Ouvrir le menu principal

Canton de Beaupréau

canton français

Canton de Beaupréau
Canton de Beaupréau
Situation du canton de Beaupréau dans le département de Maine-et-Loire.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement(s) Arrondissement de Cholet
Bureau centralisateur Beaupréau-en-Mauges
Conseillers
départementaux
Gilles Leroy (UDI)
Françoise Pagerit (DVD)
2015-2021
Code canton 49 09
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 1801[2],[3]
Modification 2 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 41 157 hab. (2016)
Densité 93 hab./km2
Géographie
Superficie 443,92 km2
Subdivisions
Communes 22

Le canton de Beaupréau est une division administrative française située dans le département de Maine-et-Loire et la région Pays de la Loire.

Au redécoupage cantonal de 2014, le canton qui comptait douze communes en compte dès lors vingt-deux. Les regroupements de communes qui interviennent fin 2015 ramène ce nombre à trois.

CompositionModifier

Le canton de Beaupréau groupe trois communes :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Beaupréau-en-Mauges
(chef-lieu)
49023 Mauges Communauté 22 735 (2014)
Bégrolles-en-Mauges 49027 Agglomération du Choletais 1 984 (2014)
Montrevault-sur-Èvre 49218 Mauges Communauté 16 046 (2014)

HistoireModifier

De 1790 à 2014Modifier

 
Carte du canton en 2014.

Le canton de Beaupréau (chef-lieu) est créé en 1790[1], et modifié en 1801[3],[2]. Initialement orthographié « Beaupreau », il ne comptait que cinq communes : Beaupréau, La Chapelle-du-Genêt, La Chaussaire, Le Fief-Sauvin et La Chapelle-Aubry[5].

Il est intégré au district de Saint-Florent-le-Vieil, puis en 1800 à l'arrondissement de Beaupreau, et à sa disparition en 1857, à l'arrondissement de Cholet.

Avant la réforme territoriale de 2013, le canton groupe douze communes que sont Andrezé, Beaupréau, Bégrolles-en-Mauges, La Chapelle-du-Genêt, Gesté, Jallais, La Jubaudière, Le May-sur-Èvre, Le Pin-en-Mauges, La Poitevinière, Saint-Philbert-en-Mauges et Villedieu-la-Blouère.

Ce canton est organisé autour de Beaupréau dans l'arrondissement de Cholet. Sa superficie est de plus de 276 km2 (27 669 hectares[6]), et son altitude varie de 32 mètres (Beaupréau[6]) à 129 mètres (Le Pin-en-Mauges[6]), pour une altitude moyenne de 100 mètres. il comptait 27 558 habitants en 2009[7].

C'est l'un des quarante-et-un cantons que compte le département ; circonscriptions électorales servant à l'élection des conseillers généraux, membres du conseil général du département.

À partir de 2015Modifier

Le nouveau découpage territorial pour le département de Maine-et-Loire est défini par le décret du 26 février 2014. La composition du canton est alors remodelé, avec une entrée en vigueur au renouvellement des assemblées départementales de mars 2015. Il comprend dès lors les communes suivantes : Andrezé, Beaupréau, Bégrolles-en-Mauges, La Boissière-sur-Èvre (bureau centralisateur), La Chapelle-du-Genêt, Chaudron-en-Mauges, La Chaussaire, Le Fief-Sauvin, Le Fuilet, Gesté, Jallais, La Jubaudière, Montrevault, Le Pin-en-Mauges, La Poitevinière, Le Puiset-Doré, Saint-Philbert-en-Mauges, Saint-Pierre-Montlimart, Saint-Quentin-en-Mauges, Saint-Rémy-en-Mauges, La Salle-et-Chapelle-Aubry, Villedieu-la-Blouère[4].

Le 15 décembre 2015, plusieurs communes se regroupent donnant notamment naissance aux communes nouvelles de Beaupréau-en-Mauges[8] et Montrevault-sur-Èvre[9]. Le canton se compose dès lors de trois communes.

AdministrationModifier

De 1833 à 2014Modifier

Le canton de Beaupréau est la circonscription électorale servant à l'élection des conseillers généraux, membres du conseil général de Maine-et-Loire.

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1836 Esprit-Michel Girard   Notaire, maire de Gesté
1836 1852
(décès)
Eugène Janvier Droite Avocat à Paris
Représentant du peuple du Tarn-et-Garonne
(1834-1848, 1849-1851)
1852 1861 Narcisse-Théophile Hervé   Avoué
1861 1884
(décès)[10]
Comte
Henri Louis Marie de Durfort-Civrac
Conservateur
légitimiste
Conseiller municipal de Beaupréau
1884[11] 1888
(démission)[12]
Henri de Mailly de Montjean Royaliste
légitimiste
 
1888[13] 1937
(décès)
Duc
Pierre de Blacas d'Aulps
Royaliste Maire de Beaupréau
1938[14] 1940 Duc
Louis-Stanislas de Blacas
(1885-1941)
Conservateur
(PSF)
Maire de Beaupréau
1943 1945 Pierre de Blacas
(1913-1997, fils du précédent)
  Maire de Beaupréau
Nommé conseiller départemental en 1943[15]
1945 1958 Pierre de Blacas DVD Maire de Beaupréau
1958 1976 André Chiron MRP puis DVD Maire de Beaupréau
mars 1976 août 1976
(décès)
Paul Grimaud CDS  
1976 1994 Jean Séchet UDF-CDS Maire de Beaupréau
1994 2008 Dominique Brossier UDF Notaire
Maire de Jallais
2008 mars 2015 Gilles Leroy UDI Enseignant
Conseiller municipal de Beaupréau

À partir de 2015Modifier

À partir du renouvellement des assemblées départementales de 2015, le canton devient la circonscription électorale servant à l'élection des conseillers départementaux, membres du conseil départemental de Maine-et-Loire[16].

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Gilles Leroy   UDI professeur de lettres
Ancien Conseiller général du Canton de Beaupréau
Conseiller municipal et communautaire de Beaupréau et du Centre-Mauges
2015 en cours Françoise Pagerit[17]   DVD Agricultrice, ancienne maire de Chaudron-en-Mauges

Résultats électoraux détaillésModifier

  • Élections cantonales de 2001 : Dominique Brossier (Divers droite) est élu au 1er tour avec 66,77 % des suffrages exprimés, devant Mylène Canevet (PS) (14,28 %), Hubert Dupont (PCF) (8,97 %) et Patrice Gros (FN) (5,9 %). Le taux de participation est de 69,53 % (13 662 votants sur 19 649 inscrits)[18].
  • Élections cantonales de 2008 : Gilles Leroy (Divers droite) est élu au 2e tour avec 66,25 % des suffrages exprimés, devant Anne-Marie Prinet-Mainguy (PS) (33,75 %). Le taux de participation est de 53,07 % (10 932 votants sur 20 598 inscrits)[19].

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
20 24721 49822 79424 74325 50025 68426 65828 10328 368
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[20] puis population municipale à partir de 2006[21])
Histogramme de l'évolution démographique
 

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 40 765 habitants[22].

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Louis Marie Prudhomme (1798), p. 208.
  2. a et b Notice communale de Beaupréau sur le site de l'EHESS.
  3. a et b Bernard Gaudillère (1995), p. 805.
  4. a et b Décret no 2014-259 du 26 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de Maine-et-Loire (sur Légifrance).
  5. Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, 1874, Édition révisée de 1965 par Jacques Levron et Pierre d'Herbécourt, t. 1 p. 293.
  6. a b c et d IGN, Répertoire Géographique des Communes (RCG 2010), consulté le 2 février 2011.
  7. Insee, Populations légales 2009 du canton de Beaupréau, consulté le 17 janvier 2012 - Le terme de « populations légales » regroupe pour chaque commune sa population municipale, sa population comptée à part et sa population totale, somme des deux précédentes (cf définition). La population totale 2009 du canton était de 28 524.
  8. Préfecture de Maine-et-Loire, « Arrêté no DRCL-BCL-2015-57 portant création de la commune nouvelle de Beaupréau-en-Mauges », Recueil des actes administratifs no 71 du 30 septembre 2015,‎ , p. 5-7 (lire en ligne).
  9. Préfecture de Maine-et-Loire, « Arrêté no DRCL-BCL-2015-59 portant création de la commune nouvelle de Montrevault-sur-Èvre », Recueil des actes administratifs no 74 du 9 octobre 2015,‎ , p. 9-11 (lire en ligne).
  10. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6225657n/f2.item.r=canton.zoom
  11. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62256797/f13.item.r=canton.zoom
  12. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6232490x/f1.item.r=canton.zoom
  13. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62325122/f10.item.r=canton.zoom
  14. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k263516t/f3.item.r=canton.zoom
  15. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 17 avril 1943, (https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k96158886/f2.item.r=canton.zoomlire en ligne]).
  16. Légifrance, Loi no 2013-403 du 17 mai 2013, relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral.
  17. Résultats dans le canton de Beaupréau sur le site du ministère de l'Intérieur.
  18. Résultats de l’élection cantonale 2001 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 11 mai 2013.
  19. Résultats de l’élection cantonale 2008 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 11 mai 2013.
  20. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  21. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  22. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee