Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Camp romain de La Cheppe

oppidum au Cheppe (Marne)
Oppidum de La Cheppe
Vieux Chalons
Fanomin (pour Fanum Minervae)
Camp romain de La Cheppe
Le camp d'Attila.
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Protection Logo monument historique Classé MH (1862)
Coordonnées 49° 02′ 58″ nord, 4° 29′ 15″ est
Superficie 30 hectares

Géolocalisation sur la carte : Marne

(Voir situation sur carte : Marne)
Oppidum de La Cheppe
Oppidum de La Cheppe

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Oppidum de La Cheppe
Oppidum de La Cheppe
Histoire
Époque La Tène

L'oppidum de La Cheppe est un ancien lieu d'habitat gaulois situé dans la Marne.

Sommaire

ToponymieModifier

La plus ancienne mention écrite, vers 850, cite Vettus catalaunum, ce Vieux Chalons devait être l'oppidum principal des Catalaunes et ne trouve sa forme de camp d'Attila qu'au XIXe siècle.

Camp d'AttilaModifier

 
le camp relevé au XIXe siècle avec la motte, les puits...

Le lieu-dit « Camp d'Attila »[1] et les alentours seraient, selon certains chercheurs[2], le lieu de la bataille des champs Catalauniques qui eut lieu en 451 et ou plusieurs milliers d'hommes furent aux prises. Le combat principal aurait eu lieu sur une hauteur appelée l'Ahan des Diables dont le nom ahaner vient du bruit fait par les soldats pour enterrer leurs morts. S'il est possible que ce site ait été utilisé par Attila, aucune trace n'en demeure de son passage et aucune source historique n'y fait référence.

En revanche, cette vaste enceinte protohistorique[3] dite « Camp d'Attila », qui date du Ier siècle av. J.-C., est un vestige d'un oppidum gaulois occupé ensuite par les Romains d'environ trente hectares . La forme est elliptique avec fortifications et levée de terre, des fossés hauts d'environ sept mètres . Une palissade entourait le camp et des remparts sur le sommet ; le camp est adossé à la Noblette . Toutefois la végétation a depuis longtemps, repris ses droits et entoure le camp d'une épaisse barrière d'arbres, créant un endroit paisible et coupé du monde. Au Moyen Âge deux buttes médiévales furent construites dessus . Dans la région, on parlait autrefois de cet oppidum comme étant le Vetus Catalaunum, le vieux Châlons, la nouvelle appellation de Camp d'Attila apparaît au XIXe siècle.

Pendant la Première Guerre mondiale, le Camp d'Attila sert de dépôt de munitions (voir galerie photographique dans l'article La Cheppe).

 
Sur la route Reims Metz.

Il se trouve à l'ouest de la commune de La Cheppe, vers Cuperly, entre le lit marécageux du ruisseau de la Noblette qui le borde au sud, et qui en constitue l'une des défenses naturelles, et la voie romaine Reims-Toul-Metz qui le longe au nord.

 
Voie romaine .

La voie romaine passant à proximité, et l'immense plaine laissent à penser que c'est le bon lieu. Toutefois ce camp ne fut désigné sous le nom de « Camp d'Attila » qu'à partir du XVIIe siècle par Adrien Sanson, géographe[4] du roi Louis XIII de France.

FouillesModifier

Napoléon III, fasciné par l'histoire, y fait lancer des fouilles de 1861 à 1865 par l'instituteur du village P.H. Létaudin, il y découvrit 87 fosses qualifiées de fonds de cabanes ainsi qu'une nécropole de La Tène ancienne. De nouvelles fouilles, effectuées à la fin du XIXe siècle, permettent de mettre au jour des céramiques, des colliers en bronze et diverses pièces en fer forgé, de l'époque gauloise, qui sont conservés, pour la majorité au musée de Saint-Germain-en-Laye. En 1965-68, J. Grasset a découvert au pied de la motte castrale incluse dans l'oppidum trois silex et des poteries qui montrent l'utilisation au temps gallo-romain.

La Cheppe correspond à Fanomin (pour Fanum Minervae = Temple de Minerve) dans l'Itinéraire d'Antonin et à Tanomia (à la suite d'une erreur de transcription) dans la Table de Peutinger (connue autrefois sous le nom de Table théodosienne)[5].

Le camp romain est classé au titre des monuments historiques en 1862[6].

Notes et référencesModifier

  1. Description précise du Camp d'Attila
  2. Geneviève Dévignes, Ici le monde changea de maître, 1953
  3. Pierre Hilaire Letaudin, Étude historique sur la Cheppe, le camp d'Attila et ses environs, J.-L. Le Roy, 1869
  4. Société française d'archéologie pour la conservation des monuments historiques, Congrès archéologique de France - Excursion archéologique à La Cheppe, 1856, p. 192
  5. Académie nationale de Reims, Travaux de l'Académie nationale de Reims, volumes 11 à 12, Michaud, 1850, p. 201
  6. « Camp romain », notice no PA00078667, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Raphaëlle, Michel & Sophie Chossenot, Jean-Jacques Charpy et al., Carte archéologique de la Gaule, La Marne 51/1, Académie des inscriptions et belles-lettres, 2004, p333.
  • Pierre Hilaire Letaudin, Étude historique sur la Cheppe, le camp d'Attila et ses environs, J.-L. Le Roy, 1869.
  • Michel Chossenot, La Cheppe, un oppidum gaulois : le camp d'Attila, Lyon, Inventaire général du patrimoine culturel de la région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, Éditions Lieux Dits, 2016 (Collection Parcours du patrimoine, 404). (ISBN 978-2-36219-135-0)

Article connexeModifier