Ouvrir le menu principal

Canton de Cère et Ségala

canton français

Canton de Cère et Ségala
Canton de Cère et Ségala
Situation du canton de Cère et Ségala dans le département de Lot.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lot
Arrondissement(s) Figeac
Bureau centralisateur Biars-sur-Cère
Conseillers
départementaux
Christophe Proença/Claire Delande
2015-2021
Code canton 46 06
Histoire de la division
Création 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 10 363 hab. (2016)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Superficie 264,66 km2
Subdivisions
Communes 17

Le canton de Cère et Ségala est un canton français du département du Lot.

HistoireModifier

Un nouveau découpage territorial du Lot entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de 2015. Il est défini par le décret du 13 février 2014[1], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[3]. Dans le Lot, le nombre de cantons passe ainsi de 31 à 17.

Le canton de Cère et Ségala est formé de communes des anciens cantons de Bretenoux (16 communes) et de Sousceyrac (5 communes). Il est entièrement inclus dans l'arrondissement de Figeac. Le bureau centralisateur est situé à Biars-sur-Cère.

CompositionModifier

Lors de sa création, le canton de Cère et Ségala comprend vingt-et-une communes[1].

À la suite de la fusion au 1er janvier 2016 des communes de Sousceyrac, Calviac, Comiac, Lacam-d'Ourcet et Lamativie pour former la commune nouvelle de Sousceyrac-en-Quercy[4], il est désormais composé des dix-sept communes suivantes :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Biars-sur-Cère
(bureau centralisateur)
46029 CC Causses et Vallée de la Dordogne 2 108 (2016)
Belmont-Bretenoux 46024 CC Causses et Vallée de la Dordogne 398 (2016)


Bretenoux 46038 CC Causses et Vallée de la Dordogne 1 371 (2016)
Cahus 46043 CC Causses et Vallée de la Dordogne 209 (2016)
Cornac 46076 CC Causses et Vallée de la Dordogne 352 (2016)
Estal 46097 CC Causses et Vallée de la Dordogne 109 (2016)
Gagnac-sur-Cère 46117 CC Causses et Vallée de la Dordogne 672 (2016)
Gintrac 46122 CC Causses et Vallée de la Dordogne 105 (2016)
Girac 46123 CC Causses et Vallée de la Dordogne 380 (2016)
Glanes 46124 CC Causses et Vallée de la Dordogne 304 (2016)
Laval-de-Cère 46163 CC Causses et Vallée de la Dordogne 309 (2016)
Prudhomat 46228 CC Causses et Vallée de la Dordogne 716 (2016)
Puybrun 46229 CC Causses et Vallée de la Dordogne 981 (2016)
Saint-Michel-Loubéjou 46284 CC Causses et Vallée de la Dordogne 401 (2016)
Sousceyrac-en-Quercy 46311 CC Causses et Vallée de la Dordogne 1 360 (2016)
Tauriac 46313 CC Causses et Vallée de la Dordogne 412 (2016)
Teyssieu 46315 CC Causses et Vallée de la Dordogne 176 (2016)

En 2014, la population municipale du canton était de 10 309 habitants[5].

ReprésentationModifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 2018
(démission)[6]
Jean-Pierre Boucard   PS Artisan-commerçant retraité
Ancien adjoint au maire de Sousceyrac
2015
(démission)
Angèle Préville   PS Professeur
Adjointe au maire de Biars-sur-Cère, Sénatrice depuis 2017
2018 en cours Christophe Proença   PS Maire de Gintrac
2018 en cours Claire Delande   PS Maire de Gagnac-sur-Cère

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Jean-Pierre Boucard et Angèle Preville (PS, 26,84 %) et Michel Aussel-Lagarde et Ingrid Boutsen (FN, 18,18 %). Le taux de participation est de 60,56 % (4 827 votants sur 7 971 inscrits)[7] contre 59,43 % au niveau départemental[8] et 50,17 % au niveau national[9]. Au second tour, Jean-Pierre Boucard et Angèle Préville (PS) sont élus avec 72,26 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 60,77 % (3 009 voix pour 4 844 votants et 7 971 inscrits)[10].

Notes et référencesModifier