Cabasse

commune française du département du Var

Cabasse
Cabasse
Vue d'une rue de Cabasse.
Blason de Cabasse
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Var
Arrondissement Brignoles
Intercommunalité Communauté de communes Cœur du Var
Maire
Mandat
Yannick Simon
2014-2020
Code postal 83340
Code commune 83026
Démographie
Population
municipale
1 947 hab. (2017 en diminution de 0,1 % par rapport à 2012)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 25′ 37″ nord, 6° 13′ 21″ est
Altitude Min. 162 m
Max. 404 m
Superficie 45,49 km2
Élections
Départementales Canton du Luc
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
Voir sur la carte administrative de Provence-Alpes-Côte d'Azur
City locator 14.svg
Cabasse
Géolocalisation sur la carte : Var
Voir sur la carte topographique du Var
City locator 14.svg
Cabasse
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cabasse
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cabasse
Liens
Site web mairie-cabasse.fr
Cabasse vue depuis la colline des Draboux.

Cabasse est une commune française située dans le département du Var en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

GéographieModifier

LocalisationModifier

Cabasse est un village du Centre Var proche de Brignoles et du Luc, membre de la communauté de communes Cœur du Var.

Lieux-dits et hameauxModifier

Cabasse comporte plusieurs lieux-dits :

  • Campdumy
  • Combecave
  • Saint Pastour
  • Bastide Blanche
  • Valbonne
  • Pomples
  • Saint Martin.

Voies de communications et transportsModifier

Voies routièresModifier

Cabasse est accessible par la route départementale D13, entre Flassans-sur-Issole au sud et Carcès au nord.

Par la route départemental D79 venant de Brignoles et par la route départementale D33 venant du Luc-en-Provence.

Transports en communModifier

La commune est desservie par les réseaux Varlib[1].

Transports aériensModifier

Les aéroports les plus proches sont :

PortsModifier

Communes limitrophesModifier

Communes limitrophes de Cabasse
Carcès Le Thoronet Le Thoronet
Vins-sur-Caramy   Le Luc
Brignoles Flassans-sur-Issole Le Luc

Géologie et reliefModifier

Le village de Cabasse possède une géologie et un relief typique de ceux de Provence. De nombreux vallons, collines et très peu de plaine; cette irrégularité est propre à la Provence.

SismicitéModifier

Le département du Var comporte trois zones de sismicité. Cabasse est dans une zone de très faible sismicité.

Hydrographie et les eaux souterrainesModifier

Cabasse est arrosée par l'Issole, ainsi que par son affluent, le Carami. Le confluent de ces deux cours d'eau se trouve à la limite des communes de Cabasse et de Carcès, dans le lac de Carcès, dont le nom officiel est lac de Sainte-Suzanne, et qui est une retenue artificielle.

Cours d'eau sur la commune ou à son aval[2] :

  • rivières le Caramy, l'Issole,
  • ruisseaux Grenouillé, de Bouillidoux, de Soliès,
  • vallon de Rouda.

Ressource en eau des contreforts de la Sainte-BaummeModifier

Dans le secteur Cœur du Var, les communes de Gonfaron, Les Mayons, Le Cannet des Maures, Le Luc et Le Thoronet, appartenant au territoire Cœur de Var, n’ont pas été intégrées au secteur « Ouest Cœur de Var ». Ces 5 communes sont desservies par le syndicat d’Entraigues, dont les ressources en eau relève d’un autre contexte géographique.

  • Le secteur « Ouest Cœur de Var » regroupe 6 communes (Cabasse, Flassans-sur-Issole, Besse-sur-Issole, Pujet-Ville, Carnoules et Pignans)[3].

ClimatModifier

Climat de type méditerranéen (tempéré chaud), selon La classification de Köppen-Geiger de type Csb. Entre 25 °C et 40 °C durant l'été : climat estival chaud et sec[4].

Cependant, un hiver froid et sec, un automne froid et humide et un printemps chaud et humide. Les températures minimales en hiver peuvent descendre jusqu'à -15 degrés voire plus. Cette baisse de température a fait l'objet, l'hiver de 1966, d'un gel de tous les oliviers et les vignes du centre Var. Ce phénomène très dur à supporter pour les agriculteurs s'est reproduit en Avril 2017 ou des gelées tardives, beaucoup moins extrêmes, ont ravagé une partie du vignoble cabassois.

ToponymieModifier

Cabasse s'écrit Cabasso en occitan provençal selon la norme mistralienne[5] et Cabassa en occitan provençal selon la norme classique.

HistoireModifier

La présence humaine est attestée sur le territoire de la commune dès le Néolithique comme en témoignent quatre dolmens (dolmen de Candumy, dolmen de la Bouissière, dolmen de la Gastée, dolmen du Pont Neuf) et deux menhirs (Peïro Plantado, menhir du Reste[6]) encore visibles aujourd'hui.

Le site des Ecart fut occupé dès l'Antiquité[7]. La nécropole gallo-romaine de la Calade a été fouillée et étudiée par George Bérard, archéologue spécialiste de la région de Cabasse.

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1977 mars 2014 Régis Dufresne PCF  
mars 2014 En cours Yannick Simon DVG  

Fiscalité de la communeModifier

L'imposition des ménages et des entreprises à Cabasse en 2009[8]
Taxe Part communale Part intercommunale Part départementale Part régionale
Taxe d'habitation (TH) 6,53 % 0,76 % 6,15 % 0,00 %
Taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) 9,90 % 1,22 % 7,43 % 2,36 %
Taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFPNB) 58,08 % 5,73 % 23,44 % 8,85 %
Taxe professionnelle (TP) 14,02 % 1,49 % 8,55 % 3,84 %

UrbanismeModifier

La commune dispose d'un plan local d'urbanisme[9].

En matière d'urbanisme intercommunal, qui fixe les orientations générales et objectifs, la commune de Cabasse fait partie intégrante du schéma de cohérence territoriale (SCoT) de la communauté de communes Cœur du Var[10],[11].

IntercommunalitéModifier

Cabasse est membre de la communauté de communes Cœur du Var de 37 829 habitants, créée en janvier 2002[12].

Les onze communes composant la communauté de communes en 2012 sont (par ordre alphabétique) :

Budget et fiscalité 2016Modifier

En 2016, le budget de la commune était constitué ainsi[13] :

  • total des produits de fonctionnement : 1 496 000 , soit 763  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 1 448 000 , soit 738  par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 210 000 , soit 107  par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 353 000 , soit 180  par habitant.
  • endettement : 502 000 , soit 256  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 13,47 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 9,90 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 60,90 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2014 : Médiane en 2014 du revenu disponible, par unité de consommation : 18 896 [14].

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[15]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[16].

En 2017, la commune comptait 1 947 habitants[Note 1], en diminution de 0,1 % par rapport à 2012 (Var : +3,63 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 5581 3111 4861 4761 4481 5931 5581 5601 610
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 5251 6851 5661 5601 5261 2551 1311 221946
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0001 0001 0059611 1021 0381 0619631 008
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
9299058027861 1821 2831 7081 7691 830
2013 2017 - - - - - - -
1 9291 947-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique

EnseignementModifier

SantéModifier

CultesModifier

ÉconomieModifier

AgricultureModifier

L'agriculture principale est la viticulture :

  • Vignobles[19] :
    • Chateau Pompilia, auparavant Domaine des Pomples,
    • Domaine des trois terres,
    • La grand' pièce,
    • Chateau Requier,
    • Chateau Giroud,
    • Domaine Gavoty.
  • Coopérative vinicole dite coopérative la Matavonienne[20].

Aujourd'hui, la coopérative de Cabasse est fermée, fusionnant avec celle de Flassans-sur-Issole, village voisin, nommée "comptoir des vins de Flassans".

Les viticulteurs cabassois produisent des vins constitués de différents cépages provençaux (rolle, grenache, sirah...). On doit une reconnaissance au Domaine Gavoty qui a été le précurseur de l'utilisation du rolle dans l'appellation des côtes de Provence. Ce domaine qui est le plus vieux du village (1806) fournit sa production aux plus grandes tables régionales mais aussi nationales.

Commerce et servicesModifier

La commune dispose de tout un réseau de commerces et services[21] :

Chaque année, au début du mois de juin, est organisé le tournoi inter commerce de Cabasse, ou de nombreux commerces du village se réunissent autour d'un tournoi de football,sur le terrain communal.

L'économie de Cabasse, à la fin du XIXe siècle, est centrée sur l'exploitation de la bauxite, dont la France est la découvreuse (Les Baux-de-Provence) et le 1er producteur mondial de 1886 à 1913. La production de bauxite en France culminera à plus de 2,2 millions de tonnes par an et emploiera jusqu'à plus de 2000 mineurs dans les années 1950. La bauxite a aussi été appelée 'l'or rouge'.

Une ancienne mine est encore visible, au nord du village, près du lac de Sainte-Suzanne.

TourismeModifier

Le village de Cabasse bénéficie essentiellement du tourisme estival en raison de son ensoleillement et de son authenticité. Pourtant, il n'existe plus d'hôtel. Cabasse est un village qui a gardé un centre ville de caractère, chargé d'histoire ,qui représente l'essence même de la Provence. Il existe de nombreuses résidences secondaires sur le village ainsi que des chambres d'hôtes ou des gîtes permettant l'accueil des vacanciers. Les collines cabassoises sont un terrain de jeu idéal pour toutes activités extérieures (cheval, vélo, VTT, marche à pied). L'œnotourisme représente une part très importante du tourisme cabassois. Ce village provençal représente un patrimoine colossal, datant de l'époque romaine, qui a laissé des traces. Par les collines, les vignes ou les ruelles les nombreux vestiges romains marquent depuis des millénaires l'histoire de Cabasse.

Cabasse est apprécié pour son histoire, son vin, son climat mais aussi pour sa simplicité et son art de vivre. Les touristes qui y passent l'été aiment "chercher le pain en descendant la colline à vélo, passer dans les ruelles étroites, pavées" ,"marcher à l'ombre des pins centenaires, ou les cigales nous offrent un spectacle grandiose et regarder du haut d'un rocher la plaine cabassoise ou sont parsemés vignes et oliviers."

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
Menhir de la Pierre Plantée dans le vignoble de Cabasse.

Patrimoine religieux

  • Chapelle Notre-Dame-du-Glaive[22].
  • Église Saint-Pons (XIIe siècle)[23], dans laquelle sont conservés quelques vestiges archéologiques d'époque gallo-romaine : autels, restes de sarcophages, chapiteaux, inscriptions funéraires[24].
  • Chapelle Saint-Loup (XIIe siècle)[25].

Patrimoine civil

Dictons et expressions populairesModifier

Le village de Cabasse est cité dans un dicton en provençal signifiant qu'une situation est absurde et insoluble, « a coumo la fusto de Cabasso », « c'est comme la poutre de Cabasse »[32].

Personnalités liées à la communeModifier

  • Jean Dotto (1928-2000), coureur cycliste. Il s'installe dans la commune alors qu'il est encore en activité, puis y tient un bar.

HéraldiqueModifier

La commune de Cabasse porte[33] :

De sinople, à une calebasse d’or.

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. Transports publics
  2. L'eau dans la commune
  3. Identification et caractérisation de la ressource majeure à préserver pour l’alimentation en eau potable, juillet 2011
  4. Table climatique
  5. Frédéric Mistral, Lou Tresor dou Felibrige, Dictionnaire provençal-françaishttps://www.lexilogos.com/provencal/felibrige.php?q=cabasso
  6. Menhir du Reste, sur le site "Mégalithes du monde"
  7. « Ecart, Site occupé pendant l'Antiquité », notice no IA00127264, base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. « Impôts locaux à Cabasse », taxes.com
  9. Modification n°1 du PLU
  10. Scot "Cœur du Var"
  11. Schéma de cohérence territoriale, État d’avancement dans le département du Var : Cœur du var : Cabasse
  12. Communes appartenant au Groupement Fiscalisé : Communauté de communes Cœur du Var et les Comptes des communes : Commune Cabasse
  13. Les comptes de la commune
  14. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet
  15. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  16. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  19. Le vignoble des Côtes-de-provence de Cœur du Var
  20. « Coopérative vinicole dite Coopérative la Matavonienne », notice no IA00127255, base Mérimée, ministère français de la Culture
  21. Commerce et services
  22. « Chapelle Notre-Dame-du-Glaive », notice no IA00127262, base Mérimée, ministère français de la Culture
  23. « Eglise paroissiale Saint-Pons », notice no IA00127240, base Mérimée, ministère français de la Culture
  24. Collectif, Suivez le Guide, Le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur présente 200 Musées, Marseille, Office Régional de la Culture, 86 p.
    Cabasse, Musée lapidaire, Église Saint-Pons de Cabasse, p. 19
  25. « Chapelle Saint-Loup », notice no IA00127267, base Mérimée, ministère français de la Culture
  26. « bourg castral de la Roquette de Cabasse, XIIe siècle », notice no IA83001216, base Mérimée, ministère français de la Culture
  27. « Maison Forte, Ferme dite Château Riquier », notice no IA00127263, base Mérimée, ministère français de la Culture
  28. « Abri troglodytique, lieu-dit Trou des fées », notice no IA00127268, base Mérimée, ministère français de la Culture
  29. « Dolmen de la Gastée », notice no PA00081562, base Mérimée, ministère français de la Culture
  30. « Menhir de Champduy », notice no PA00081563, base Mérimée, ministère français de la Culture
  31. « Lavoir de 1887 », notice no IA00127265, base Mérimée, ministère français de la Culture
  32. Zou, boulégan ! expressions familières de Marseille et de Provence, Ph. Blanchet, p. 19, éditions Bonneton, 2000
  33. Coeur du Var Plaine des Maures : Cabasse, Vexillologie Provençale, sur le site personnel de Dominique Cureau