Ouvrir le menu principal

Cycle sexagésimal chinois

Crystal128-fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.

Le cycle sexagésimal (干支, pinyin : gānzhī) est un système chinois de numérotation des unités de temps basé sur la combinaison de deux séries de signes, les dix tiges célestes (天干, tiāngān) et les douze branches terrestres (地支, dìzhī), permettant d’obtenir soixante combinaisons différentes. Cette numérotation est le plus souvent utilisée pour marquer le déroulement des années, mais peut également s’appliquer aux mois, jours ou heures. Outre la Chine, elle a également été employée au Japon, en Corée et au Viêt Nam. On trouve aussi en français les termes « troncs célestes » et « rameaux terrestres ».

OrigineModifier

L'origine du calendrier sexagésimal est très ancienne, puisqu'il apparaît dès les Shang sur les écrits oraculaires où il note les jours. La liste complète des deux séries fut découverte sur un document divinatoire du règne de Di Yi (1191 à 1154 av. J.-C.). Ultérieurement, à l'époque des Printemps et Automnes, la date d'une éclipse solaire est mentionnée avec le jour noté dans ce système : « troisième année du règne du Duc Wen de Lu, deuxième mois, jour jisi » (soit 720 av. J.-C., le 10 du deuxième mois).

Le système des dix tiges célestes pourrait être en rapport avec un ancien mythe qui prétend qu’il y avait jadis dix soleils apparaissant à tour de rôle dans le ciel ; une série de dix jours était notée par le caractère (xún), toujours employé aujourd'hui. Selon une légende de la mythologie chinoise, les dix soleils apparurent un jour ensemble et se mirent à brûler la terre jusqu’à ce que l’archer Yi en abatte neuf.

Des caractères les notant apparaissent dans les noms de souverains de la dynastie Xia dont Kong Jia (孔甲) ou Jin, surnommé Yin Jia (胤甲), mais dans des documents nettement postérieurs à l’époque supposée de cette dynastie mythique.

L’observation astronomique, qui a inspiré les douze mois par le fait qu'une année correspond à peu près à douze lunaisons, semble l’origine la plus probable de la série duodécimale des branches terrestres.

On ignore le sens d’origine des caractères qui notent les deux séries, bien que certains soient encore d’usage courant de nos jours, mais probablement avec une signification différente. D’après la forme des signes et leur ressemblance avec des sinogrammes plus récents, les Chinois ont imaginé pour expliquer les tiges célestes qu'ils représentaient le cycle de croissance d’une plante, hypothèse que rien n’a encore pu confirmer.

Tiges célestesModifier

Article détaillé : Tige céleste.

À partir du IIe siècle av. J.-C., les tiges célestes ont été associés aux cinq éléments, deux signes consécutifs appartenant au même élément. Comme la série peut être combinée avec les branches terrestres qui sont alternativement yin et yáng, cette association peut aussi leur être appliquée. Au Japon, leur nom est une combinaison de l’élément associé et de –e « frère aîné » () pour le signe supérieur yang, –to « frère cadet » () pour le signe inférieur yin.

Tableau des tiges célestesModifier

Tige
céleste
Nom
chinois
Nom
japonais
Nom
coréen
Nom

vietnamien

Yin Yang Élément
1 jiǎ kinoe, , gab giáp yang Bois
2 kinoto, otsu , eul ất yin
3 bǐng hinoe, hei , byeong bính yang Feu
4 dīng hinoto, tei , jeong đinh yin
5 tsuchinoe, bo , mu mậu yang Terre
6 tsuchinoto, ki , gi kỷ yin
7 gēng kanoe, , gyeong canh yang Métal
8 xīn kanoto, shin , sin tân yin
9 rén mizunoe, jin , im nhâm yang Eau
10 guǐ mizunoto, ki , gye quý yin

En Chine et dans les autres pays d’extrême-Orient qui les emploient, les tiges célestes sont souvent utilisés à la façon des lettres de l’alphabet romain pour désigner, par exemple, les parties sur un contrat, ou les notes de niveau données par les enseignants (avec l’ajout à la série de yōu , « excellent »).

Ils entrent dans la composition de noms de composés de chimie organique, comme le méthanol, jiachun (甲醇) et l’éthanol, yichun (乙醇).

