Can Xue
Nom de naissance Deng
Naissance (66 ans)
Changsha
Auteur
Langue d’écriture chinois
Mouvement avant-garde

Can Xue (en chinois 残雪), pseudonyme de Deng Xiaohua (邓小华), née à Changsha, (province du Hunan) le , est une écrivaine chinoise.

BiographieModifier

Can Xue a été influencée par Jorge Luis Borges et utilise un style abstrait et surréaliste[réf. nécessaire].

Elle commence sa carrière en publiant des nouvelles à partir de 1985, réunies dans un recueil, Dialogues en Paradis, en 1988[1].

Can Xue a été pressentie pour l'obtention du prix Nobel de littérature en 2011.

Le , Can Xue se voit décerner le Best Translated Book Award (en) de fiction pour son livre The Last Lover ; le même jour, elle est nominée parmi les finalistes du Neustadt International Prize for Literature 2016.

ŒuvreModifier

Can Xue fait partie des écrivains qualifiés d'« avant-gardistes »[2]. Sous l'influence de Kafka, son œuvre mêle cauchemar, horreur et absurde[1].

Œuvres traduites en françaisModifier

  • Dialogues en Paradis, Gallimard, 1992
  • Dialogue au paradis, trad. Lü Hua, dans Œuvres choisies des femmes écrivains, Littérature chinoise, « Panda », Pékin, 1995
  • La Rue de la boue jaune, Bleu de Chine, 2001, (ISBN 2-910884-31-7)

RéférencesModifier

  1. a et b Noël Dutrait, Petit Précis à l’usage de l'amateur de littérature chinoise contemporaine, Philippe Picquier, 2002, p. 88-89
  2. Noël Dutrait, Petit Précis à l’usage de l'amateur de littérature chinoise contemporaine, Philippe Picquier, 2002, p. 63

Liens externesModifier