Ouvrir le menu principal

Camulogène

vénérable Aulerque
Camulogène
Description de cette image, également commentée ci-après
Statue de Camulogène par le sculpteur Eugène-Louis Lequesne au Palais des beaux-arts de Lille (France)
Naissance Ier siècle av. J.-C. ?
Décès
Bataille de Lutèce
Activité principale
chef de guerre

Camulogène est un vénérable Aulerque, chef de guerre menant la coalition des peuples de la Seine en -52 selon César[1].

Sommaire

La bataille de LutèceModifier

Article détaillé : Guerre des Gaules.

Il met en place une politique de la terre brûlée en incendiant Lutèce, puis tente de piéger les troupes de Labienus, lieutenant de Jules César. Les premiers combats sont un succès pour les Gaulois, car les troupes de Labienus se font piéger dans les marais de la Bièvre. Labienus se replie vers Metlosedum (Melun). Il contre-attaque, en dispersant ses troupes en plusieurs points, et en trompant l’ennemi à son tour. Camulogène donne l’ordre de couper les ponts, mais malgré le renfort des guerriers bellovaques, arrivant de Beauvais, pour secourir la résistance gauloise, Labienus triomphe et bat les forces gauloises, éparpillées sur plusieurs fronts[2].

Camulogène périt au cours de la bataille de Lutèce[3].

PostéritéModifier

Une rue Camulogène existe à Paris. C'est une impasse du 15e arrondissement située non loin de la rue Vercingétorix.

Notes et référencesModifier

  1. César, Commentaires sur la Guerre des Gaules, VII, 57.
  2. Bruno Dell, Histoire de Paris, collection Le Grenier des merveilles, Éditions Hatier, Paris, 1992.
  3. César, Commentaires sur la Guerre des Gaules, VII, 62.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Paul Rousseau, Les héros de Paris, Librairie Gédalge, Paris, SD, 310p.
  • Jean Favier, Paris: Deux mille ans d'histoire, Paris, Fayard, , 1010 p. (lire en ligne), « La bataille de Lutèce », p. 29-32.
  • Abel Hugo, Histoire générale de la France depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, t. I : Histoire de la Gaule, de l'an 1600 avant J.-C. à l'an 483 après J.-C. (Avant Clovis.), Paris, H.-L. Delloye, (lire en ligne), « Camulogène. - Combat des légions de Labiénius contre les Parisiens », p. 179-180.
  • Une société de gens de lettres et de savants, Joseph François Michaud (dir.) et Louis Gabriel Michaud (dir.), Biographie universelle, ancienne et moderne, ou, Histoire par ordre alphabétique de la vie publique et privée de tous les hommes qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs talents, leurs vertus ou leurs crimes, t. 6, Paris, Michaud frères, (lire en ligne), « Camulogène », p. 655 (article rédigé par Villenave).

Articles connexesModifier

SourcesModifier