Au tout début de l’introduction des mathématiques occidentales, les tiges célestes représentaient les lettres A à J, et les branches terrestres les lettres K à V. Les signes tels quels représentaient les minuscules, et associées à l’élément de sinogramme kou , les majuscules (p. ex : représente a et représente A).

Jusqu’en 2004, les tiges célestes apparaissaient sur les plaques d’immatriculation des véhicules militaires taïwanais.

Branches terrestresModifier

 
Les vingt-quatre cardinaux chinois. Le cercle intérieur montre les douze branches terrestres
Article détaillé : Branche terrestre.

Le décompte des ans à l'aide des rameaux terrestres faisait à l'origine commencer l'année au jour dit lichun (立春), « commencement du printemps », situé à mi-distance entre le solstice d'hiver et l'équinoxe de printemps, lorsque l'astre atteint 315 degrés de longitude solaire. Par la suite, l'usage a déplacé le début de l'année au Nouvel An chinois, qui commence à la deuxième nouvelle lune après le solstice d'hiver. Néanmoins, l'astrologie n'a pas oublié l'ancien système, et on peut voir quelques almanachs qui le suivent.

Sous l'influence de l'astrologie persane transmise via l'Inde et le Tibet, à chacune des branches terrestres s'est trouvé associé un animal. Cette série de douze animaux, désormais populaire dans de nombreux pays sous le nom de signes chinois ou « zodiaque chinois », était aussi employée par les japonais, les coréens, les vietnamiens et les chinois d'Asie du Sud-Est, avec parfois quelques variations dans la nature des animaux.

Les branches terrestres peuvent aussi décompter douze périodes de temps correspondant chacune à deux jieqi (節氣), divisions du calendrier chinois agricole. Ces périodes, établies sur des bases astronomiques solaires, correspondent approximativement aux mois lunaires. Pour les besoins astrologiques et religieux, les almanachs donnent les dates exactes de changement de jieqi.

Les branches terrestres décomptaient autrefois les douze périodes de deux heures chacune, les shi(時), qui formaient une journée. L'heure n'est plus exprimée de cette façon de nos jours, mais il reste important pour la divination de connaître la branche terrestre correspondant à tel ou tel moment de la journée. Le vocabulaire mandarin contemporain a gardé des traces de ce système dans les mots « midi » (zhongwu, 中午 signifiant littéralement « milieu de wu »), « matinée » (shangwu, 上午 « précédent wu »), « après-midi » (xiawu, 下午 « suivant wu »), « minuit » (ziye, 子夜 «  nuit»).

Les branches terrestres ont aussi été utilisées par les navigateurs et les astronomes pour marquer l'orientation. Douze points-repères ne suffisant pas, de nouveaux termes furent empruntés aux tiges célestes et au Yi Jing pour indiquer les positions intermédiaires.

Tableau des branches terrestresModifier

Branche
terrestre
Nom

français

Nom
chinois
Nom japonais
(on et kun)
Nom
coréen
Nom
vietnamien
Signe Direction Saison Mois lunaire Heure
1 Nouveau né shi

ne


ja
() Rat
(Nord)
Hiver 11e mois
(solstice d'hiver)
23 h-01 h
2 Bouffon chǒu chū
ushi

chug
sửu Bœuf 30° 12e mois 1 h-3 h
3 Respectueux yín in
tora

in
dần Tigre 60° Printemps 1er mois 3 h-5 h
4 Aube mǎo
u

myo
mão (mẹo) Lapin 90°
(Est)
2e mois
(équinoxe de printemps)
5 h-7 h
5 Jour chén shin
tatsu

jin
thìn Dragon 120° 3e mois 7 h-9 h
6 Soi-même shi

mi


sa
tỵ Serpent 150° Été 4e mois 9 h-11 h
7 Lutte go

uma


o
ngọ Cheval 180°
(Sud)
5e mois
(solstice d'été)
11 h-13 h
8 Pas encore wèi mi
hitsuji

mi
mùi Mouton 210° 6e mois 13 h-15 h
9 Prospère shēn shin

saru


sin
thân Singe 240° Automne 7e mois 15 h-17 h
10 Mûr yǒu

tori


yu
dậu Coq 270°
(Ouest)
8e mois
(équinoxe d'automne)
17 h-19 h
11 Destruction jutsu
inu

sul
tuất Chien 300° 9e mois 19 h-21 h
12 Sommeil hài gai
i

hae
hợi Porc 330° Hiver 10e mois 21 h-23 h


Les branches terrestres furent parfois utilisés pour numéroter les chapitres de livres, comme le dictionnaire de Kangxi.

Cycle sexagésimalModifier

Le cycle sexagésimal combinant les deux séries des tiges célestes et des branches terrestres est attesté dès les Shang pour la numérotation des jours. Son emploi pour le décompte des années date du début de l'ère chrétienne, période de la dynastie Xin. Cette notation resta en usage dans la vie quotidienne jusque très récemment, en parallèle avec celle des ères ou règnes impériaux. Cette dernière, instaurée à partir de l'ère Jianyuan (140-135 av. J.-C.) de l'empereur Wudi des Han, est beaucoup plus précise puisqu'elle ne se reproduit jamais, au contraire du cycle sexagésimal. La révolution de 1911 qui mit fin à l'empire chinois est connue sous le nom de Révolution de Xinhai(辛亥), code de 1911 dans le cycle sexagésimal.

Le cycle sexagésimal actuel, qui couvre les années 1984 à 2044, serait le 79e selon la tradition qui attribue l'invention du système cyclique au mythique Empereur Jaune et fait commencer le décompte en 2697 av. J.-C. Certains astrologues envisagent sur une date de début plus ancienne.

La numérotation sexagésimale est également appliquée aux mois, jours et heures pour l'établissement des horoscopes, qui s'appuient sur les « huit caractères » (八字, bázì), obtenus des quatre couples "tige céleste" - "branche terrestre" de l'année, du mois, du jour et de l'heure de la naissance d'une personne.

Tableau des soixante combinaisonsModifier

  Tige-Branche Nom
chinois
Noms
japonais
Nom

coréen

Nom
vietnamien
Associations Élément
céleste
Destin
Élément imagé
1 甲子 jiǎzǐ kinoe-ne, kasshi, kōshi 갑자, gapja Giáp Tý Yang - Bois - Rat Eau Métal au fond de la mer
2 乙丑 yǐchǒu kinoto-ushi, icchū 을축, eulchuk Ất Sửu Yin - Bois - Bœuf Terre
3 丙寅 bǐngyín hinoe-tora, heiin 병인, byeongin Bính Dần Yang - Feu - Tigre Bois Feu dans le four
4 丁卯 dīngmǎo hinoto-u, teibō 정묘, jeongmyo Đinh Mão Yin - Feu - Lapin
5 戊辰 wùchén tsuchinoe-tatsu, boshin 무진, mujin Mậu Thìn Yang - Terre - Dragon Terre Bois de la grande forêt
6 己巳 jǐsì tsuchinoto-mi, kishi 기사, gisa Kỷ Tỵ Yin - Terre - Serpent Feu
7 庚午 gēngwǔ kanoe-uma, kōgo 경오, gyeongo Canh Ngọ Yang - Métal - Cheval Terre au bord des routes
8 辛未 xīnwèi kanoto-hitsuji, shinbi 신미, sinmi Tân Mùi Yin - Métal - Mouton Terre
9 壬申 rénshēn mizunoe-saru, jinshin 임신, imsin Nhâm Thân Yang - Eau - Singe Métal Métal de la pointe de l'épée
10 癸酉 guǐyǒu mizunoto-tori, kyuu 계유, gyeyu Quý Dậu Yin - Eau - Coq
11 甲戌 jiǎxū kinoe-inu, kōjutsu 갑술, gapsul Giáp Tuất Yang - Bois - Chien Terre Feu au sommet des montagnes
12 乙亥 yǐhài kinoto-i, hitsugai 을해, eulhae Ất Hợi Yin - Bois - Porc Eau
13 丙子 bǐngzǐ hinoe-ne, heishi 병자, byeongja Bính Tý Yang - Feu - Rat Eau de petite source
14 丁丑 dīngchǒu hinoto-ushi, teichū 정축, jeongchuk Đinh Sửu Yin - Feu - Bœuf Terre
15 戊寅 wùyín tsuchinoe-tora, boin 무인, muin Mậu Dần Yang - Terre - Tigre Bois Terre sur les remparts
16 己卯 jǐmǎo tsuchinoto-u, kibō 기묘, gimyo Kỷ Mão Yin - Terre - Lapin
17 庚辰 gēngchén kanoe-tatsu, kōshin 경진, gyeongjin Canh Thìn Yang - Métal - Dragon Terre Métal du chandelier blanc
18 辛巳 xīnsì kanoto-mi, shinshi 신사, sinsa Tân Tỵ Yin - Métal - Serpent Feu
19 壬午 rénwǔ mizunoe-uma, jingo 임오, imo Nhâm Ngọ Yang - Eau - Cheval Bois du saule
20 癸未 guǐwèi mizunoto-hitsuji, kibi 계미, gyemi Quý Mùi Yin - Eau - Mouton Terre
21 甲申 jiǎshēn kinoe-saru, kōshin 갑신, gapsin Giáp Thân Yang - Bois - Singe Métal Eau de source
22 乙酉 yǐyǒu kinoto-tori, itsuyū 을유, euryu Ất Dậu Yin - Bois - Coq
23 丙戌 bǐngxū hinoe-inu, heijutsu 병술, byeongsul Bính Tuất Yang - Feu - Chien Terre Terre sur le toit
24 丁亥 dīnghài hinoto-i, teigai 정해, jeonghae Đinh Hợi Yin - Feu - Porc Eau
25 戊子 wùzǐ tsuchinoe-ne, boshi 무자, muja Mậu Tý Yang - Terre - Rat Feu du tonnerre
26 己丑 jǐchǒu tsuchinoto-ushi, kichū 기축, gichuk Kỷ Sửu Yin - Terre - Bœuf Terre
27 庚寅 gēngyín kanoe-tora, kōin 경인, gyeongin Canh Dần Yang - Métal - Tigre Bois Bois du sapin centenaire
28 辛卯 xīnmǎo kanoto-u, shinbō 신묘, sinmyo Tân Mão Yin - Métal - Lapin
29 壬辰 rénchén mizunoe-tatsu, jinshin 임진, imjin Nhâm Thìn Yang - Eau - Dragon Terre Eau du long fleuve
30 癸巳 guǐsì mizunoto-mi, kishi 계사, gyesa Quý Tỵ Yin - Eau - Serpent Feu
31 甲午 jiǎwǔ kinoe-uma, kōgo 갑오, gabo Giáo Ngọ Yang- Bois - Cheval Métal dans le sable
32 乙未 yǐwèi kinoto-hitsuji, itsubi 을미, eulmi Ất Mùi Yin - Bois - Mouton Terre
33 丙申 bǐngshēn hinoe-saru, heishin 병신, byeongsin Bính Thân Yang - Feu - Singe Métal Feu au pied des montagnes
34 丁酉 dīngyǒu hinoto-tori, teiyū 정유, jeongyu Đinh Dậu Yin - Feu - Coq
35 戊戌 wùxū tsuchinoe-inu, bojutsu 무술, musul Mậu Tuất Yang - Terre - Chien Terre Bois des plaines
36 己亥 jǐhài tsuchinoto-i, kigai 기해, gihae Kỷ Hợi Yin - Terre - Porc Eau
37 庚子 gēngzǐ kanoe-ne, kōshi 경자, gyeongja Canh Tý Yang - Métal - Rat Terre sur les murs
38 辛丑 xīnchǒu kanoto-ushi, shinchū 신축, sinchuk Tân Sửu Yin - Métal - Bœuf Terre
39 壬寅 rényín mizunoe-tora, jin'in 임인, imin Nhâm Dần Yang - Eau - Tigre Bois Métal blanc mélangé avec de l'or
40 癸卯 guǐmǎo mizunoto-u, kibō 계묘, gyemyo Quý Mão Yin - Eau - Lapin
41 甲辰 jiǎchén kinoe-tatsu, kōshin 갑진, gapjin Giáp Thìn Yang - Bois - Dragon Terre Feu du phare
42 乙巳 yǐsì kinoto-mi, isshi 을사, eulsa Ất Tỵ Yin - Bois - Serpent Feu
43 丙午 bǐngwǔ hinoe-uma, heigo 병오, byeongo Bính Ngọ Yang - Feu - Cheval Eau du fleuve céleste
44 丁未 dīngwèi hinoto-hitsuji, teibi 정미, jeongmi Đinh Mùi Yin - Feu - Mouton Terre
45 戊申 wùshēn tsuchinoe-saru, boshin 무신, musin Mậu Thân Yang - Terre - Singe Métal Terre d'une grande plaine
46 己酉 jǐyǒu tsuchinoto-tori, kiyū 기유, giyu Kỷ Dậu Yin - Terre - Coq
47 庚戌 gēngxū kanoe-inu, kōjutsu 경술, gyeongsul Canh Tuất Yang - Métal - Chien Terre Métal des bijoux
48 辛亥 xīnhài kanoto-i, shingai 신해, sinhae Tân Hợi Yin - Métal - Porc Eau
49 壬子 rénzǐ mizunoe-ne, jinshi 임자, imja Nhâm Tý Yang - Eau - Rat Bois du mûrier
50 癸丑 guǐchǒu mizunoto-ushi, kichū 계축, gyechuk Quý Sửu Yin - Eau - Bœuf Terre
51 甲寅 jiǎyín kinoe-tora, kōin 갑인, gabin Giáp Dần Yang - Bois - Tigre Bois Eau de grande source
52 乙卯 yǐmǎo kinoto-u, itsubō 을묘, eulmyo Ất Mão Yin - Bois - Lapin
53 丙辰 bǐngchén hinoe-tatsu, heishin 병진, byeongjin Bính Thìn Yang - Feu - Dragon Terre Terre dans le sable
54 丁巳 dīngsì hinoto-mi, teishi 정사, jeongsa Đinh Tỵ Yin - Feu - Serpent Feu
55 戊午 wùwǔ tsuchinoe-uma, bogo 무오, muo Mậu Ngọ Yang - Terre - Cheval Feu dans le ciel
56 己未 jǐwèi tsuchinoto-hitsuji, kibi 기미, gimi Kỷ Mùi Yin - Terre - Mouton Terre
57 庚申 gēngshēn kanoe-saru, kōshin 경신, gyeongsin Canh Thân Yang - Métal - Singe Métal Bois du grenadier
58 辛酉 xīnyǒu kanoto-tori, shinyū 신유, sinyu Tân Dậu Yin - Métal - Coq
59 壬戌 rénxū mizunoe-inu, jinjutsu 임술, imsul Nhâm Tuất Yang - Eau - Chien Terre Eau du grand océan
60 癸亥 guǐhài mizunoto-i, kigai 계해, gyehae Quý Hợi Yin - Eau - Porc Eau

