Ouvrir le menu principal

Camp militaire de Neubourg

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Neubourg.

Le camp de Neubourg est un camp militaire français situé dans la forêt de Haguenau, à 850 mètres au nord du village de Neubourg (commune de Dauendorf) et à 430 mètres au sud de Mertzwiller, dans le département du Bas-Rhin.

Le camp est traversé par la route départementale 227 qui le sépare en deux parties. La partie "est" était utilisée comme parc de stockage par le génie tandis que la partie "ouest" comporte un dépôt de munitions.

HistoireModifier

Le camp de Neubourg est construit en 1932 pour stocker les munitions destinées aux ouvrages du Schœnenbourg et Hochwald au sein du secteur fortifié de Haguenau de la ligne Maginot. Il disposait d'un embranchement ferroviaire relié à la ligne de Steinbourg à Schweighouse-sur-Moder et était relié aux ouvrages par une voie étroite de 60 cm[1].

Durant la Seconde Guerre mondiale, il est occupé par les Allemands. Un site de stockage pour les missiles V2 à d'ailleurs vraisemblablement été construit au sud du camp[2].

À la libération, le dépôt de munitions est rattaché à l'établissement général du matériel de Strasbourg puis à l'établissement régional du matériel de Gresswiller.

Jusqu'en 1998, le 12e régiment du génie (réserve) occupait la partie "est" du camp de Neubourg.

En 1999, l'établissement du matériel de Gresswiller devient un détachement du 6e régiment du matériel et le dépôt de munitions prend l'appellation de 14e compagnie munitions.

En 2005, il change encore de rattachement et devient la 7e compagnie munitions du 1er régiment du matériel.

Depuis 2011, il porte le nom de groupement de munitions de Neubourg et fait partie de l'établissement principal des munitions Champagne - Lorraine du Service interarmées des munitions.

Le dépôt de munitions s'étend sur 97 hectares et compte quarante « igloos » en béton de 200 m2 construits entre 1978 et 1995. Sa capacité admissible théorique est de 1 445 tonnes de matière active et environ 12 000 tonnes de matériel peuvent y être stockées. Il approvisionne aujourd'hui différents régiments de l'Est et d'Allemagne (Belfort, Bitche, Colmar, Dieuze, Haguenau, Phalsbourg, Sarrebourg, Strasbourg, Meyenheim, Müllheim, Mutzig)[3]. Une cinquantaine de personnes (artificiers, maîtres-chiens, personnels administratifs) y sont employées[4].

 
Insigne du GMu de Neubourg : la roue dentée et les deux canons en sautoirs sont le symbole de l’artillerie moderne, mécanisée. L’étoile chérifienne représente le Maroc, province où fut fondé le régiment, sa couleur écarlate sur fond bleu représente les deux couleurs originelles de l’artillerie et toutes les spécialités qui en sont issues. Le flambeau représente la maîtrise du feu, de la poudre, en lien direct avec le savoir-faire perpétué par les artificiers depuis leurs origines.

La fermeture du site était annoncée pour 2018 dans le cadre des restructurations du Service interarmées des munitions[5] mais a finalement été annulée.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier