Ouvrir le menu principal

Canton de Beaune-la-Rolande

canton français

Canton de Beaune-la-Rolande
Canton de Beaune-la-Rolande
Situation du canton de Beaune-la-Rolande dans le département de Loiret.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Loiret
Arrondissement(s) Pithiviers (1801-1926 ; 1942-2015)
Montargis (1926-1942)
Chef-lieu Beaune-la-Rolande
District Boiscommun (1790-1795)
Conseiller général Michel Grillon
2008-2015
Code canton 45 03
Histoire de la division
Création 1790
Modification(s) 1801, 1806, 1813, 1974
Disparition 2015
Démographie
Population 10 517 hab. (2012)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Superficie 224,84 km2
Subdivisions
Communes 5, 24, 20, 19 puis 18

Le canton de Beaune-la-Rolande est une ancienne division administrative française du département du Loiret.

Il est créé en 1790 sous la Révolution française et supprimé sous la Cinquième République en 2015.

Sommaire

HistoireModifier

Le canton est créé le 10 février 1790 sous la Révolution française[1]. Il est alors inclus dans le district de Boiscommun.

À la suite de la suppression des districts et de la création des arrondissements qui survient en 1801 (9 vendémiaire, an X) sous le Consulat, le canton se voit rattaché à l'arrondissement de Pithiviers[2].

Le redécoupage des arrondissements intervenu en 1926 a supprimé cet arrondissement et rattaché 3 de ses cantons, dont le canton de Beaune, à l'arrondissement de Montargis. Le nouveau découpage de 1942 a recréé l'arrondissement de Pithiviers dans l'état où il se trouvait avant 1926.

Évolution de la composition du cantonModifier

Communes ayant appartenu au canton (1790-2015)
Nom Année d'intégration Canton précédent Année de sortie Canton suivant
Auxy 1790 - 2015 Malesherbes
Barville-en-Gâtinais 1801 Batilly 2015 Malesherbes
Batilly-en-Gâtinais 1801 Batilly 2015 Malesherbes
Beaune-la-Rolande 1790 - 2015 Malesherbes
Boiscommun 1801 Boiscommun 2015 Malesherbes
Bordeaux-en-Gâtinais 1790 - 2015 Malesherbes
Bouilly-en-Gâtinais 1801 Vrigny 1806 Pithiviers
Chambon-la-Forêt 1801 Vrigny 2015 Malesherbes
Chemault 1801 Boiscommun 1974 Associée à Boiscommun
Courcelles 1801 Boynes 2015 Malesherbes
Courcy-aux-Loges 1801 Chilleurs-aux-Bois 1806 Pithiviers
Égry 1801 Batilly 2015 Malesherbes
Gaubertin 1801 Batilly 2015 Malesherbes
Juranville 1790 - 2015 Malesherbes
Limiers 1801 Vrigny 1806 Pithiviers
Lorcy 1790 - 2015 Malesherbes
Montbarrois 1801 Boiscommun 2015 Malesherbes
Montliard 1801 Boiscommun 2015 Malesherbes
Nancray-sur-Rimarde 1801 Batilly 2015 Malesherbes
Nibelle 1801 Boiscommun 2015 Malesherbes
Saint-Loup-des-Vignes 1801 Boiscommun 2015 Malesherbes
Saint-Michel 1801 Boiscommun 2015 Malesherbes
Saint-Sauveur 1801 Boiscommun 1813 Absorbée par Nibelle
Vrigny 1801 Vrigny 1806 Pithiviers

1790-1801Modifier

À sa création sous la Révolution française, le canton est composé des cinq communes suivantes : Auxy[3], Beaune[4], Bordeaux[5], Juranville[6], Lorcy[7].

1801-1806Modifier

Sous le Premier Empire, le canton intègre plusieurs communes à la suite du redécoupage de 1801, et notamment la suite de la suppression des cantons de Batilly, Boiscommun, Boynes, Chilleurs-aux-Bois et Vrigny ; il est alors composé des 24 communes suivantes : Auxy, Barville, Batilly, Beaune, Boiscommun, Bordeaux, Bouilly, Chambon, Chemault, Courcelles, Courcy, Égry, Gaubertin, Juranville, , LimiersLorcy, Saint-Loup-des-Vignes, Saint-Michel, Montbarrois, Montliard, Nancray, Nibelle, Saint-Sauveur, Vrigny.

1806-2015Modifier

Un deuxième redécoupage intervient sous le Premier Empire ; le canton perd quatre communes (Bouilly, Courcy, Limiers et Vrigny) transférées dans le canton de Pithiviers à la suite du redécoupage de 1806[8] ; il est alors composé de 20 communes.

En 1813, le canton perd une commune à la suite de l'absorption de Saint-Sauveur par Nibelle[9].

En 1974, Chemault perd son statut de commune et est associée à Boiscommun[10].

La liste des communes du canton est la suivante : Auxy, Barville[note 1], Batilly[note 2], Beaune[note 3], Boiscommun, Bordeaux[note 4], Chambon[note 5], Chemault (jusqu'en 1974), Courcelles, Égry, Gaubertin, Juranville, Lorcy, Saint-Loup-des-Vignes, Saint-Michel, Montbarrois, Montliard, Nancray[note 6], Nibelle, Saint-Sauveur (jusqu'en 1813).

Liste des conseillers généraux successifsModifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
13 novembre 1833 1839 Charles Louis Marcille
(1774-1846)
  Propriétaire, cultivateur
Maire de Beaune-la-Rolande (?-?)
24 novembre 1839 1841 Charles Nicolas Hippolyte Bourgeois   Juge de paix
6 août 1841 1844 Charles Louis Marcille   Propriétaire
Maire de Beaune-la-Rolande (?-?)
10 avril 1844[11] 1855 François Paul Favereau   Notaire
puis Juge de paix à Nancray-sur-Rimarde
puis Juge de paix à Beaune-la-Rolande
15 avril 1855 1858 Alexandre Théodore Favereau   Notaire
Maire de Nancray-sur-Rimarde (?-?)
8 août 1858 1888
(décès)[12]
Louis Théodore Anceau Droite Propriétaire
Maire de Gaubertin (?-?)
1er avril 1888[13] 1907 Christophe Charles Camille Gravost Républicain Notaire
Maire de Beaune-la-Rolande (?-?)
28 juillet 1907 1931 Georges Thomas Radical Propriétaire
Cultivateur
Maire d'Auxy (?-?)
1931 1940 Paul Cabanis Radical Médecin
Député du Loiret (1935-1940)
Maire de Beaune-la-Rolande (1935-1942)
    Seconde Guerre mondiale    
1943 1945 Albert Guillon   Conseiller d'arrondissement, maire de Nancray-sur-Rimarde
Nommé conseiller départemental en 1943[14]
1945 1951 Cécile Giry ? Institutrice, conseillère municipale de Nibelle
1951 1964 Émile Bertrand UDSR puis Radical Entrepreneur
Maire de Beaune-la-Rolande (19xx-19xx)
1964 1970 Jean Delaplanche DVD Maire de Boiscommun (1959-1977)
1970 1982 René Chatel app. MRG Vétérinaire
Maire de Beaune-la-Rolande
1982 2015 Michel Grillon RPR puis UMP Entrepreneur
Maire de Boiscommun (1977-2014)
Vice-président du conseil général du Loiret
Les données manquantes sont à compléter.

Résultats électoraux détaillésModifier

  • Élections cantonales de 2001 : Michel Grillon (RPR) est élu au 1er tour avec 58,23 % des suffrages exprimés, devant Jean-Claude Berard (PS) (18,73 %), André Beaudoin (FN) (13,03 %) et Jean-Marie Petit (MNR) (5,05 %). Le taux de participation est de 73,98 % (4 239 votants sur 8 292 inscrits)[15].
  • Élections cantonales de 2008 : Michel Grillon (UMP) est élu au 1er tour avec 55,79 % des suffrages exprimés, devant Sylvain Chatrie (PCF) (25,51 %) et André Beaudoin (FN) (18,7 %). Le taux de participation est de 69,82 % (5 179 votants sur 7 418 inscrits)[15].

GéographieModifier

CompositionModifier

Le canton de Beaune-la-Rolande, d'une superficie de 224,84 km2, est composé de dix-huit communes [16].


Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Auxy 45018 CC du Pithiverais-Gâtinais 20,28 958 (2014) 47
Barville-en-Gâtinais 45021 CC du Pithiverais-Gâtinais 10,29 327 (2014) 32
Batilly-en-Gâtinais 45022 CC du Pithiverais-Gâtinais 10,32 434 (2014) 42
Beaune-la-Rolande 45030 CC du Pithiverais-Gâtinais 20,55 1 995 (2015) 97
Boiscommun 45035 CC du Pithiverais-Gâtinais 16,06 1 137 (2015) 71
Bordeaux-en-Gâtinais 45041 CC du Pithiverais-Gâtinais 9,46 115 (2014) 12
Chambon-la-Forêt 45069 CC du Pithiverais-Gâtinais 17,16 937 (2014) 55
Courcelles-le-Roi 45110 CC du Pithiverais-Gâtinais 6,30 289 (2014) 46
Égry 45132 CC du Pithiverais-Gâtinais 7,39 369 (2014) 50
Gaubertin 45151 CC du Pithiverais-Gâtinais 7,29 275 (2014) 38
Juranville 45176 CC du Pithiverais-Gâtinais 15,23 457 (2014) 30
Lorcy 45186 CC du Pithiverais-Gâtinais 16,75 558 (2014) 33
Montbarrois 45209 CC du Pithiverais-Gâtinais 6,01 296 (2014) 49
Montliard 45215 CC du Pithiverais-Gâtinais 8,99 213 (2014) 24
Nancray-sur-Rimarde 45220 CC du Pithiverais-Gâtinais 11,58 584 (2014) 50
Nibelle 45228 CC du Pithiverais-Gâtinais 27,18 1 155 (2015) 42
Saint-Loup-des-Vignes 45288 CC du Pithiverais-Gâtinais 8,86 409 (2014) 46
Saint-Michel 45294 CC du Pithiverais-Gâtinais 5,14 126 (2014) 25

DémographieModifier

Article connexe : démographie du Loiret.

Évolution démographiqueModifier

En 2012, le canton comptait 10 517 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
8 6168 1417 7477 6898 1619 0739 94810 50310 517
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[17] puis population municipale à partir de 2006[18])
Histogramme de l'évolution démographique
 

Âge de la populationModifier

La pyramide des âges, à savoir la répartition par sexe et âge de la population, du canton de Beaune-la-Rolande en 2009[19] ainsi que, comparativement, celle du département du Loiret la même année[20] sont représentées avec les graphiques ci-dessous. La population du canton comporte 49,3 % d'hommes et 50,7 % de femmes. Elle présente en 2009 une structure par grands groupes d'âge légèrement plus âgée que celle de la France métropolitaine[note 7]. Il existe en effet 89 jeunes de moins de 20 ans pour cent personnes de plus de 60 ans, alors que pour la France l'indice de jeunesse, qui est égal à la division de la part des moins de 20 ans par la part des plus de 60 ans, est de 1,06. L'indice de jeunesse du canton est également inférieur à celui du département (1,1) et à celui de la région (0,95)[21].

