Caldonia

Chanson de Louis Jordan
Caldonia Boogie[1]

Single de Louis Jordan and His Tympany Five
Face B Somebody Done Changed the Lock on My Door
Sortie [2]
Enregistré
New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 2:40
Genre Rhythm and blues, jump blues
Format 10" / 78 tours
Auteur-compositeur Louis Jordan (Fleecie Moore créditée)
Producteur Milt Gabler
Label Decca (8670)

Singles de Louis Jordan and His Tympany Five

Caldonia est une chanson de jump blues[1], enregistrée pour la première fois le [3] par Louis Jordan and his Tympany Five pour Decca Records. Une version d'Erskine Hawkins, également en 1945, est qualifiée de « rock and roll » par le magazine Billboard. C'est la première fois que cette expression est utilisée sur papier pour décrire un style de musique.

La version de Louis Jordan est intronisée au Grammy Hall of Fame en 1998[4], puis au Blues Hall of Fame de la Blues Foundation en 2009 dans la catégorie « Enregistrement classique du Blues — Single »[5]. Elle est également incluse dans la sélection des « 500 chansons qui ont façonné le rock 'n' roll  » (500 Songs that Shaped Rock and Roll) du Rock and Roll Hall of Fame[6].

Louis JordanModifier

En 1942, Jordan entame une série de succès sans précédent dans le palmarès Harlem Hit Parade du magazine Billboard (le précurseur du classement rhythm and blues), qui inclut en 1945 quatre hits n°1, ce qui fait de Jordan l'artiste le plus titré des années 1940 dans les charts R&B[7]. Caldonia devient son cinquième n°1 dans ce classement (rebaptisé Race Records en février 1945). Sorti sous le titre Caldonia Boogie, il fait son entrée dans le classement en mai 1945 et atteint la 1re place en juin, où il reste pendant sept semaines. Dans le classement pop, la chanson culmine au n°6[1].

L'écriture de la chanson est attribuée à Fleecie Moore, l'épouse de Jordan de l'époque. Jordan revendique l'avoir composée et écrite, et avoir utilisé le nom de sa femme pour lui permettre de travailler avec un autre éditeur de musique. Il commente plus tard : « Le nom de Fleecie Moore y figure, mais elle n'y est pour rien. C'était ma femme à l'époque, et nous l'avons mise à son nom. Elle ne connaissait rien du tout à la musique. Son nom est sur cette chanson et elle gagne toujours de l'argent[8] ». Cependant, au moment de cette citation, Jordan et Moore avaient divorcé après un certain nombre de disputes, au cours desquelles elle l'aurait poignardé avec un couteau.

Les paroles incluent l'utilisation d'un ton comique par Jordan :

Walkin' with my baby she's got great big feet
She's long, lean, and lanky and ain't had nothing to eat
She's my baby and I love her just the same
Crazy 'bout that woman 'cause Caldonia is her name

Les couplets se terminent par ce refrain :

Caldonia! Caldonia!
What makes your big head so hard?
I love her, I love her just the same
Crazy 'bout that woman 'cause Caldonia is her name

Le début du refrain est emprunté à Old Man Ben, une chanson de 1938 d'Hot Lips Page dans le style « blues comique » de Louis Armstrong[3]. Sippie Wallace, qui avait enregistré Caldonia Blues en 1924, revendique également la paternité de la chanson, bien que leurs titres soit leur seul point commun[1].

La face B, Somebody Done Changed the Lock on My Door, est un enregistrement inédit de [3].

Jordan réenregistre Caldonia en 1956, arrangée par Quincy Jones, avec Mickey Baker à la guitare[9]. Jordan est également filmé interprétant la chanson pour le court métrage musical Caldonia, sorte de clip vidéo avant l'heure, qui est projeté dans les salles de cinéma ainsi que dans les machines « soundies »[1].

MusiciensModifier

Autres versionsModifier

En même temps que le succès de Jordan, la chanson est également enregistrée par Erskine Hawkins et Woody Herman. Le numéro du magazine Billboard du 21 avril 1945 décrit la version d'Erskine Hawkins comme une « bonne rythmique de rock and roll » (right rhythmic rock and roll music), peut-être la première utilisation du terme pour décrire un style musical, et une datation antérieure de 14 mois à l'utilisation, plus fréquemment citée, de ces mots dans une description de juin 1946 de la chanson Sugar Lump de Joe Liggins[10]. La version de Caldonia par Hawkins, avec Ace Harris au chant et au piano[3], atteint la 2e place dans le palmarès R&B de Billboard et la 12e position dans le classement pop[7].

Woody Herman, qui a vu Jordan interpréter la chanson sur scène, enregistre une version différente, arrangée par le jeune Neal Hefti, le [1]. Sortie presque simultanément avec le single de Jordan, elle atteint la 2e place dans les charts pop[11]. Il enregistre la chanson une nouvelle fois en 1977 avec Stan Getz; pour l'album Woody Herman Featuring Stan Getz.

En 1949, une version de Sugar Chile Robinson atteint le n°14 R&B[7]. Plus tard, James Brown enregistre la chanson, avec un arrangement de Sammy Lowe, pour son premier single chez Smash Records en 1964. Elle apparait au n°95 dans le classement Billboard Hot 100 (le classement R&B est suspendu cette période)[7].

Caldonia a fait l'objet de nombreuses autres reprises par différents artistes[12]. Parmi les plus célèbres, on peut citer notamment :

Eddy Mitchell adapte la chanson avec des paroles en français pour son album Du rock 'n' roll au rhythm 'n' blues en 1965.

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f (en) Steve Sullivan, Encyclopedia of Great Popular Song Recordings, vol. 3-4, Rowman & Littlefield, , 832 p. (ISBN 978-1-4422-5448-0, lire en ligne), p. 196-197
  2. Nick Tosches (trad. de l'anglais par Jean-Marc Mandosio), Héros oubliés du rock'n'roll : les années sauvages du rock avant Elvis, Paris, Allia, coll. « Musique », , 317 p. (ISBN 2-84485-046-4, lire en ligne), p. 209
  3. a b c et d (en) Larry Birnbaum, Before Elvis : The Prehistory of Rock 'n' Roll, Lanham, Md., Scarecrow Press Inc., , 463 p. (ISBN 978-0-8108-8628-5, lire en ligne), p. 117
  4. (en) « GRAMMY Hall Of Fame », GRAMMY.org (consulté le )
  5. (en) « Caldonia - Louis Jordan (Decca , 1945) », sur The Blues Foundation, (consulté le )
  6. (en) « 500 Songs That Shaped Rock », sur Infoplease, (consulté le )
  7. a b c et d (en) Joel Whitburn, Top R&B/Hip-Hop Singles : 1942–2004, Record Research, , 813 p. (ISBN 978-0-89820-160-4), p. 229, 185
  8. (en) Dik De Heer, « Claude Demetrius », sur Tims.blackcat.nl (consulté le )
  9. Louis Jordan, No Moe! The Greatest Hits, Mercury Records, 1992, notes de pochette.
  10. (en) « Record Reviews - Erskine Hawkins (Victor) », Billboard,‎ , p. 66 (lire en ligne)
  11. (en) John Fordham, « Neal Hefti », sur The Guardian, (consulté le )
  12. (en) « Cover versions of Caldonia written by Fleecie Moore », sur SecondHandSongs (consulté le )
  13. « That’s the moon my son / Caldonia », sur Encyclopedisque (consulté le )

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Ressource relative à la musique  :