Cahiers du travaillisme français

Les Cahiers du travaillisme français sont un journal clandestin d'inspiration démocrate-chrétienne, publié en France pendant la Seconde Guerre mondiale.

HistoriqueModifier

La publication des Cahiers du travaillisme français a lieu à partir 1943 pendant l’Occupation allemande par le mouvement de Résistance intérieure française (RIF) du Groupe de la rue de Lille, qui se consacre à ces publications[1].

Ils sont rédigés essentiellement par Robert Buron, avec la collaboration d'Ernest Pezet. Y participent également Georges Hourdin, Raymond Laurent, Émilien Amaury. Leur conception est chrétienne, mais sans exclusive[1]. Ils sont à l'origine d'une tentative de travaillisme[2] à la française qui sera une des composantes du futur Mouvement républicain populaire.

Ces Cahiers sont publiés sans indication de nom de lieu, ni de nom d'éditeur. Ils sont polytypés, et paraissent en format in-16[3].

De 1943 à 1944, paraîtront cinq fascicules. Après la Libération, le titre disparait. Son continuateur sera Carrefour, initié par Robert Buron et Émilien Amaury.

Les fascicules auront comme sujet :

  • 1. Manifeste, .
  • 2. Le problème économique et social. Défense de la véritable organisation professionnelle, .
  • 3. Les relations entre les peuples après la guerre et la politique intérieure de la France, [lire en ligne].
  • 4. Pour une grande politique agricole, .
  • 5. La IVe république : ce qu'en attendent les travaillistes français, [lire en ligne].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Pierre Letamendia, Le mouvement républicain populaire: le MRP, histoire d'un grand parti français, Éditions Beauchesne, 1995, p. 57 [lire en ligne].
  2. On peut lire dans le fascicule 3 : Notre conception du travaillisme français est une conception de chrétiens et nous tenons pour certain que rien ne peut être construit de durable dans la France de demain, qui ne respecte pas les principes essentiels de la civilisation chrétienne. Mais les solutions que nous voulons exprimer sont des solutions éminemment pratiques et concrètes que tout français peut accepter en dehors de toute foi religieuse..
  3. « Les Cahiers du travaillisme français », notice BnF no FRBNF32735764.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier