Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Camillo-Guarino Guarini

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guarino Guarini.
Camillo-Guarino Guarini
Guarino Guarini.jpg
Guarino Guarini
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
MilanVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Œuvres principales

Camillo-Guarino Guarini (1624 à Modène1683 à Milan) est un prêtre, un mathématicien, un écrivain et un architecte italien.

BiographieModifier

 
Compendio della sfera celeste, 1675

Moine théatin, Camillo-Guarino Guarini fut tout à la fois brillant mathématicien, professeur de littérature et de philosophie à Messine, et, à partir de dix-sept ans, architecte du duc Philibert de Savoie. Il rédigea une série de livres de mathématiques, en latin et en italien, dont Euclides adauctus, et plusieurs ouvrages d'architecture dont l'Architettura civile qui ne fut publiée qu'en 1737 (en ligne, http://architectura.cesr.univ-tours.fr/Traite/Auteur/Guarini.asp?param= ).

Influencé principalement par Francesco Borromini, Guarini conçut un grand nombre de bâtiments publics et privés à Turin, y compris les palais du duc de Savoie, l’église San Lorenzo (1666 – 1680), la chapelle Santissima Sindone (it) (qui abritait le suaire de Turin) dans le Duomo, le Palazzo Carignano (1679 – 1685). Les coupoles de San Lorenzo et de la chapelle du Saint-Suaire sont particulièrement remarquables. Considéré comme l'un des plus brillants architectes de son époque, il eut des commandes dans toute l'Europe : couvents des théatins de Modène, Messine et Paris, et de nombreux autres édifices publics et ecclésiastiques à Vérone, Vienne, Prague ou Lisbonne.

La partie de ses œuvres réalisées en Sicile, en particulier à Messine, font de lui l’un des pères fondateurs du Baroque sicilien, encore balbutiant à l’époque.

En architecture, on compte parmi ses successeurs Filippo Juvarra, ainsi que le propre élève de ce dernier, Bernardo Vittone.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :