Caius Laelius Sapiens

consul romain en 140 av. J.-C.

Caius Laelius Sapiens est un homme d'État romain.

Caius Laelius Sapiens
Fonctions
Tribun de la plèbe
Sénateur romain
Consul
Biographie
Naissance
Décès
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
C. Laelius C.f.C.n. Men. SapiensVoir et modifier les données sur Wikidata
Époque
République romaine tardive (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Mère
InconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Laelia (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Gens
Autres informations
Membre de

BiographieModifier

Fils de Caius Laelius (consul en 190 av. J.-C.), Caius Laelius Sapiens est célèbre pour son amitié avec Scipion Émilien. Dans sa jeunesse, il écouta les enseignements des stoïciens Diogène et Panétios de Rhodes, protégé de Scipion ; il fut surnommé Sapiens (sage) selon Cicéron pour son attitude stoïcienne, préférant la simplicité frugale aux excès de raffinement de la gastronomie de certains de ses contemporains[1]. En 140 av. J.-C., il est consul. Il tente de freiner les accaparements des terres publiques commis par les riches Romains au détriment des citoyens pauvres, mais se heurte à l'opposition des puissants et renonce pour éviter les troubles civils, d'où pour Plutarque son surnom Sapiens, qui signifie aussi prudent[2]. Cicéron lui rend un hommage posthume en le figurant comme interlocuteur dans plusieurs traités philosophiques, le De Republica, le Cato Maior de Senectute et le Laelius de amicitia[3].

NotesModifier

  1. Cicéron, De finibus, livre II,
  2. Plutarque, Vies de Tibérius et Caius Gracchus, VIII
  3. Pierre Grimal, Cicéron, 1986, pp. 369 ; 384