Ouvrir le menu principal

Canton de Contes

canton français

Canton de Contes
Canton de Contes
Situation du canton de Contes dans le département de Alpes-Maritimes.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-Maritimes
Arrondissement(s) Nice
Bureau centralisateur Contes
Conseillers
départementaux
Valérie Tomasini
Francis Tujague
2015-2021
Code canton 06 10
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 1801[2],[3]
Modification 2 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 36 606 hab. (2016)
Densité 45 hab./km2
Géographie
Superficie 807,07 km2
Subdivisions
Communes 20

Le canton de Contes est une division administrative française, située dans le département des Alpes-Maritimes et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 7 à 20.

CompositionModifier

Histoire : conseillers généraux de 1861 à 2015Modifier

Liste des conseillers généraux successifs
Date d'élection Identité Parti Qualité
1861-1869 Marquis
Félix Désiré de Constantin
de Châteauneuf[5]
Vice-consul de Turquie à Nice
Adjoint au Maire de Nice
1869-1872
(décès)
Paul Gautier Négociant, propriétaire à Nice et à Contes
1872[6]-1877 Jean Alardi Républicain Maire de Contes (1877-1878)
1877-1883 Lionel Alardi Républicain Avocat à Nice
1883-1895 Louis Cappatti Républicain Maire de Coaraze (1884-1892)
1895-1901 Jean Cappatti
(fils du précédent)
Républicain Avoué, capitaine d'artillerie
1901-1919 Flaminius Raiberti Républicain Avocat
Président du Conseil Général (1911-1926)
Député (1890-1922)
Sénateur (1922-1929)
Ministre (1920-1921 et 1922-1924)
1919-1934 André Gasiglia RG Avoué à Nice
Maire de Contes (1933-1939)
1934-1937 Henri Camous[7] RG Conseiller municipal de la section de La Vernéa, Contes
1937-1940 Félix Ricolfi Rad. Médecin - Maire de Contes (1939-1944)
1945-1945
(démission)
Louis Anfosso PCF Employé aux usines Lafarge à Contes
1945-1951 François Demattéis app.PCF Homme d'affaires
Maire de Contes
1951-1965
(décès)
Albert Ollivier SFIO puis
DVG puis SE
Maire de Contes
1966-1970 Odile Ollivier
(épouse d'A. Ollivier)
SE
1970-1996
(décès)
Roger Carlès PCF Maire de Contes (1977-1996)
1996- 2015 Francis Tujague PCF Ingénieur agronome
Maire de Contes depuis 1996

Francis Tujague est élu conseiller général peu après la mort de Roger Carlès, malgré une campagne de presse financée par la CGE[8].

Par décret du 24 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton de Contes est conservé et s'agrandit. Il passe de 7 à 20 communes[4].

Conseillers d'arrondissement (de 1869 à 1940)Modifier

Liste des conseillers d'arrondissement successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1869   Louis Alardi   Notaire à Contes
1940       Les conseils d'arrondissement ont été suspendus par la loi du 12 octobre 1940
et n'ont jamais été réactivés

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
5 8157 2168 26011 35314 09815 48416 15016 54916 771
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[9] puis population municipale à partir de 2006[10])
Histogramme de l'évolution démographique
 

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 36 452 habitants[11].

ReprésentationModifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Valérie Tomasini   PCF Conseillère municipale de Tende depuis 1995
2015 en cours Francis Tujague   PCF Maire de Contes depuis 1996

À l'issue du premier tour des élections départementales de 2015, trois binômes sont en ballottage : Valérie Tomasini et Francis Tujague (PCF, 36,35 %), Yoann Saliba et Lydia Schénardi (FN, 33,49 %) et Michel Lottier et Henriette Royal Calcagno (Union de la Droite, 23,92 %). Le taux de participation est de 54,47 % (15 783 votants sur 28 974 inscrits)[12] contre 48,55 % au niveau départemental[13] et 50,17 % au niveau national[14].

Au second tour, Valérie Tomasini et Francis Tujague (PCF) sont élus avec 43,76 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 57,89 % (7 164 voix pour 16 773 votants et 28 975 inscrits)[15].

Notes et référencesModifier

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 412
  2. Notice communale de Contes sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 789.
  4. a b et c Décret no 2014-227 du 24 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département des Alpes-Maritimes.
  5. 2e marquis de Constantin de Châteauneuf. Il dut sans doute son second prénom au fait qu’il soit né à Nice le 27 octobre 1817, soit quatorze ans après le mariage de ses parents ; il fut baptisé en la cathédrale Sainte-Réparate, le 4 novembre suivant (r. p.), tenu sur les fonts baptismaux par son grand-oncle Félix, et par sa grand-mère maternelle, Rose Capello, veuve Grimaldi (r. p.). Félix [1] fut nommé vice-consul de Turquie à Nice par acte du 9 mars 1850 (F.C.VII-23), fonction qu’il occupa jusqu’en 1873 et premier adjoint au maire de 1860 à 1870, conseiller général du canton de Contes, nommé chevalier de l’Ordre impérial de la Légion d’honneur le 13 septembre 1860 (F.C.VII-28), et chevalier de Sainte-Anne de Russie le 8 juillet 1865 (F.C.VII-32 et 33). Il mourut le 11 juillet 1874, [2] villa Heraud à Cimiez, et fut inhumé au cimetière de Cimiez. [3] Il était entré aux Pénitents Blancs de Nice en 1868. Marié à Nice le 22 avril 1841 (p. c. du 17 mars), paroisse Saint-Dominique, avec Adèle Caissotti de Roubion, née en 1818, fille du comte Agapit Gallean, alias Caissotti de Roubion, gentilhomme de la Chambre du Roi, commandeur de l’Ordre des Saints-Maurice-et-Lazare et de Paolina Ricci d’Andon. Décédée à l’âge de 36 ans à Drap (Alpes-Maritimes), (e. c.) [4] le 12 octobre 1854, et enterrée à Cimiez (source : http://chroniqueprovencale.blogspot.fr/2008/12/dargent-la-bande-de-gueules-accoste-de.html)
  6. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6222018j/f1.image.r=canton?rk=6051532;0
  7. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k249981r/f2.item.r=canton.zoom
  8. (fr) « Francis Tujague (PCF) soutenu par un comité de 1.100 citoyens (sur 10.500 électeurs inscrits) l'emporte dès le premier tour, en progrès de 2,5 % par rapport à 1994. Nets reculs de la droite et du Front national. », sur www.humanite.fr (consulté le 17 juillet 2010)
  9. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  10. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  11. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee
  12. « Résultats du 1er tour pour le canton de Contes », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  13. « Résultats du 1er tour pour le département des Alpes-Maritimes », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  14. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  15. « Résultats du second tour pour le canton de Contes », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 30 mars 2015)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Cantons des Alpes-Maritimes | Communes des Alpes-Maritimes | Liste des conseillers généraux des Alpes-Maritimes

BibliographieModifier

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).