougemont-le-Château (11 communes). Le bureau centralisateur est situé à Giromagny.

CompositionModifier

Avant 1984Modifier

Le canton était composé de 18 communes :

Composition de 1984 à 2015Modifier

 
Situation du canton de Giromagny dans le département du Territoire de Belfort de 1984 à 2015

De 1984 à 2015, le canton regroupait 13 communes :

Composition depuis 2015Modifier

Le canton regroupe désormais 22 communes :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Giromagny
(bureau centralisateur)
90052 CC des Vosges du Sud 3 141 (2014)
Anjoutey 90003 CC des Vosges du Sud 625 (2014)
Auxelles-Bas 90005 CC des Vosges du Sud 482 (2014)
Auxelles-Haut 90006 CC des Vosges du Sud 299 (2014)
Bourg-sous-Châtelet 90016 CC des Vosges du Sud 112 (2014)
Chaux 90023 CC des Vosges du Sud 1 090 (2014)
Étueffont 90041 CC des Vosges du Sud 1 479 (2014)
Felon 90044 CC des Vosges du Sud 246 (2014)
Grosmagny 90054 CC des Vosges du Sud 558 (2014)
Lachapelle-sous-Chaux 90057 CC des Vosges du Sud 707 (2014)
Lachapelle-sous-Rougemont 90058 CC des Vosges du Sud 605 (2014)
Lamadeleine-Val-des-Anges 90061 CC des Vosges du Sud 38 (2014)
Lepuix 90065 CC des Vosges du Sud 1 124 (2014)
Leval 90066 CC des Vosges du Sud 252 (2014)
Petitefontaine 90078 CC des Vosges du Sud 192 (2014)
Petitmagny 90079 CC des Vosges du Sud 282 (2014)
Riervescemont 90085 CC des Vosges du Sud 108 (2014)
Romagny-sous-Rougemont 90086 CC des Vosges du Sud 205 (2014)
Rougegoutte 90088 CC des Vosges du Sud 1 010 (2014)
Rougemont-le-Château 90089 CC des Vosges du Sud 1 438 (2014)
Saint-Germain-le-Châtelet 90091 CC des Vosges du Sud 638 (2014)
Vescemont 90102 CC des Vosges du Sud 767 (2014)

ReprésentationModifier

Représentation avant 2015Modifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1842 François Xavier Holder   Notaire à Rougegoutte
1842 1848 Pierre Antoine Lardier   Praticien puis notaire à Giromagny
1848 1866 Ferdinand André Boigeol[8]   Fabricant négociant, maire de Giromagny
1866 1883 Charles Boigeol
(fils du précédent)
Républicain Fabricant
Maire de Giromagny
1883 1891
(décès)[9]
Edouard Warnod Droite Ancien colonel du 6ème de ligne
Industriel à Giromagny
Président du Conseil Général
1891[10] 1893
(décès)[11]
Louis Pourchot Républicain Maire de Chaux
1894[12] 1895
(décès)[13]
Louis Boigeol Républicain Maire de Giromagny (1884-1895)
1895[14] 1912
(décès)[15]
Philippe Berger Républicain Orientaliste, Membre de l'Institut
Professeur d'hébreu au Collège de France
Président du Conseil général
Sénateur (1904-1912)
1912 1918
(décès)[16]
Louis Pourchot Rad. Industriel - Maire d'Auxelles-Bas
1918 1919 siège vacant    
1919 1940 Émile Lardier FR-URD Avocat
député (1936-1940)
maire de Giromagny (1919-1944)
1945 1951 Edouard Ginot   Adjoint au maire de Giromagny
1951 1970 Jean-Ernest Boigeol DVG Maire de Giromagny (1947-1971)
1970 1976 M. Zeller UDR  
1976 1982 Jean Singer DVD Maire de Giromagny (1971-1989)
1982 1988 Michel Bidaux RPR Notaire à Giromagny
1988 2001 Christiane Durupt PS puis MDC Vice-présidente du Conseil général
2001 2008 Marie-Christine Peureux RPR puis UMP conseillère municipale de Belfort
2008 2015 Guy Miclo PS Maire de Rougegoutte
Les données manquantes sont à compléter.

Représentation après 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2020 2015 en cours Guy Miclo   DVG Retraité de l'enseignement
Maire de Rougegoutte
2015 en cours Sylvie Ringenbach   DVG Professeure des écoles
Adjointe au maire de Petitefontaine

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, trois binômes sont en ballotage : Guy Miclo et Sylvie Ringenbach (DVG, 36,43 %), Christiane Haller et Didier Vallverdu (UMP, 32,36 %) et Marc Archambault et Christine Nieswand (FN, 31,21 %). Le taux de participation est de 59,79 % (7 012 votants sur 11 576 inscrits)[17] contre 54,32 % au niveau départemental[18] et 50,17 % au niveau national[19]. Guy Miclo et Sylvie Ringenbach sont élus au second tour avec 37,29 % des suffrages exprimés[17].

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
9 1879 23410 52011 26211 53112 18712 39212 40912 484
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[20] puis population municipale à partir de 2006[21])
Histogramme de l'évolution démographique
 

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 15 398 habitants[22].

Notes et référencesModifier

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 0
  2. Notice communale de Giromagny sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 0.
  4. Décret no 84-1240 du 24 décembre 1984 portant modification et création de cantons dans le département du Territoire de Belfort.
  5. Décret no 2014-155 du 13 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Territoire-de-Belfort.
  6. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 26 mai 2014)
  7. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  8. http://gw.geneanet.org/jpbohin?lang=fr;p=ferdinand+andre;n=boigeol
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6232304t/f3.item.r=canton.zoom
  10. http://aurelia.orleans.fr/wrap/img-viewer/1891_1900/452346101_1891/452346101_18910209117942/jpeg-117942/iipviewer.html?base=mets&monoid=ark:-bmo-mets-doc-117942&vcontext=mets&ns=10000001.jpg&treq=
  11. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62455373/f2.item.r=canton.zoom
  12. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6441271b/f5.item.r=canton.zoom
  13. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k63528421/f2.item.r=canton.zoom
  14. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k63528688/f2.item.r=canton.zoom
  15. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6392391w/f3.item.r=canton.zoom
  16. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k243445p/f3.item.r=canton.zoom
  17. a et b « Résultats pour le canton de Giromagny », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 28 mars 2015)
  18. « Résultats du premier tour pour le département du Territoire de Belfort », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 28 mars 2015)
  19. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  20. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  21. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  22. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee

Voir aussiModifier

Cantons du Territoire de Belfort | Communes du Territoire de Belfort

BibliographieModifier

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (0)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).