Cabanes d'esclaves de Witte Pan et Oranje Pan

Cabanes d'esclaves de Witte Pan et Oranje Pan
Image illustrative de l’article Cabanes d'esclaves de Witte Pan et Oranje Pan
Localisation
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
État constitutif Bonaire
Commune Kralendijk
Coordonnées 12° 03′ 28″ nord, 68° 16′ 51″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Petites Antilles
(Voir situation sur carte : Petites Antilles)
Cabanes d'esclaves de Witte Pan et Oranje Pan
Cabanes d'esclaves de Witte Pan et Oranje Pan
Géolocalisation sur la carte : Antilles néerlandaises
(Voir situation sur carte : Antilles néerlandaises)
Cabanes d'esclaves de Witte Pan et Oranje Pan
Cabanes d'esclaves de Witte Pan et Oranje Pan

Les cabanes d'esclaves de Witte Pan et Oranje Pan sont des cabanes ou huttes pour esclaves situées au sud de Kralendijk, à Bonaire.

HistoriqueModifier

 
Journaliers au travail en 1947 sur Oranje Pan

Construites en 1850, à l’époque de l’esclavage, elles servaient de lieu d'habitation, de dortoir et d’endroit pour ranger les affaires personnelles des esclaves travaillant dans les étangs salés Witte Pan et Oranje Pan pour la collecte et l'expédition du sel, l’un des plus importants produits d’exportation de Bonaire. Chaque vendredi après-midi, les esclaves marchaient pendant sept heures à Rincon pour passer le week-end avec leurs familles et revenaient chaque dimanche[1].

L'esclavage fut aboli en 1863 aux Antilles néerlandaises. 758 personnes retrouvèrent la liberté.

Il y a actuellement deux ensembles de ces maisons qui sont préservés :

Les dénominations Red et White se référent à la couleur des poteaux, orange, bleu, blanc ou rouge, qui permettaient aux bateaux d'identifier depuis la côte les sites de chargement du sel à l'époque[2].

 
Obélisque blanc de White Slave

Notes et référencesModifier