Ouvrir le menu principal

Caisse nationale des barreaux français

Caisse nationale des barreaux français
Organisation
Site web

La Caisse nationale des barreaux français (CNBF) est l'organisme de gestion des pensions de retraite des avocats[1].

Dès le XVIIe siècle, la question du financement des retraites des avocats s'est posée. C'est ainsi qu'est né le droit de plaidoirie censé servir à financer les retraites des avocats. Jusqu'en 1938, la gestion des retraites était assurée dans certains barreaux par des caisse de retraite et de prévoyance.

Finalement, le 27 mai 1938, est instituée un organisme fédérateur unique, la Caisse centrale des barreaux français qui devient, avec une loi du 12 janvier 1948, la Caisse nationale des barreaux français[2]. Depuis 1954, c'est un organisme indépendant.

OrganisationModifier

Plus de 63 500 cotisants et 15 000 bénéficiaires : c'est le nombre d'avocats, conjoint-collaborateurs(trices), indépendants ou salariés, qui dépendent de la Caisse nationale des barreaux français (CNBF).

La CNBF gère à la fois le régime de base et le régime complémentaire, qui sont tous deux obligatoires.

Notes et référencesModifier

  1. « Accueil | Cnbf | Caisse Nationale des Barreaux Français », sur www.cnbf.fr (consulté le 29 mars 2019)
  2. « La retraite des avocats (CNBF) », sur www.info-retraite.fr (consulté le 29 mars 2019)