Ouvrir le menu principal

Canton d'Égletons

canton français

Canton d'Égletons
Canton d'Égletons
Le canton d'Égletons dans le département de la Corrèze en 2016.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Corrèze
Arrondissement(s) Tulle
Bureau centralisateur Égletons
Conseillers
départementaux
Agnès Audeguil
Jean-Marie Taguet
2015-2021
Code canton 19 07
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 17 brumaire an X[2],[3]
(8 novembre 1801)
Modification 2 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 10 158 hab. (2016)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Superficie 470,85 km2
Subdivisions
Communes 18

Le canton d'Égletons est une division administrative française située dans le département de la Corrèze, en région Nouvelle-Aquitaine. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 8 à 18.

HistoireModifier

Le canton d'Égletons est l'un des cantons de la Corrèze créés en 1790, en même temps que la plupart des autres cantons français. Il a d'abord été rattaché au district de Tulle avant de faire partie de l'arrondissement de Tulle[2].

Redécoupage cantonal de 2014-2015Modifier

Un nouveau découpage territorial de la Corrèze entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 24 février 2014[4], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[5]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[6]. Dans la Corrèze, le nombre de cantons passe ainsi de 37 à 19. Le nombre de communes du canton d'Égletons passe de 8 à 18. Le nouveau canton d'Égletons est formé de communes des anciens cantons d'Égletons (les 8), de Corrèze (3 sur 9), de Lapleau (6 sur 8) et de La Roche-Canillac (1 sur 11).

GéographieModifier

Ce canton est organisé autour d'Égletons dans l'arrondissement de Tulle. Son altitude varie de 390 m (Moustier-Ventadour) à 876 m (Saint-Yrieix-le-Déjalat) pour une altitude moyenne de 627 m.

ReprésentationModifier

Représentation avant 2015Modifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1842 Antoine-Joseph de Valon Droite Propriétaire
Maire de Tulle (1825-1830)
Député (1824-1831 et 1837-1842)
1842 1848 Barthélemy
Maisonneuve-Lacoste
  Juge de paix à Égletons
1848 1852 Isaac
d'Ambert de Sérilhac
  Juge de paix, propriétaire
Président du Conseil général (1848-1849)
1852 1856 Barthélemy
Maisonneuve-Lacoste
  Juge de paix
1856 1867 Alfred
Boy de Lacombe de Lamazière
  Maire d'Égletons
1867 1870 Gabriel de Braquillanges   Maire de Saint-Hippolyte
1870 1871 Alfred
Boy de Lacombe de Lamazière
  Maire d'Égletons
1871 1895 Jean Joseph Spinasse[7] Droite
bonapartiste
Propriétaire - Maire de Madic
1895[8] 1910 François Dellestable Rad. Médecin
Député (1885-1894) - Sénateur (1894-1921)
1910 1910 Gustave Allemandou   Négociant, conseiller municipal d'Égletons
1910 1916
(décès)
Hippolyte Spinasse[9]   Notaire
Maire d'Égletons
1919 1940 Charles Spinasse SFIO Ministre (1936-1938)
Maire d'Égletons (1929-1944 et 1965-1977)
Député (1924-1942)
1945 1949 Jean Guinot SFIO Notaire honoraire
1949 1961
(décès)
Pierre Caraminot SFIO Directeur d'école nationale professionnelle
Maire d'Égletons (1947-1959)
1961 1976 Charles Spinasse SFIO puis DVD Ministre (1936-1937)
Maire d'Égletons (1929-1944 et 1965-1977)
Député (1924-1942)
1976 1994 André Crouzette DVD puis RPR Maire d'Égletons (1989-1991)
1994 2005
(démission)
Bernadette Bourzai PS Professeure agrégée
Députée au Parlement européen (2004-2008)
Sénatrice (2008-2014)
Maire d'Égletons (2001-2008)
2005 2014
(décès)
Michel Paillassou UMP Maire d'Égletons depuis 2008
Président de la communauté de communes de Ventadour
2014 2015 Stéphanie Chazalnoël UMP Professeure, Moustier-Ventadour

Représentation après 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Agnès Audeguil   LR Maire-adjointe de Marcillac-la-Croisille
2015 en cours Jean-Marie Taguet   LR Maire-adjoint d'Égletons
Vice-président du Conseil départemental

Lors des élections départementales de 2015, le binôme composé d'Agnès Audeguil et Jean-Marie Taguet (UMP[10]) est élu au premier tour avec 51,20 % des suffrages exprimés, devant le binôme composé de Daniel Dumas et Marie-Laure Suau (DVG) (39,34 %). Le taux de participation est de 65,33 % (4 950 votants sur 7 577 inscrits)[10] contre 59,60 % au niveau départemental[11] et 50,17 % au niveau national[12].

CompositionModifier

Composition avant 2015Modifier

 
Situation du canton d'Égletons dans l'arrondissement de Tulle en 2014.

Le canton d'Égletons regroupait huit communes et comptait 7 347 habitants au 1er janvier 2012.


Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Égletons
(chef-lieu)
19073 CC de Ventadour - Égletons - Monédières 4 304 (2014)
Champagnac-la-Noaille 19039 CC de Ventadour - Égletons - Monédières 239 (2014)
Chapelle-Spinasse 19046 CC de Ventadour - Égletons - Monédières 117 (2014)
Le Jardin 19092 CC de Ventadour - Égletons - Monédières 86 (2014)
Montaignac-Saint-Hippolyte 19143 CC de Ventadour - Égletons - Monédières 553 (2014)
Moustier-Ventadour 19145 CC de Ventadour - Égletons - Monédières 482 (2014)
Rosiers-d'Égletons 19176 CC de Ventadour - Égletons - Monédières 1 060 (2014)
Saint-Yrieix-le-Déjalat 19249 CC de Ventadour - Égletons - Monédières 361 (2014)

Composition à partir de 2015Modifier

Le nouveau canton d'Égletons comprend dix-huit communes entières[4] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Égletons
(bureau centralisateur)
19073 CC de Ventadour - Égletons - Monédières 4 287 (2016)
Champagnac-la-Noaille 19039 CC de Ventadour - Égletons - Monédières 239 (2016)
Chapelle-Spinasse 19046 CC de Ventadour - Égletons - Monédières 116 (2016)
Chaumeil 19051 CC de Ventadour - Égletons - Monédières 155 (2016)
Le Jardin 19092 CC de Ventadour - Égletons - Monédières 83 (2016)
Lafage-sur-Sombre 19097 CC de Ventadour - Égletons - Monédières 120 (2016)
Lapleau 19106 CC de Ventadour - Égletons - Monédières 388 (2016)
Laval-sur-Luzège 19111 CC de Ventadour - Égletons - Monédières 99 (2016)
Marcillac-la-Croisille 19125 CC de Ventadour - Égletons - Monédières 796 (2016)
Montaignac-Saint-Hippolyte 19143 CC de Ventadour - Égletons - Monédières 576 (2016)
Moustier-Ventadour 19145 CC de Ventadour - Égletons - Monédières 472 (2016)
Rosiers-d'Égletons 19176 CC de Ventadour - Égletons - Monédières 1 067 (2016)
Saint-Hilaire-Foissac 19208 CC de Ventadour - Égletons - Monédières 194 (2016)
Saint-Merd-de-Lapleau 19225 CC de Ventadour - Égletons - Monédières 183 (2016)
Saint-Yrieix-le-Déjalat 19249 CC de Ventadour - Égletons - Monédières 345 (2016)
Sarran 19251 CC de Ventadour - Égletons - Monédières 275 (2016)
Soursac 19264 CC Haute-Corrèze Communauté 502 (2016)
Vitrac-sur-Montane 19287 CA Tulle Agglo 261 (2016)

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
6 3556 6537 3707 3727 3656 8767 2417 4007 347
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[13] puis population municipale à partir de 2006[14])
Histogramme de l'évolution démographique
 

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 10 242 habitants[15].

Notes et référencesModifier

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 262
  2. a et b Notice communale d'Égletons sur Ldh/EHESS/Cassini, consulté le 5 mai 2015.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 794.
  4. a b et c Décret no 2014-228 du 24 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Corrèze.
  5. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 30 avril 2014)
  6. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  7. http://gw.geneanet.org/pierfit?lang=en;p=joseph;n=spinasse;oc=1
  8. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6352882j/f3.item.r=canton.zoom
  9. http://gw.geneanet.org/regis3?lang=fr&p=alphonse+marie+joseph+hippolyte&n=spinasse
  10. a et b « Résultats du 1er tour pour le canton d'Égletons », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  11. « Résultats du 1er tour pour le département de la Corrèze », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  12. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  13. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  14. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  15. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier