Ouvrir le menu principal

Famille Cahen d'Anvers

(Redirigé depuis Cahen d'Anvers)

La famille Cahen d'Anvers est une famille française juive, originaire d'Allemagne et de Belgique, qui porte le titre de comte. Fondée par Joseph Lambert Cahen, courtier de la banque qui appartenait aux Bischoffsheim, elle a contracté des alliances avec cette famille ainsi qu'avec les princes de Faucigny-Lucinge, les Dampierre, les Morpurgo, les Rothschild, les Camondo et les Montefiore.

Le fils de Joseph Lambert Cahen, Meyer Joseph Cahen, est l'un des fondateurs de Paribas avec les Bischoffsheim.

Les Cahen d'Anvers ont été les propriétaires de plusieurs domaines en Italie et en France, parmi lesquels le château de Champs-sur-Marne, dont ils ont fait don à l'État[1]. Grands collectionneurs d'art, ils ont commandé plusieurs portraits à Auguste Renoir, Léon Bonnat et Carolus-Duran.

HistoireModifier

OrigineModifier

Meyer Joseph Cahen reçoit le titre de comte du roi Charles-Albert de Sardaigne, qu'il a soutenu financièrement en 1848[2], ce qui fait de lui un des comtes juifs français de la couronne d'Italie avec les Camondo et les Reinach. « Il n'avait transféré sa maison de banque à Paris qu'en 1848, juste avant de se faire naturaliser. Il ajouta d'autorité d'Anvers à son patronyme sans y être autorisé (...) pour se rapprocher d'une sorte d'élite en faisant illusion sur une probable particule. Il n'en avait pas le droit car un décret de 1808 interdisait aux Juifs qui fixaient leur nom, d'adopter celui d'une ville. Son ascension fut très rapide. Dans les bons jours, il n'hésitait pas à se prétendre descendant du roi David[3]. »

Certains racontent que du temps de son ascension Joseph a pris l'habitude de signer sa correspondance « C. d'Anvers », ce qui cesse lorsque le financier Oppenheim de Cologne lui adresse une lettre ironiquement signée « O. de Cologne[2] » et prétendent que le titre des Cahen est romain (papal), ce qui est un qualificatif méprisant. À ses obsèques, en 1881, le grand rabbin prononce un discours dont il fait distribuer le texte qui s'adresse à feu « Monsieur le comte Meyer Joseph Cahen (d'Anvers) », la particule étant mise entre parenthèses[4].

La chronique mondaine — souvent antisémite — surnomme ironiquement son fils Édouard « le comte courant », Louis « le comte à l'envers » et Raphaël « le comte à dormir debout »[5]. » Le quatrième frère, Albert, a échappé aux surnoms ; il est musicien, ami des peintres et des écrivains[5]. Certains descendants se font appeler de Cahen et un décret du 21 août 1923 autorise le changement de nom en « Cahen d'Anvers ». Plusieurs membres de la famille se convertissent au catholicisme.

Les descendantsModifier

Élisabeth Cahen d'Anvers (1874-1944) se convertit au catholicisme en 1895, quelques mois avant son mariage avec Jean de Forceville, mais elle est envoyée en déportation pendant la Seconde Guerre mondiale et disparaît dans les camps, tout comme sa nièce Béatrice de Camondo, le mari et les deux enfants de cette dernière[6].

En plus du château de Champs-sur-Marne, les Cahen d'Anvers ont été propriétaires du Petit Hôtel de Villars à Paris (au 118, rue de Grenelle), d'un hôtel particulier (l'hôtel Cahen d'Anvers) au 2, rue de Bassano (construit en 1880 pour Louis Cahen d'Anvers), du château de Nainville-les-Roches, du château de Torre Alfina entre Orvieto et Bolsena, de la villa della Selva à Allerona[1] et du château de La Jonchère à Bougival.

Après avoir donné Champs-sur-Marne à l'État, Charles Albert s'est établi en Argentine, où vivent ses descendants, dont Monica Cahen d'Anvers, journaliste et Sandra Mihanovich, artiste.

GénéalogieModifier

  1. Joseph Lambert Cahen (1763-1809), courtier de la banque Bischoffsheim, marié à Sophie Scheuer (née en 1777)
    1. Meyer Joseph Cahen, dit d'Anvers (Bonn, 1804 – Nainville-les-Roches, 1881), marié à Clara Bischoffsheim (1810–1876)
      1. Édouard Cahen d'Anvers (1832-1894), marquis de Torre Alfina, marié à Christine Spartali (1846-1884)
        1. Rodolfo Teofilo Cahen d'Anvers (Paris 1869-Genève 1955), marquis de Torre Alfina[1], s.p.
        2. Hugo Cahen d'Anvers (Paris 1874-19..)
      2. Emma Cahen d'Anvers (1833-1901)[7], mariée à Édouard Levi Montefiore (1826-1907)
        1. Hélène Levi Montefiore (1857-1932), mariée à James Hermann de Ricci
          1. Alice de Ricci
          2. Seymour Montefiore Roberto Rosso de Ricci
      3. Louis Cahen d'Anvers (24 mai 1837, Anvers - 20 décembre 1922, Paris), banquier, marié à Louise de Morpurgo (1er avril 1845, Trieste - 21 juin 1926, Paris)
        1. Robert Cahen d'Anvers (1871–1931), banquier, marié à Sonia Warshawsky
          1. Yvonne Cahen d'Anvers (1899–1977), mariée à Anthony Gustav de Rothschild (1887-1961), banquier, de la branche anglaise des Rothschild
            1. Renée Louise de Rothschild (1927)
            2. Anne Sonja de Rothschild (1930-1971)
            3. Evelyn Robert de Rothschild (1931)
              1. Jessica de Rothschild (1974)
              2. Anthony James de Rothschild (1977)
              3. David Mayer de Rothschild (1978)
          2. Louise Renée Cahen d'Anvers (1902–2000), mariée au comte Hubert Conquéré de Monbrison (1892-1981)
            1. Françoise de Monbrison (1925)
            2. Manon de Monbrison (1927)
            3. Christian de Monbrison (1929)
            4. Jean de Monbrison (1931)
        2. Irène Cahen d'Anvers (1872–1963), mariée au comte Moïse de Camondo (1860-1935), banquier, puis se convertit au catholicisme pour épouser le comte Charles Sampieri (1863-1930)
          1. (du 1er mariage) Nissim de Camondo (1892-1917), mort pour la France
          2. (du 1er mariage) Béatrice de Camondo (1894-1945), mariée à Léon Reinach (1893-1944), fils de Théodore Reinach, morte en déportation ainsi que son époux
            1. Fanny Reinach (1920-1943), morte en déportation
            2. Bertrand Reinach (1923-1943), mort en déportation
          3. (du 2e mariage) Claude Sampieri (1903-1995), mariée à André Dubonnet (1897-1980)[8]
            1. France Dubonnet, mariée à Alain Danet (mort en 2006)
              1. Élisabeth
              2. Lorraine
            2. Lorraine Dubonnet, mariée à Gérard Bonnet
              1. Catherine-Irène (née en 1955)
        3. Élisabeth Cahen d'Anvers (1874-1944), mariée au comte Jean de Forceville puis à Louis Denfert-Rochereau, morte en déportation
          1. Marie Antoine Philippe de Forceville (1897-1984), marié à Clara Glena Seminario
        4. Alice Cahen d'Anvers (1876-1965), mariée au général britannique sir Charles Townshend, lord Townshend of Kut
        5. Charles Albert Cahen d'Anvers (1879-1957), banquier, marié à Suzanne Lévy (1884-1955)
          1. Gilbert Cahen d'Anvers (19 décembre 1909, Champs-sur-Marne - 20 septembre 1995, Buenos Aires)[9], marié en 1933 à Maria Elina Ivonne Lainez Peralta Alvear (1909, Buenos Aires -1978)
            1. Monica (née le 7 novembre 1934 à Buenos Aires), mariée en 1957 à Ivan Mihanovich puis à César Mascetti
              1. (du 1er mariage) Sandra
              2. (du 1er mariage) Ivan
            2. Juan Carlos Norberto Cahen d'Anvers Lainez, marié à Maria Tezanos Pinto Ayerza
              1. Marina
              2. Paula
              3. Dolorès
              4. Juan Cahen d'Anvers Tezanos Pinto
          2. Colette Marguerite Cahen d'Anvers (1911-1969), mariée à Armand de Dampierre (1902-1944)
            1. Sophie-Charlotte de Dampierre (1936), mariée à Alain Laigre de Grainville (1928)
      4. Raphaël Cahen d'Anvers (1841-1900), banquier, marié à Irène de Morpurgo (1849-1890)[10]
        1. Louise Claire Élise Cahen d'Anvers (1869-1929), mariée à Étienne Gourgaud, comte du Taillis
          1. Marie, mariée à Davide Panizzolo
            1. Onorina, mariée à Sante Montanari
              1. Elena Montanari
              2. Romilda Maria , mariée à Carlo Giulio Visentin
                1. Renato Visentin (né en 1951)
                2. Franco Visentin
          2. Marie Catherine Jeanne Irène, mariée à Ferdinand Ignace Albert Warschawsky (né en 1884)
          3. Marie Raphaelle Jeanne Catherine, mariée à Jacques Hermann de Souza
          4. Marguerite Gourgaud du Taillis, mariée à Marcel Lionel de Tastes
          5. Robert
          6. Marie Hélène Catherine Raphaëlle
        2. Élisa Raphaële Cahen d'Anvers (1873-1899), mariée à Ferdinand, prince de Faucigny-Lucinge et de Coligny (1868-1928)
          1. Bertrand, prince de Faucigny-Lucinge et de Coligny (1898-1943), marié à la princesse Paule Murat (1901-1937)[11] puis à Maria Lydia Hualberta Lloveras
            1. (du 1er mariage) Diane, princesse de Faucigny-Lucinge (née en 1922), mariée à Ian Ainsley
        3. Hubert Cahen d'Anvers (1880-1959)
      1. Albert Cahen (1846-1903), musicien, marié à Rosalie Louise Loulia Warschawsky (1854-1918), sœur de Marie Kann

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Les Cahen d'Anvers des villes et des champs », Connaissance des arts, décembre 2013.
  2. a et b Pierre Assouline 1999, p. 175
  3. Pierre Assouline 1999, p. 173
  4. Pierre Assouline 1999, p. 174
  5. a et b Pierre Assouline 1999, p. 176
  6. Élisabeth a pour marraine la princesse Ferdinand de Faucigny-Lucinge, née Cahen d’Anvers. Cf. Site Les Déportés juifs de la Sarthe.
  7. « Emma Cahen d'Anvers », site geni.com.
  8. Site histoireeurope.fr.
  9. Il est l'auteur d'un recueil de souvenirs, Les Mémoires d'un optimiste.
  10. « Raphaël Cahen d'Anvers », site geneall.net.
  11. Paule Murat a pour mère Violette Charlotte Ney d'Elchingen (1878-1936), qui a pour mère Marguerite Paule Furtado-Heine (1847-1903), la fille adoptive de Cécile Furtado-Heine.

GalerieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

BibliographieModifier

  • Pierre Assouline, Le Dernier des Camondo, Éditions Gallimard, , 338 p. (ISBN 978-2070410514)
  • Edmund de Waal, Le Lièvre aux yeux d'ambre, Flammarion, collection Libres Champs, 2015.
  • Cyril Grange, Une élite parisienne. Les familles de la grande bourgeoisie juive (1870-1939), Paris, 2016.