Pyramide des âges du canton de Beaune-la-Rolande en 2009 en pourcentage[19].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,8 
90  ans ou +
2,2 
9,3 
75 à 89 ans
14,0 
14,4 
60 à 74 ans
15,2 
20,3 
45 à 59 ans
18,9 
19,2 
30 à 44 ans
18,5 
15,1 
15 à 29 ans
13,3 
20,9 
0 à 14 ans
17,9 
Pyramide des âges du département du Loiret en 2009 en pourcentage[22].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,6 
75 à 89 ans
9,5 
13,4 
60 à 74 ans
13,9 
20,1 
45 à 59 ans
20,0 
20,3 
30 à 44 ans
19,5 
19,3 
15 à 29 ans
17,7 
19,9 
0 à 14 ans
18,2 

StatistiquesModifier

Division du sol, exprimée en hectares (Année 18)
Source : Atlas cantonal du Loiret, 18 : Canton de Beaune-la-Rolande

  Labours Prés Vignes Bois Divers Total
ha % ha % ha % ha % ha % ha

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. La commune prend le nom de Barville-en-Gâtinais en 1908.
  2. La commune prend le nom de Batilly-en-Gâtinais en 1919.
  3. La commune prend le nom de Beaune-la-Rolande en 1823.
  4. La commune prend le nom de Bordeaux-en-Gâtinais en 1921.
  5. La commune prend le nom de Chambon-la-Forêt en 1913.
  6. La commune prend le nom de Nancray-sur-Rimarde en 1919.
  7. L'âge est la durée écoulée depuis la naissance. Il peut, selon l'Insee, être calculé selon deux définitions : l'âge par génération (ou âge atteint dans l'année ou encore âge en différence de millésimes), qui est la différence entre l'annLes résultats du recensement de la population sont désormais présentés en utilisant l'âge en années révolues.

RéférencesModifier

  1. Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne), p. 162
  2. « Arrêté du 9 vendémiaire an X portant réduction des justices de paix du département du Loiret - Bulletin des lois de 1801 - page 42 », sur gallica.bnf.fr, Paris, Imprimerie nationale des lois (consulté le 5 décembre 2014)
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Auxy », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 21 mars 2015)
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Beaune-la-Rolande », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 21 mars 2015)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Bordeaux-en-Gâtinais », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 21 mars 2015)
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Juranville », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 21 mars 2015)
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Lorcy », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 21 mars 2015)
  8. Louis Rondonneau, Collection générale des lois : décrets, arrêtés, sénatus-consultes, avis du conseil d'État et réglemens d'administration publiés depuis 1789 jusqu'au 1er avril 1814. Gouvernement Impérial : 3 juillet 1806 - 22 décembre 1808, vol. 10, Paris, Imprimerie royale, coll. « Bulletin des lois », , 434 p. (lire en ligne), 2e, p. 485.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Saint-Sauveur », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 22 mars 2015)
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Chemault », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 22 mars 2015)
  11. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4430675c/f1.item.zoom
  12. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6264907k/f3.item.r=canton.zoom
  13. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6264935w/f2.image.r=canton?rk=3111603;2
  14. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 2 mai 1943, (en ligne).
  15. a et b Résultats de l’élection cantonale 2001 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 8 mai 2013.
  16. « Liste des communes du canton de Beaune-la-Rolande », sur insee.fr (consulté le 13 mai 2013)
  17. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  18. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  19. a et b « Évolution et structure de la population du canton de Beaune-la-Rolande en 2009 », sur www.recensement-2009.insee.fr (consulté le 26 novembre 2012)
  20. « Recensement de la population du département du Loiret en 2009 », sur www.recensement-2009.insee.fr, INSEE (consulté le 5 décembre 2012)
  21. « Bases de données du recensement 2009 - départements et régions (à télécharger, 265 ko) », sur le site de l'Insee (consulté le 26 novembre 2012).
  22. « Résultats du recensement de la population du Loiret en 2009 », sur www.recensement-2009.insee.fr (consulté le 26 novembre 2012)

Voir aussiModifier