Ouvrir le menu principal
Camille Adrien Paris
Naissance
Décès
(à 67 ans)
Barbizon
Autres noms
Camille Pâris
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Mouvement
Distinctions
Médailles aux Salons de 1874 et 1889
Médaille à l'Exposition universelle de 1889
Chevalier de la Légion d'honneur en 1895[1]

Camille Adrien Paris, né le à Paris et mort le à Barbizon, est un peintre français.

Sommaire

BiographieModifier

Camille Adrien Paris est le fils de François Paris, négociant à Paris, et de Rosalie Zoé Monteret. Il est l'élève d'Ary Scheffer et de François-Édouard Picot. Il a commencé par voyager en Italie où il peint plusieurs tableaux avant de s'établir à Barbizon au no 8 de la Grande Rue.

Il a participé aux Salons à partir de 1864. avec des vues de la campagne romaine, puis s'est inspiré de la campagne environnante. L'administration des beaux-arts lui a acheté quelques tableaux pour les musées de province avant d'acquérir le grand tableau ayant obtenu la médaille de 3e classe au Salon de 1874 et une médaille de 2e classe au Salon de 1889. Il a reçu une médaille de bronze à l'Exposition universelle de 1889.

Le tableau intitulé Chèvre et mouton ou Paysage, exposé au Salon de 1865, a été acheté sur la liste civile de Napoléon III pour le château de Fontainebleau. Il a été restitué à l'impératrice Eugénie en 1881, qui l'a mis en vente[2].

Camille Adrien Paris est nommé chevalier de la Légion d'honneur le . La médaille lui a été remise par Léon Bonnat.

Mort le à Barbizon, il est inhumé dans le cimetière de cette commune. Sa tombe est ornée d'un bas-relief en bronze de Laurent Marqueste[3]. Il dispose également d'une tombe à son nom au cimetière du Père-Lachaise (6e division)[4].

Œuvres exposées aux SalonsModifier

  • 1864 : La Roche della Fata, près du cap Circé dans les Maris-Pontins.
  • 1865 : Après l'orage, Langhezza, campagne de Rome et La Chapelle palatine, Palerme.
  • 1866 : Les Maremmes, Italie et L'Aqua Acetosa, campagne de Rome.
  • 1867 : Le Solitaire, paysage.
  • 1870 : Les trois Parques de village.
  • 1872 : En Forêt.
  • 1873 : Fleurs d'automne.
  • 1874 : Taureau de la campagne de Rome.
  • 1876 : Temple de Neptune, dans le Latium.
  • 1878 : La Nuit, campagne de Rome et L'Automne, forêt de Fontainebleau.
  • 1879 : Le Taureau de Gabies, campagne de Rome.
  • 1880 : Taureau vainqueur, campagne de Rome.
  • 1881 : Le Gué.
  • 1882 : Matinée aux champs

Notes et référencesModifier

  1. Base Léonore : Camille Adrien Paris
  2. Catherine Granger, L'empereur et les arts : la liste civile de Napoléon III, Paris, École des chartes, 2005, p. 684 (ISBN 2-900791-71-5) (en ligne).
  3. https://www.landrucimetieres.fr/spip/spip.php?article3183
  4. Jules Moiroux, Le cimetière du Père Lachaise, Paris, S. Mercadier, (lire en ligne), p. 270

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Émile Bellier de La Chavignerie, Dictionnaire général des artistes de l'École française depuis l'origine des arts du dessin jusqu'à nos jours : architectes, peintres, sculpteurs, graveurs et lithographes, tome 2, p. 202-203, Librairie Renouard, Paris, 1885 (en ligne).
  • Geneviève Lacambre, Jacqueline de Rohan-Chabot, Le Musée du Luxembourg en 1874, Paris, Éditions des Musées Nationaux, 1974, p. 146-148.

Liens externesModifier