Le cycle se comprend mieux en notant que pour passer d'une entrée du cycle à la suivante, on augmente de une unité chacun des deux éléments (tige et branche) en bouclant quand on arrive à la fin de la liste. Ainsi, si le premier élément du cycle est jiǎzǐ, le suivant est yǐchǒu, étant la tige céleste suivant jiǎ et chǒu la branche terrestre suivant , et ainsi de suite.

  chǒu yín mǎo chén wèi shēn yǒu hài
jiǎ 01   51   41   31   21   11   Yang Bois
  02   52   42   32   22   12 Yin
bǐng 13   03   53   43   33   23   Yang Feu
dīng   14   04   54   44   34   24 Yin
25   15   05   55   45   35   Yang Terre
  26   16   06   56   46   36 Yin
gēng 37   27   17   07   57   47   Yang Métal
xīn   38   28   18   08   58   48 Yin
rén 49   39   29   19   09   59   Yang Eau
guǐ   50   40   30   20   10   60 Yin
  Yang Yin Yang Yin Yang Yin Yang Yin Yang Yin Yang Yin Associations
Rat Bœuf Tigre Lapin Dragon Serpent Cheval Mouton Singe Coq Chien Porc
Élément céleste Eau Terre Bois Terre Feu Terre Métal Terre Eau

Articles connexesModifier