Ouvrir le menu principal

Canton d'Arudy

canton français
(Redirigé depuis Canton d’Arudy)

Canton d'Arudy
Canton d'Arudy
Situation du canton d'Arudy dans le département de Pyrénées-Atlantiques.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques
Arrondissement(s) Arrondissement d'Oloron-Sainte-Marie
Chef-lieu Arudy
Conseiller général Francis Courouau
2008-2015
Code canton 64 04
Démographie
Population 7 076 hab. (2012)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Superficie 188 km2
Subdivisions
Communes 10

Le canton d'Arudy est une ancienne division administrative française, située dans le département des Pyrénées-Atlantiques et la région Aquitaine.

CompositionModifier

HistoireModifier

  • De 1833 à 1848, les canrons d'Arudy et de Laruns avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département.
Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Parti Qualité
1833-1848 Marquis
Jacques de Livron
(1773-1856)
Carliste
rallié au
gouvernement
Agronome, propriétaire, ancien maire de Laruns
Député
1848-1851
(décès)
Pierre Pascal d'Espalungue[2] Ancien militaire
Propriétaire, maire de Louvie-Juzon
1851-1853 Jacques Pourtau-Penne Propriétaire à Bescat
1853-1856 Jean-Baptiste Ducrest Propriétaire, maire d'Arudy
1856-1863
(décès)
Henry Lavignolle[3] Procureur impérial à Oloron
1863-1867 Armand Lavignolle Propriétaire
1867-1871 Fernand Druon
(1839-1906)
Propriétaire, à Sévignacq-Meyracq
1871-1877 Léon Daran Droite Médecin à Pau
1877-1882
(démission)[4]
Herman Lavignolle Rentier à Bescat
1883[5] (janvier-août) Jean-Pierre Camps Droite Propriétaire à Louvie-Juzon
1883-1901 Fernand Druon Républicain Propriétaire, maire de Sévignacq-Meyracq (1876-1901)
1901-1913 Jean-Pierre Camps Républicain Propriétaire à Louvie-Juzon
1913-1919 Henri Juppé Républicain Médecin - Maire d'Arudy
1919-1925 Raphaël Camps
(1882-?)
(fils de J.P.Camps)
RG Propriétaire à Louvie-Juzon
1925-1940 Jacques Bernis-Bergeret Rad. Vétérinaire, conseiller municipal d'Arudy
Nommé conseiller départemental en 1943[6]
1945-1960
(décès)
Jacques Bernis-Bergeret Rad. Vétérinaire à Arudy
1960-1962
(décès)
René Jacot Rad.
1963-1976 Guy Ébrard Rad. Médecin - député de 1958 à 1968, maire d'Oloron-Sainte-Marie
1976-1994 Pierre Bertrou-Cantou PS Maire d'Izeste (1977-2014)
1994-2015 Francis Courouau RPR-UMP Président de la Communauté de communes de la Vallée-d'Ossau
Conseiller municipal d'Arudy

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
7 3957 5977 5977 2867 2036 7846 8557 0867 076
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[7] puis population municipale à partir de 2006[8])
Histogramme de l'évolution démographique
 

NotesModifier

  1. Paul Raymond, Dictionnaire topographique du département des Basses-Pyrénées, Paris, Imprimerie Impériale, , 208 p. (notice BnF no FRBNF31182570, lire en ligne).
  2. Pierre-Pascal d'Espalungue, dit le baron d'Espalungue, naquit à Nay, le 12 avril 1773 (2), et fit ses preuves de noblesse devant Chérin, le 12 août 1787 (3), pour être admis dans l'armée comme sous-lieutenant. Officier au régiment de Bourbonnais, au moment de la Révolution, il émigra en 1792, fit toutes les campagnes de l'armée de Condé et devint chevalier de Saint-Louis. Maire de Louvie-Juzon par un arrêté préfectoral du 28 frimaire an xn (20 décembre 1803), en remplacement de son père, décédé, Pierre - Pascal d'Espalungue démissionna, le 15 mai 1817, ayant été promu par le roi au commandement de la garde nationale de l'arrondissement d'Oloron (4). Conseiller général des Basses-Pyrénées, en remplacement du sieur Pierre-Etienne Cabarrus, par une ordonnance royale du 18 avril 1816, il prêta serment en cette qualité, le 6 juin suivant, remplit, à diverses reprises, les fonctions cle secrétaire de celle assemblée départementale et donna sa démission en 1831 (5). Il fut., aussi, président de l'administration de la vallée d'Ossau. Appelé, de nouveau,aux fonctions de maire de Louvie-Juzon, par un arrêté du préfet du 21 septembre 1826 (6), il administra cette commune jusqu'à sa mort. (source : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5774144c/f484.textePage.langFR)
  3. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH125/PG/FRDAFAN83_OL1507066v001.htm
  4. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6222490n/f3.item.r=canton.zoom
  5. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6222080w/f2.item.r=canton.zoom
  6. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9614068c/f3.item.r=canton.zoom
  7. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  8. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012

Pour approfondirModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externeModifier

Carte du canton sur le site de la préfecture