Ouvrir le menu principal

Le calendrier suédois utilisé en Suède du 1er mars 1700 au 30 février 1712 était équivalent au calendrier julien mais décalé d'un jour.

Sommaire

Introduction de ce calendrierModifier

En novembre 1699, il fut décidé que la Suède commencerait à adopter le nouveau calendrier grégorien à partir de 1700. Le processus devait réduire graduellement l'écart entre le calendrier utilisé en Suède et le calendrier grégorien d'un jour tout les 4 ans, en n'appliquant plus les 11 jours bissextiles entre 1700 et 1740, jusqu'à adopter définitivement le calendrier grégorien.

Selon ce plan, l'année 1700 qui était une année bissextile dans le calendrier julien (mais pas dans le calendrier grégorien) ne le fut pas en Suède, mais aucune réduction supplémentaire ne fut faite les années suivantes ; notamment en 1704 et en 1708 qui furent bissextiles, même en Suède.

Abandon et retour à l'ancien calendrierModifier

En janvier 1711, le roi Charles XII déclara que la Suède abandonnerait ce calendrier, qui n'était utilisé par aucune autre nation et qui n'avait pas atteint son objectif, en faveur d'un retour à l'ancien calendrier julien.

Pour se resynchroniser avec celui-ci, il fallut rajouter un jour supplémentaire en février en 1712 qui devint ainsi doublement bissextile et possédant un 30 février.

Passage au calendrier grégorienModifier

En 1753, la Suède finalement utilisa le calendrier grégorien et un saut de 12 jours fut effectué en faisant immédiatement suivre le 17 février par le 1er mars.

En dépit de ceci, la Suède n'a accepté les règles grégoriennes pour déterminer Pâques qu'en 1844.

Voir aussiModifier