Ouvrir le menu principal

Lophoceros alboterminatus

Le Calao couronné (Lophoceros alboterminatus, anciennement Tockus alboterminatus) est une espèce africaine d'oiseaux appartenant à la famille des Bucerotidae.

DescriptionModifier

C'est un oiseau de taille moyenne, dont la longueur est comprise entre 50 et 54 cm et qui se caractérise par son ventre blanc et son dos et ses ailes noirs. L'extrémité des plumes de sa longue queue est blanche. Les yeux sont de couleur jaune, le bec est rouge et présente un casque sur la mandibule supérieure. Chez les femelles, le casque est plus petit.

On peut le distinguer du Calao de Bradfield qui lui ressemble beaucoup par son bec court.

HabitatsModifier

Il vit dans les forêts côtières et en bordure des rivières du sud (seulement sur la côte) au nord est de l'Afrique. Il cherche principalement sa nourriture dans les arbres où il se nourrit d'insectes (souvent capturés en vol), de petits rongeurs et de grenouilles, de graines et de fruits.

ReproductionModifier

Il vit généralement en groupes pendant la saison sèche.

Les nichées sont de quatre à cinq œufs blancs incubés pendant 25 à 30 jours. Les jeunes restent avec leurs deux parents pendant environ 8 semaines.

TaxinomieModifier

À la suite des travaux phylogéniques de Gonzalez et al. (2013), le Congrès ornithologique international (dans sa version 4.4, 2014) déplace cette espèce depuis le genre Tockus.

Sous-espècesModifier

D'après la classification de référence du Congrès ornithologique international (version 5.1, 2015)[1] :

  • Lophoceros alboterminatus alboterminatus Büttikofer 1889
  • Lophoceros alboterminatus geloensis Neumann 1905
  • Lophoceros alboterminatus suahelicus Neumann 1905

RépartitionModifier

 
En bleu, la zone de présence de l'espèce

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Gonzalez, J.-C. T., B.C. Sheldon, N.J. Collar & J.A. Tobias (2013), « A comprehensive molecular phylogeny for the hornbills (Aves: Bucerotidae) », Mol. Phy. Evol., vol. 67, p. 468-483. DOI:10.1016/j.ympev.2013.02.012.