Ouvrir le menu principal

Camille Bedin

politicien français
(Redirigé depuis Camille Fernand Bedin)

Camille Bedin
Illustration.
Fonctions
Député de la Dordogne
(1936-1941 puis 1944-1945)
Gouvernement IIIe République
Biographie
Nom de naissance Camille Fernand Bedin
Date de naissance
Date de décès

Camille Bedin est un homme politique français, négociant en tissus de profession, né le à Saint-Satur dans le département du Cher et mort le à Excideuil, en Dordogne.

BiographieModifier

Mobilisé pendant la Première Guerre mondiale, Camille Fernand Bedin est lieutenant dans le 50e régiment d'infanterie. Blessé, il est envoyé en Dordogne, à Excideuil, où il rencontre Louise Raynaud, qu'il épouse et avril 1919, et s'installe comme négociant en tissus[1]. Il est fait chevalier de la Légion d'honneur à titre militaire en 1925 pour son attitude au front.

Pendant l'entre-deux-guerres, il anime la Fédération ouvrière et paysanne des anciens combattants. En mai 1936, il est élu député SFIO de Périgueux-II[1]. L'année suivante, il est élu conseiller général du canton d'Excideuil.

Le , il vote contre les pleins pouvoirs à Philippe Pétain[1]. Étant de surcroît franc-maçon, il est révoqué par le régime de Vichy de son mandat de conseiller général en janvier 1942. Il entre alors dans la Résistance et devient membre du Comité d'action socialiste. Il est arrêté en octobre 1943[1], puis déporté en juillet 1944 d'abord en Allemagne, puis en Tchécoslovaquie[1]. Il est libéré en mai 1945 par la résistance tchèque[1].

Revenu en France, il siège à l'Assemblée consultative provisoire. Il se retire de la vie politique nationale en 1946.

De 1947 à 1957, il est maire d'Excideuil[2].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f Guy Penaud, Dictionnaire des députés de la Dordogne de 1789 à nos jours, éditions L'Harmattan, 2013, (ISBN 978-2-343-01442-5), p. 51.
  2. Guy Penaud, Dictionnaire biographique du Périgord, éditions Fanlac, 1999 (ISBN 2-86577-214-4), p. 93-94.

BibliographieModifier

Lien externeModifier