Ouvrir le menu principal

Canton de Chemillé-Melay

canton français

Canton de Chemillé-en-Anjou
Canton de Chemillé-Melay
Situation du canton de Chemillé-en-Anjou dans le département de Maine-et-Loire.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement(s) Angers (6)
Cholet (1)
Bureau centralisateur Chemillé-en-Anjou
Conseillers
départementaux
Hervé Martin (DVD)
Maryvonne Martin (DVD)
2015-2021
Code canton 49 11
Histoire de la division
Création 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 37 181 hab. (2016)
Densité 70 hab./km2
Géographie
Superficie 533,47 km2
Subdivisions
Communes 7

Le canton de Chemillé-Melay est une division administrative française du département de Maine-et-Loire créée par le décret du 26 février 2014 et entrant en vigueur lors des premières élections départementales suivant la publication du décret.

CompositionModifier

Le canton de Chemillé-Melay comprend les neuf communes suivantes[1] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Chemillé-en-Anjou
(chef-lieu)
49092 Mauges Communauté 21 368 (2014)
Aubigné-sur-Layon 49012 CC Loire Layon Aubance 368 (2014)
Beaulieu-sur-Layon 49022 CC Loire Layon Aubance 1 421 (2014)
Bellevigne-en-Layon 49345 CC Loire Layon Aubance 5 807 (2014)
Mozé-sur-Louet 49222 CC Loire Layon Aubance 2 033 (2014)
Terranjou 49086 CC Loire Layon Aubance 3 845 (2014)
Val-du-Layon 49292 CC Loire Layon Aubance 3 318 (2014)

A l'origine en mars 2015, le canton comptait comptait 24 communes (dont des communes nouvelles créées avant fin 2014, dont celle de Chemillé-Melay qui a donné son nom au canton et a disparu aujourd'hui) mais les neuf communes d'aujourd'hui listées ci-dessus sont toutes issues de leur fusion ultérieure en communes nouvelles élargies.

HistoireModifier

Un nouveau découpage territorial de Maine-et-Loire entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de 2015. Il est défini par le décret du 26 février 2014[1], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[3]. En Maine-et-Loire, le nombre de cantons passe ainsi de 41 à 21.

Le nouveau canton de Chemillé-Melay est formé de communes des anciens cantons de Vihiers (2 communes), de Thouarcé (11 communes), de Chemillé (9 communes), de Doué-la-Fontaine (1 commune) et des Ponts-de-Cé (1 commune). Avec ce redécoupage administratif, le territoire du canton s'affranchit des limites d'arrondissements, avec 3 communes incluses dans l'arrondissement de Saumur, 12 dans celui d'Angers et 9 dans celui de Cholet. Le bureau centralisateur est situé à Chemillé-Melay.

ReprésentationModifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Hervé Martin   DVD Agriculteur
Maire de Saint-Georges-des-Gardes (2008- )
2015 en cours Maryvonne Martin[4]   DVD Attachée parlementaire
Adjointe au maire de Martigné-Briand

DémographieModifier

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 36 872 habitants[5].

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Décret no 2014-259 du 26 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de Maine-et-Loire.
  2. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 20 mai 2014)
  3. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  4. Résultats dans le canton de Chemillé-Melay sur le site du ministère de l'Intérieur.
  5. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee