Ouvrir le menu principal

Camille Erlanger

compositeur français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Erlanger.
Camille Erlanger
Description de cette image, également commentée ci-après
Camille Erlanger en 1905.

Naissance
Paris, Drapeau de la France France
Décès (à 55 ans)
Paris, France
Activité principale Compositeur

Camille Erlanger est un compositeur français né le à Paris, ville où il est mort le .

BiographieModifier

Camille Erlanger naît le dans le 2e arrondissement[1]; il est le fils de Joseph Erlanger, juif non pratiquant. Au Conservatoire, il suit les cours de Léo Delibes, Georges Mathias, Antoine Taudou, et, en 1888, il remporte le premier Grand prix de Rome avec sa cantate Velléda.

Le , il épouse à Paris (VIIIe) Irène Hillel-Manoach (1878-1920) qui appartient à la famille Camondo. Le couple a un fils le , le futur historien Philippe Erlanger. Le divorce est prononcé le .

En 1888, il compose à Rome son Saint Julien l'Hospitalier, légende dramatique en trois actes et sept tableaux, d'après le conte de Gustave Flaubert, qui lui vaut une célébrité immédiate. Une suite symphonique, La Chasse fantastique, en est tirée en 1894.

Il meurt le en son domicile dans le 16e arrondissement[2], et, est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (96e division)[3].

Œuvres lyriquesModifier

 
Affiche de Le Juif polonais à l'Opéra-Comique le 11 avril 1900
  • La Légende de Saint-Julien l'Hospitalier (1888), légende dramatique en trois actes et sept tableaux, d'après le conte de Gustave Flaubert
  • Aphrodite, drame musical en 5 actes et 7 tableaux d'après le roman de Pierre Louÿs, adaptation de Louis de Gramont, créé le 23 (ou 27 ?) à l'Opéra-Comique
  • L'Aube rouge, pièce lyrique en 4 actes et 5 tableaux, créée le à Rouen, sur un livret de Arthur Bernède (1871-1937) & Paul de Choudens (1850-1925)
  • Hannele Mattern, rêve lyrique en cinq actes (1911), livret de Jean Thorel et Louis de Gramont d'après le drame Hanneles Himmelfahrt de Gerhart Hauptmann, créé le à Strasbourg (Opéra du Rhin)
  • La Sorcière, créé le à Paris
  • Le Barbier de Deauville, 1917
  • Forfaiture, créé en 1921 à Paris

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier